Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 24 mars 2015 à 22:30

Refuseriez-vous un emploi en Suisse en tant que frontalier? Carlos Carllitos, 58 messages Le 28 mars 2015 à 10:16

J'ai une petite question pour ceux qui pensent que les frontaliers piquent les travails des résidents en Suisse.

Un frontalier et des résidents en Suisse postulent pour un travail chez entreprise X et le frontalier est engagé pour X ou Y raisons de l'employeur.

Que feriez-vous en tant que résidents en Suisse si vous étiez le frontalier qui a été engagé?

Vous diriez, ah ben non, je refuse cet emploi car je vole une place pour un travailleur résident en Suisse?

Je ne connais personne qui refuserait un travail à cause de la raison ci-dessus!

Si je cherche un travail, c'est pour être engagé et non pour le donner à un résident en Suisse qui recherche un emploi.

Je suis désolé si ce n'est pas un chômeur en Suisse qui en bénéficie du travail mais il y a la concurrence et il faut se battre pour être engagé.

Après, pour l'histoire du salaire, si le frontalier vient spécialement rechercher un travail en Suisse car le salaire est bien plus élevé qu'en France, aucunes idées?

En ce qui concerne la jalousie car les frontaliers ont un salaire bien plus élevé par rapport à la vie en France, il y a les avantages et inconvéniants.

Je suggère que les jaloux aillent vivre en France un laps de temps en conservant leurs emplois en Suisse pour voir si ils sont plus heureux?
42 réponses, dernière le 14 avril 2015 à 16:46

Réponse dharma, 5259 messages Le 28 mars 2015 à 11:36

@Carlos Carllitos
Merci pour votre message, il ouvre grand les fenêtres de ce forum qui sent un peu le renfermé.

Réponse Urushima, 797 messages Le 28 mars 2015 à 14:37

@Carlos Carllitos
Excellent message, merci.

Réponse SuisseRomand, 2199 messages Le 28 mars 2015 à 15:39

@Carlos Carllitos
Après, pour l'histoire du salaire, si le frontalier vient spécialement rechercher un travail en Suisse car le salaire est bien plus élevé qu'en France, aucunes idées?

@Carlos Carllitos
Je suggère que les jaloux aillent vivre en France un laps de temps en conservant leurs emplois en Suisse pour voir si ils sont plus heureux?

Chez nous en Suisse 1 + 1 = 2, tandis que chez les frontaliers 1 + 1 = 4.
Merci de m'avoir lu.
.

Réponse dharma, 5259 messages Le 28 mars 2015 à 16:22

@SuisseRomand
Chez nous en Suisse 1 + 1 = 2, tandis que chez les frontaliers 1 + 1 = 4.

La question qu'il pose est de savoir si le 4 en vivant en France rend plus heureux que le 1 en vivant en Suisse?
Qu'en pensez-vous?
Seriez-vous prêt à quitter notre belle Romandie pour vous implantez en Savoie ou dans le Doubs pour augmenter votre compte en banque?

Réponse dharma, 5259 messages Le 28 mars 2015 à 17:05

@dharma
Correction, "que le 2 vivant en Suisse"

Réponse Geneva, 226 messages Le 4 avril 2015 à 22:20

@Carlos Carllitos
Bonsoir Carlos,
Vous vraiment dans la réalité et votre analyse est parfaite. Au moins vous n'êtes sous la domination scabreuse des croyances profondément encrées dans le tissu Genevois, depuis l'escalade.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 6 avril 2015 à 17:36

Que voilà de bons citoyens du monde (non inclus SR) qui promeuvent l'ordre économique mondial, car l'UE aussi est une barricade. Et pas besoin d'élire ceux qui le dirigent, ils sont déjà bien en place, et indéboulonnables: plus besoin d'états!

Réponse Geneva, 226 messages Le 6 avril 2015 à 18:42

Et oui.., la domination de EU. c'est de notre faute, car la Suisse n'était pas prête et même la H-Savoie, qui n'a jamais pu dire son mot sur la libre circulation des personnes, dans les infrastructures et les compétences<>technologies-import..(formations). Le Mistral Gagnant cette incroyable forfaiture, c'est le profit que font les patrons en connivence avec cette fameuse Secte Les Dominants P. qui décide de tout sur la place au mépris de tous.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 6 avril 2015 à 19:16

@Geneva
Mais vous contestez cette défense de la souveraineté liée à un territoire délimité par une frontière que vous souhaitez des plus poreuses, en applaudissant "l'analyse" des plus superficielle de Carllitos: pourquoi le "système suisse ne s'est pas diffusé en Haute Savoie, vu l'ouverture des frontières?:-).

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 6 avril 2015 à 19:38

@SuisseRomand
Chez nous en Suisse 1 + 1 = 2, tandis que chez les frontaliers 1 + 1 = 4.
Merci de m'avoir lu.


Et en plus le frontalier a fait des études pour sortir une chose de cette qualité. Don cil voulait faire une petite page publicitaire pour sauver le déficit publique français en faisant la promotion de sa région.

Réponse Geneva, 226 messages Le 6 avril 2015 à 23:28

Vous savez bien que depuis 2002 il s n'y a plus de frontières, elles sont que l'image d'elles mêmes taxations entre la Savoie et Genève car les frontières existantes du moins ce qui en reste aujourd'hui autour de Genève, car maintenant la Douane est mobile avec les accords de UE. A savoir les douanes autour de Genève dates que de 1918. Il faut aussi savoir qu'une douane n'a jamais eu comme règle la protection des personnes. Mais la récolte des taxes..Je trouve qu'ils y a beaucoup de personnes qui vivent de croyances et croyez-moi, certaines croyances arrangent parfaitement les groupes populistes.

Réponse Geneva, 226 messages Le 6 avril 2015 à 23:46

@almalin
Je crois qu'il c'est planté..sur son 1+1=4 c'est faux car l'indice est de 1,8 à 2 si vous voulez faire un calcul juste, la base est la différence entre produit de consommation y compris loyer et autres et non le CHANCE CHF>EUR. Encore une croyance populiste..rire..

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 7 avril 2015 à 18:42

@Carlos Carllitos
Un frontalier et des résidents en Suisse postulent pour un travail chez entreprise X et le frontalier est engagé pour X ou Y raisons de l'employeur.

Que feriez-vous en tant que résidents en Suisse si vous étiez le frontalier qui a été engagé?

Vous diriez, ah ben non, je refuse cet emploi car je vole une place pour un travailleur résident en Suisse?

Votre réflexion est faussée.
Le problème n'est pas de se demander si il est normal que le frontalier accepte un travail en Suisse rémunéré quatre fois celui qu'il pourrais obtenir en France: il est parfaitement logique qu'il l'accepte. Le problème est l'employeur qui pourrais employé un résident (Suisse ou Etranger) et qui choisis d'employer un frontalier (Suisse ou Etranger) et ce sans doute parce qu'il peut se permettre une rémunération moindre.
Cet employeur à un comportement opportuniste qui lui permet d'avoir un avantage économique en payant moins son employés, mais il le fait au détriment de l'économie dans laquelle il évolue. A l'extrême, on pourrait imaginer l'absence de client pour les commerces locaux si l'ensemble de la main d'œuvre était constituée de frontalier.
Ou l'absurde est poussée à son paroxysmes, c'est quand l'état restreins encore les possibilités d'achat des résidents Suisse en France voisines, comme si il y avait un désire d'augmenter encore artificiellement le différentiels sans oublier de subventionner lourdement la CGN pour rendre les travailleurs frontaliers encore plus avantageux.
Comme il ne faut pas trop compter sur le sens civique des employeurs, il faut que le législateur impose la priorité aux résidents (Suisse ou Etranger) par rapport aux frontaliers (Suisse ou Etranger) ou a défaut que les long déplacement pendulaires soient entraver. Quand il s'agit de limiter l'accès des villes en voitures, des solutions sont trouvée, alors pourquoi pas la ?

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 7 avril 2015 à 23:17

@Geneva
Il faut aussi savoir qu'une douane n'a jamais eu comme règle la protection des personnes.


Non mais cela créer de l'activité supplémentaire vu qu'elle n'est pas nécessaire. C'est le même problème que les marges de distributeur ou les contrôles sanitaires, quand tout le monde s'en fiche tout et n'importe quoi devient possible.


@Geneva
1+1=4 c'est faux car l'indice est de 1,8 à 2

en qi ? ou en quantité de main d'oeuvre pour un salaire suisse ?
Regarder le covoiturage c'est le frontalier qui le pratique le plus car on en engage plus d'une même région.


@data
Cet employeur à un comportement opportuniste

Comme tout employeur face à une compétence valorisante qu'il n'a pas besoin de former et qu'il va pouvoir extraire le savoir faire.
Le pauvre frontalier bien payé ne sert que le temps de faire le tour de la question, donc ce n'est pas comparable à l'ouvrier de base.


@data
le sens civique des employeurs

et sur leur empathie et leur volonté d'offrir des formations coûteuses à leurs employés. A moins que leur objectif est de débarquer l'entier en montrant des chiffres rouges.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 7 avril 2015 à 23:33

@Geneva
Effectivement, les frontières n'existent quasi plus pour les produits ni les individus qui entrent en Suisse comme dans un moulin; par contre, elles existent après coup, car beaucoup veulent rester intra muros! Pourquoi? Parce que le système suisse est plus avantageux que celui de leur pays: c'est de cette frontière là dont il s'agit. Et c'est aussi parce qu'il y a "frontière", que les frontaliers peuvent en jouer, contrairement aux français qui vivent et travaillent en France, ou aux suisses qui vivent et travaillent en Suisse.

Réponse Geneva, 226 messages Le 8 avril 2015 à 11:09

Ok.., tout le monde en profite.., sauf que il manque à votre commentaire une chose, le OUI SUISSE à crée cette situation d'exode massif de permis F sur la H-Savoie, de compétences venant des 23 pays Européens. Vous vous êtes posé la question Pourquoi? autant d'intérêt? La réponse ne peut pas être ( les primo-frontaliers) ni avec le OUI à la libre circulation des personnes. Je pense le savoir..! mais je vous laisse réfléchir..

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 8 avril 2015 à 16:08

@Geneva
à crée cette situation d'exode massif


je suis pas certain qu'il y ait plus d'exode qu'avant, les deux régions partageant un destin lié, il est normal qu'elles vivent le même genre de situation, mais depuis quelques années les gens viennent de très loin, ce qui n'était pas autant le cas avant. Donc le frontalier proche est autant victime que le local.

Réponse Geneva, 226 messages Le 9 avril 2015 à 0:19

Vous pensez qu'il y a des victimes, je pense que pour le savoir, il faut attendre 1 voir 2 ans, évidement , il ne faut pas laisser les plus faibles dans des errements de culpabilités.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 9 avril 2015 à 19:13

@Geneva

“ le OUI SUISSE à crée cette situation d'exode massif de permis F sur la H-Savoie , de compétences venant des 23 pays Européens ».

-D’abord, il y en a 28 actuellement qui, puisqu’ils font partie de l’UE, ont dit OUI à la libre circulation, mais ce n’est pas pour autant qu’on observe un exode massif de travailleurs vers tous ces pays : plusieurs d’entre eux, au contraire, se vident de « leurs gens compétents » alors qu’ils en auraient plutôt besoin. Donc le flux migratoire ne dépend pas d’une votation.

- les neinsagers (ceux qui disent non) sont littéralement conspués par les bien-pensants : esprit de fermeture, Suisse qui se barricade, réduit national, extrémisme de droite, égoïsme flagrant, xénophobie. Lisez les commentaires liés au non du 9 février et concernant l’initiative Ecopop !

-Le référendum a été accepté à une époque où l’Europe n’allait pas trop mal ; on disait qu’un refus rendrait plus difficile encore les négociations avec l’Europe qui appelait de ses vœux et attend toujours l’adhésion de la Suisse à l’UE. Pourquoi ? Je vous laisse y réfléchir.

Je préférerai personnellement un meilleur équilibre entre les économies de ces différents pays, plutôt qu'une Suisse
qui enfle démesurément avec un type de population des plus volatils.

Réponse Geneva, 226 messages Le 9 avril 2015 à 21:34

Désolé, c'est bien 28 membres. il y a des différences structurelles entre membres, ressources, potentialités. La crise de la dette souveraine, la Suisse ne peut pas adhérer et prendre sa part, car nous avons un système fiscaux des plus avantageux et l'UE ne peut pas nous concurrencer. Mais restons en alerte..! car les bonnes choses ont leurs temps, et il faut continuellement s'adapter.

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 11 avril 2015 à 0:02

@Geneva
il faut attendre 1 voir 2 ans


depuis des dizaines d'années on joue la partition d'une façon puis d'une autre puis encore d'une autre. Les années passent mais l'attente ne change pas cette problématique qui évolue.

La vrai question est savoir si l'on veut arrêter de jouer à ce jeu de chat et de la souris pour fixer une solution qui ne permet plus de jouer sur le dos du travailleur.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 11 avril 2015 à 8:56

J'ai un peu de mal à comprendre ce qui a motivé tant de réactions positives suite au message original posté sur ce fil ?

Pour mieux aider l'autre partie prenante à comprendre la situation il faudrait mettre à l'échelle nos deux pays :

Donc imaginer une France à 4-5% de chômage et dont le salaire médian serait d'environ 15'000.- francs mensuels (peu-près 3x le salaire médian suisse) -> on irait tous y bosser : rien à reprocher aux frontaliers à ce sujet !

Il faudrait aussi donc imaginer une Suisse avec 10x le nombre d'habitants français, donc à env 500 millions (vi vi chiffres ronds j'aime :) avec plus de 10% de chômage. Il faudrait également imaginer des départements français avec 25% des jobs en mains suisses, avec encore des millions de sans-emplois reluquant le solde de boulot restant du marché du travail français.

Imaginez, imaginez donc la réaction des gaulois si tel était le cas !

Réponse Geneva, 226 messages Le 11 avril 2015 à 17:44

Bonjour,
Je comprends votre analyse, mais elle reste une hypothèse de l'imaginaire, car la réalité et autre, alors disons la vérité, ce que vivent les gens.
Concernant la Suisse , la fiscalité et les infrastructures notamment le logement en France voisine jouent un grand rôle non négligeable dans la venue de travailleurs de l'UE. Et puis le code du travail en Suisse et le meilleur, en terme de liberté et de démocratie, et il n'entrave pas l'économie.

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 12 avril 2015 à 11:36

@Geneva
Et puis le code du travail en Suisse et le meilleur, en terme de liberté et de démocratie, et il n'entrave pas l'économie.

Le droit du travail Suisse est compatible avec des dirigeant responsable Suisses à l'ancienne, il a toute sa valeur si il est combiné à l'auto retenue et la recherche du biens commun des dirigeants. La négociation, l'honnêteté, la compréhension et le partage des revenus en sont une base fondamentale.
Avec des dirigeant Français et Allemand et leur opportunisme sans limite, l'évolution vers un droit "adaptés" biens plus restrictifs suivi du déclin de notre économie est a mon sens inévitables.

Réponse Geneva, 226 messages Le 12 avril 2015 à 18:06

L'évolution vers un droit adapté est impossible. sauf, si nous adhérons à l'UE.., et concernant Français et Allemand, il y a un risque, qu'ils nous coupe les bilatérales, car et vous le savez bien, sans les bila.., notre économie chute à l'export et puis en Suisse nous n'avons pas de matières premières, et devenir la Coré du nord c'est pas le souhait de la Suisse..il faut être vigilant tout en étant diplomate avec l'UE..et sans rien lâcher, concernant la fiscalité, sinon cela ferait baisser tous les salaires, ou la délocalisation des Entreprises.

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 11:35

@Geneva
L'évolution vers un droit adapté est impossible. sauf, si nous adhérons à l'UE.., et concernant Français et Allemand, il y a un risque, qu'ils nous coupe les bilatérales, car et vous le savez bien, sans les bila.., notre économie chute à l'export

Vous me semblez biens mal informé, mais c'est peut être moi, deux questions:
1/ Pourquoi une population excédée par le comportement inadaptée de dirigeant d'entreprise d'un nouveau style se retiendrait de voter: Un salaire minimum, Une limitation des licenciements, Une réduction du temps de travail, etc. ? La population Suisse s'est jusqu'ici montrée sage car cela correspondait a son intérêt, mais elle n'est pas complétement crétine.
2/Pouvez vous me donner l'article du paquet des bilatérale II qui si il tombais entraverais notablement nos exportations ? à ma connaissance, il n'y en pas.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 11:43

@Geneva
Et puis le code du travail en Suisse et le meilleur, en terme de liberté et de démocratie


Et c'est donc pour l'amour de notre code du travail que viennent des travailleurs en grand nombre et pour certains depuis très loin ?

Permettez-moi d'en douter fortement, tout le monde préfère travailler près de chez lui, et seul un salaire 3 x plus élevé en moyenne peut provoquer de telles motivations.

Et plus personne ne parle du kilométrage moyen de chaque travailleur, la libre circulation n'est pas écolo du tout ! A l'heure où l'on parle de normes d'importation moins polluantes pour les véhicules, on est en droit de se poser la question : se fout-on de ma tronche ?

Réponse Geneva, 226 messages Le 13 avril 2015 à 12:01

Vous avez raison ( paquet des bila..) il n'y en a pas encore concernant les bila..et j'espère jamais, sauf que cela à été prononcé dans l'informel..et médiatisé. Méfions-nous..!

Pour la question ( une population excédée)il me semble que c'est la confédération qui fixe la règle, ensuite les dirigeants négocies et la population suit.., et sagement vous avez raison. Mais n'oublier pas que le Suisse est un guerrier et ne lâche pas les choses si facilement.

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 12:18

@Geneva
Pour la question ( une population excédée)il me semble que c'est la confédération qui fixe la règle, ensuite les dirigeants négocies et la population suit.., et sagement vous avez raison.

Je vous informe que dans le système politique Suisse existe le droit d'initiative populaire. Quand par exemple le gouvernement et le parlement obnubilé (pour ne pas dire plus) par les intérêts des grandes entreprises décident d'accorder la libre circulation à l'UE au détriment de la population dans le but de faire pression sur les salaires. La population constatant la baisse de sa qualité de vie par la surpopulation et la baisse de ses revenu vote avec sa sagesse populaire une suppression de la libre circulation conforme a ses intérêts.
C'est donc biens encore la population qui décide ce qu'il se passe ici contrairement à la plupart de nos voisins ou il suffit de corrompre quelques personnes clef pour que l'on ignore les résultats des référendums.
C'est ces résultats conforme au biens populaire mais néfaste à certains exploiteurs qui explique la raison pour laquelle Avenir Suisse faussement nommée les milieux économique (Les 14 plus grandes multinationales de Suisse, pas le petit patron du coin) propose une réforme de ces droits qui entravent leur avidité.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 13:54

@Carlos Carllitos
Je suggère que les jaloux aillent vivre en France un laps de temps en conservant leurs emplois en Suisse pour voir si ils sont plus heureux?


Vous suggère de venir vivre en Suisse avec pour seul apport financier l'assistance sociale. Là vous causerez de qquechose que vous comprenez.

Et je ne crois pas un seul instant à une "jalousie" sauf chez les simples d'esprit ou encore les imbéciles !

C'est plutôt une sorte d'énervement mélée à une anxiété qui prévaut, et ca sent pas bon du tout à vrai dire.

Les frontaliers nous en avons besoin, certainement pas autant que nous en avons mais ils restent essentiels à notre économie c'est très clair. Cependant ils ne sont pas et ne seront jamais une priorité, et les patrons qui aujourd'hui les emploient pour raisons économiques, seront les premiers à les virer sans ménagement dès que leurs affaires tousseront.

Bref l'opposition entre travailleurs est très exactement ce que recherchent les employeurs peu scrupuleux, alors qu'en réalité c'est eux qui posent problème !

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 14:17

@Wiz
Bref l'opposition entre travailleurs est très exactement ce que recherchent les employeurs peu scrupuleux, alors qu'en réalité c'est eux qui posent problème !

C'est malheureusement tellement vrais !

On peut se demander si l'offensive tout azimut des membres de la VSM sur les conditions sociales n'est pas motivée par la perspectives de perdre prochainement la concurrence due à la libre circulations comme moyen de pression.

Au niveau de notre société, réemployer un désœuvré reviens à économiser le revenu complet d'une personne voire d'une famille alors que le gain économique d'avoir un frontalier ou immigrés de plus est infiniment plus modeste (sans doute dix fois moins).
Il me semble allé de sois que l'on devrais mettre notre intérêt et celui de notre société en avant plutôt que celui des entreprises en faisant en sorte que l'on emploie des nouveau venu que quand il est établis qu'il est impossible d'occuper un désœuvré et ce même si le résident est moins performant.

Réponse Geneva, 226 messages Le 13 avril 2015 à 18:20

Je suis votre résonnement et j'en partage en tout cas une bonne proportion, car pour moi le problème c'est Bruxelles, et j'ai l'impression que rien change. La négociation répétitif; sans être anxiogène, j'y crois encore. Mais..?

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 18:32

@Geneva
La négociation répétitif; sans être anxiogène, j'y crois encore. Mais..?

Mais on s'en tape des négociation répétitives.
Entre perdre quelques avantages supposés et être asservis aux désidérata de l'Allemagne et des USA, il n'y as pas photos.
Quand aux avantages supposés, allez demander aux pays qui souffrent d'une monnaie inadaptée, de sanctions à la Russie qui appauvrissent, de fonds qui disparaissent dans des puis sans fonds par quels avantages cela est compensés ?
Quel est le pays de l'union qui s'en sors biens si ce n'est le Luxembourg et ses magouille fiscale ou l'Allemagne qui vampirise ses voisins qui ne peuvent dévaluer ?

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 19:25

@Geneva
pour moi le problème c'est Bruxelles


Ben regardez nos conseillers nationaux, une catastrophe absolue alors qu'ils n'ont "que" 8 millions d'habitants à gérer.

Alors pour les 500+ millions d'européens, fallait pas attendre des miracles des parlementaires, ils sont nuls et inutiles et coûtent un bras dans tous les pays du monde !  • Parlementaires ou commissaires, même combat - des inutiles !

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 19:30

@data
Quel est le pays de l'union qui s'en sors biens si ce n'est le Luxembourg et ses magouille fiscale ou l'Allemagne qui vampirise ses voisins qui ne peuvent dévaluer ?


Oui d'accord avec vous sur ce point, la locomotive de l'Europe risque aussi d'être son fossoyeur.

Si l'Allemagne ne lâche pas un peu de lest, il me semble parfaitement approprié pour tous les pays européens de réclamer leur dû (dette de guerre nazie) qu'ils ont gentiment laisser tomber pour faciliter la réunification. Les allemands ont la mémoire courte et je remercie le gouvernement grec de le leur avoir rappelé, même si eux-même en sont totalement dépouvu (de mémoire donc...) !

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 21:00

@Wiz
Oui d'accord avec vous sur ce point, la locomotive de l'Europe risque aussi d'être son fossoyeur.

Dans une situation normale, le DM s'apprécierait par rapport aux autre monnaie nationale et l'excèdent de l'Allemagne se résorberais, tout les pays aurais leur chance.
Avec ce foutu Euro, les monnaies ne peuvent jouer leur rôle de régulateur et à mesure que les économies divergent, les excédents et déséquilibres se creusent jusqu'à l'inévitable éclatement. En attendant, l'Allemagne profite de la situation et les autres pays européens souffrent le martyre grâce à cette chimère !

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 21:26

Vi c'est bien sur ce point que je préconise de "lâcher du lest", sans compter les fameux 3% puis équilibre au budget de pays dont le taux de chômage avoisine les 25%, pas certain que les allemands accepteraient un ordre émanant d'une autre nation si ils connaissaient un tel taux d'inactifs ?

Notez que l'euro à baissé face au yen, dollar et franc.

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 13 avril 2015 à 22:08

@Wiz
Notez que l'euro à baissé face au yen, dollar et franc.

C'est le deuxième bénéfice pour les Allemands, non content de leur excèdent vis à vis de leur partenaire européens en déroute, l'association avec des pays faible fait de l'Euro une monnaie plus faible que le DM qui favorise encore un fois les Allemand à l'export hors zone Euro cette fois et mettent les concurrent (Suisse par exemple) en difficultés.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 14 avril 2015 à 12:09

@data
C'est le deuxième bénéfice pour les Allemands


Bien-sûr mais c'est aussi le tout premier bénéfice pour les autres pays, l'Allemagne est par nature un pays qui profitera dans la situation globale de l'UE, du cours de l'Euro, etc.

Ils ont donc soit beaucoup de chance, soit un système qui fonctionne mieux que les autres membres, que rien n'empêche de changer ?

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 14 avril 2015 à 12:19

@Wiz
Ils ont donc soit beaucoup de chance, soit un système qui fonctionne mieux que les autres membres, que rien n'empêche de changer ?

Changer pour les pays "faible" signifie dévaluer dans un système à monnaie flottante ou baisser les salaires dans un système à monnaie fixe: bonne chance !
Vous êtes aveugle ou vous ne voyez pas la situation de la Grèce, de l'Espagne, du Portugal, de la France.....

Si vous désirez savoir comment l'histoire fini, rechercher sur Google: Union Monétaire Latine.
Comme dits l'ecclésiaste: riens de nouveau sous le soleil.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 14 avril 2015 à 13:40

@data
Changer pour les pays "faible" signifie dévaluer dans un système à monnaie flottante ou baisser les salaires dans un système à monnaie fixe: bonne chance !


Et oui c'est tintin pour la dévaluation alors que la baisse des revenus (salaires mais aussi pensions)
est en cours...


@data
Si vous désirez savoir comment l'histoire fini


Nullement, peut-être qu'avec un peu de patience nous le verrons ? Mais vous avez du confondre je ne suis pas Mme Soleil ni M. Jeanneret -> fais pas de prévisions !

anonymous icon Réponse data, 1433 messages Le 14 avril 2015 à 16:46

@Wiz
fais pas de prévisions !

Il ne s'agit pas de prévisions, mais d'expériences historiques, les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Ignorer l'histoire c'est être condamné à la revivre !

Nouvelle réponse à "Refuseriez-vous un emploi en Suisse en tant que frontalier?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Frontaliers : peut-on s'en passer?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.