Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 24 mars 2015 à 22:30

anonymous icon 1000x OUI Mir, 3 messages Le 24 mars 2015 à 11:35

Arrogance, intimidation, copinage, radinerie, p'tit chefs, absentéisme à outrance, etc...tels sont les "qualités" du bon frontalier. Les genevois n'en veulent plus!!!
51 réponses, dernière le 14 avril 2015 à 16:13

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 24 mars 2015 à 11:40

@Mir
Les genevois n'en veulent plus!!!

Allez à Uri.

anonymous icon Réponse Mir, 3 messages Le 24 mars 2015 à 11:50

@Justin Meaux
Je suis Genevois, je ne quitte pas ma ville comme vous!

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 24 mars 2015 à 12:03

@Mir
Je suis Genevois, je ne quitte pas ma ville comme vous!

Ben voilà. C'est votre droit.
Le frontalier lui est prêt à parcourir 100 km aller-retour TOUS les jours.
Ou à déménager de Bretagne dans le Franche-Comté.
Vous faites un choix, eux aussi.
Le travail n'est pas un droit divin.
Il faut un minimum d'effort pour l'avoir.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 24 mars 2015 à 12:12

@Mir
je ne quitte pas ma ville comme vous!

Vous devriez. Il y a une vie après la Versoix.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 25 mars 2015 à 14:48

@Justin Meaux
Idéologie:
"Une nouvelle est en train de naître.
Aux idées plus jeunes, plus belle, dépoussiérée, plus libre, maîtrisant mieux son avenir, ouverte, plus généreuse, moins hypocrite, plus juste également."

Concrétisation:

"Le frontalier lui est prêt à parcourir 100 km aller-retour TOUS les jours.
Ou à déménager de Bretagne dans le Franche-Comté.
Vous faites un choix, eux aussi.
Le travail n'est pas un droit divin.
Il faut un minimum d'effort pour l'avoir."

Sous-entendu: Mir n'a que ce qu'il mérite, à savoir qu'il ne mérite pas de résider dans son pays.

Réponse Urushima, 797 messages Le 25 mars 2015 à 14:56

@Mir
Arrogance, intimidation, copinage, radinerie, p'tit chefs, absentéisme à outrance, etc...tels sont les "qualités" du bon frontalier.

ça sent bon le contremaître suisse des année septante cette description...

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 25 mars 2015 à 15:36

@scolyme
Sous-entendu:

Il n'y a pas de sous-entendu. :-)
J'avais écrit une réponse je ne sais pas ce qu'elle est devenue. J'y reviendrai.

anonymous icon Réponse ombredeshin, 1081 messages Le 25 mars 2015 à 15:50

@Justin Meaux
Le frontalier lui est prêt à parcourir 100 km aller-retour TOUS les jours.
Ou à déménager de Bretagne dans le Franche-Comté.

C'est bien là le drame, le frontalier, souvent, n'en est plus un, c'est un français chômeur qui vient vers la Suisse pour squatter nos emplois. Pour moi, un frontalier devrait être un natif de la région frontalière et non pas un breton, voire aussi un ressortissant d'autres pays de l'UE!

Qui plus est il génère nuisances et pollution, tant atmosphérique que sonore en parcourant chaque jour des centaines de km, vente à terre et souvent sans respecter les règles de circulation, parce que tellement pressé de renter chez lui.

Là où j'habite, on s'en paie 8 heures dans la journée, dès 4 heures du matin jusqu'à 8/9 heures, et dès 16.00 jusqu'à 20/21 heures.

Avant, c'était régénérant de respirer l'air de chez nous, maintenant, c'est comme en plein Genève, et n'essayez pas de vouloir traverser la rue lorsqu'ils passent!

Donc, Urushima a raison, on devrait les faire travailler chez eux!

Ah, au fait, on dit LA Franche-Comté.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 25 mars 2015 à 16:04

@scolyme
Sous-entendu:

Apparemment mon post s'est perdu en publication.
Résumons:
Rien de personnel avec Mir. Je ne le connais pas et je m'adresse donc à son avatar.

@scolyme
qu'il ne mérite pas de résider dans son pays

Il fait ce qu'il veut Mir. En acceptant les conséquences de ses décisions. S'il a un boulot à Morges et qu'il ne veut pas y aller, un frontalier ira. Il est où votre problème?
On laisse la place vacante?

Il veut rester à Genève et avoir un boulot bien payé à côté de chez lui? Qu'il attende que ça se présente...

Nous sommes dans un marché concurrentiel. Donc il faut se battre avec d'autres. C'est le système libéral !
Il ne vous convient pas?
A moi non plus. Mais c'est comme ça.

Vous voulez du protectionnisme ?
Possible mais il y a des conséquences. Les avez-vous évaluées et les acceptez-vous?

Etc...

Ce que je dis à Mir (et il en fera ce qu'il voudra) c'est qu'il faut bouger. Formation, mobilité, persévérance, prise en charge.
Courage.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 25 mars 2015 à 16:06

@ombredeshin
Ah, au fait, on dit LA Franche-Comté.

merci beaucoup. C'est ce qu'il y a de plus pertinent dans votre message.

Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 25 mars 2015 à 16:09

@scolyme
"Le frontalier lui est prêt à parcourir 100 km aller-retour TOUS les jours.
Ou à déménager de Bretagne dans le Franche-Comté.
Vous faites un choix, eux aussi.
Le travail n'est pas un droit divin.
Il faut un minimum d'effort pour l'avoir."

Sous-entendu: Mir n'a que ce qu'il mérite, à savoir qu'il ne mérite pas de résider dans son pays.



Il y a un autre sous-entendu :

Si tu bouge pas, t'es mort socialement. Comme les indiens d'Amérique tu finiras logé dans un parc presque comme un animal."

C'est ce qui attend les Suisses qui ne voient pas le vent tourner car les hommes ont toujours bougé sur la planète.

Donc, il faut savoir vivre avec les différents mouvements de population, sans se laisser déborder.

NB. Les mouvements de frontaliers sont agressives et brisent la Paix sociale en Suisse. Il faut réagir rapidement pour endiguer le phénomène.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 25 mars 2015 à 17:32

@Betty Eugli
Si tu bouge pas, t'es mort socialement.

Pas socialement Betty. Professionnellement.
Vous pouvez être fauchée, au bénéfice du social ou à charge de quelqu'un, vous êtes toujours quelqu'un. Le regard de l'un ou de l'autre peut être différent. Mais ne savez-vous pas QUI vous êtes?
Je connais 1-2 artistes dans ce cas par exemple. Mais il y a des cas plus généraux. Ne laissez pas le matérialisme vous rabaisser. Ni personne d'ailleurs.


@Betty Eugli
Il faut réagir rapidement pour endiguer le phénomène

Oui. Et comment? En vous en prenant à eux?

anonymous icon Réponse ombredeshin, 1081 messages Le 25 mars 2015 à 17:39

@Justin Meaux
Oui. Et comment? En vous en prenant à eux?

Mais donnez-nous donc une solution!?
@Justin Meaux
C'est ce qu'il y a de plus pertinent dans votre message

selon vous et votre habitude de railler ce qui ne correspond pas à vos vues!
Problèmes, vos vues sont totalement irréalistes, vos vues sont celles d'une autruche bien pensante et humaniste qui nie la réalité, soit parce qu'elle se croit à l'abri de ce qui préoccupe les autres, ou tout simplement pour détruire!

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 25 mars 2015 à 20:38

J. Meaux.

"Une nouvelle Suisse est en train de naître.
Aux idées plus jeunes, plus belle, dépoussiérée, plus libre, maîtrisant mieux son avenir, ouverte, plus généreuse, moins hypocrite, plus juste également."

Je me demandais ce que vous vouliez dire par ce programme: merci d'y avoir répondu.


Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 26 mars 2015 à 10:19

@Justin Meaux
@Betty Eugli
Si tu bouge pas, t'es mort socialement.

Pas socialement Betty. Professionnellement.
Vous pouvez être fauchée, au bénéfice du social ou à charge de quelqu'un, vous êtes toujours quelqu'un. Le regard de l'un ou de l'autre peut être différent. Mais ne savez-vous pas QUI vous êtes?
Je connais 1-2 artistes dans ce cas par exemple. Mais il y a des cas plus généraux. Ne laissez pas le matérialisme vous rabaisser. Ni personne d'ailleurs.


@Betty Eugli
Il faut réagir rapidement pour endiguer le phénomène

Oui. Et comment? En vous en prenant à eux?



La mort professionnel conduit à une mort sociale malheureusement, c'est ainsi quand on a plus de moyen économique pour investir le monde. En Suisse, c'est le clivage riche vs pauvres qui s'accentuent gravement : les moyens des pauvres sont souvent 6 fois inférieurs à ceux des classes moyennes.

L'isolement est donc une réalité d'ailleurs cette dure réalité, elle conduit certain au suicide : « EXIT » à de l'avenir en Suisse...

La solution :

c'est de pas favoriser l'économie de marché sociale qui est une forme de capitalisme qui détruit les structures sociales classiques : familles / etc..

Cette économie de marché dit sociale elle incite les pauvres ; aux suicides, à ne pas faire d'enfants; et même à la criminalité. Elle enrichit les riches et appauvrit les pauvres. Il est la fond du problème.

Pour ce qui est des frontaliers, le problème, c'est qu'ils surfent sur la vague de cette économie de marché dite sociale, ils nuisent gravement à la paix sociale en Suisse surtout depuis la libre circulation des personnes.

Ma solution : faire une liste noire des entreprises qui engagent des frontaliers quand elles savent que des Suisses peuvent avoir le Job.

Exemple : la Poste, engage des frontaliers.

Au guichet, vous voyez des frontaliers en face de vous qui réceptionnent vos lettres de motivations.

Si c'est pas désagréables, ça !?

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 26 mars 2015 à 10:37

@Betty Eugli
La mort professionnel conduit à une mort sociale malheureusement,

Pas d'accord du tout. N'avez-vous pas été étudiante ou apprentie?


@Betty Eugli
En Suisse, c'est le clivage riche vs pauvres qui s'accentuent gravement : les moyens des pauvres sont souvent 6 fois inférieurs à ceux des classes moyennes.

Oui. Redistribuons mieux les richesses.


@Betty Eugli
c'est de pas favoriser l'économie de marché

Oui


@Betty Eugli
Exemple : la Poste, engage des frontaliers.

N'allez plus à la poste !!:-))

Et vous en faites quoi de votre liste noire?

Par réaction au MCG, des entreprises ont publié leur taux de frontaliers !!
Demandez-vous pourquoi?

Concernant le suicide: C'est un drame chez les jeunes.
Malgré un PIB/hab très élevé on a également un taux élevé de suicides.
10% de la population suisse fait au moins une tentative de suicide dans sa vie.

Qu'est ce que alors nous rend la vie si insupportable?

anonymous icon Réponse ombredeshin, 1081 messages Le 26 mars 2015 à 18:44

@Justin Meaux
Pas d'accord du tout. N'avez-vous pas été étudiante ou apprentie?

c'est loin d'être la même chose (monsieur l'étudiant??) car lorsqu'on est dans la vie active et qu'on doit la quitter, c'est différent que lorsqu'on est jeune et qu'on prépare, plein d'énergie et d'idées, sa future vie professionnelle.
Donc oui, l'inactivité, la perte d'espoir, le découragement, l'absence de mouvement font qu'au bout d'un certain temps, on est mort professionnellement lorsqu'on est au chômage.
@Justin Meaux
Oui. Redistribuons mieux les richesses.

et comment?
@Justin Meaux
c'est de pas favoriser l'économie de marché
Oui

parce que l'économie "planifiée" a donné de meilleures résultats?

Vous raillez toujours ma vision du monde, mais seul un ENORME retour en arrière, qui sera de toute façon forcé, redonnera aux gens une vie non pas plus agréable, mais où chacun aura sa chance, pour autant qu'il gagne lui-même son pain!
@Justin Meaux
Qu'est ce que alors nous rend la vie si insupportable?

l'absence de questionnement sur le sens véritable de la vie, l'absence d'une véritable spiritualité basée sur l'intuition et non pas sur l'intellectuel!

Réponse Geneva, 226 messages Le 26 mars 2015 à 19:14

@Mir
Vous parlez de quelles Frontaliers? dans vos insultes.? Les Suisses, Les Français ou Les Savoyards? car eu Les Savoyards il on donnés 23 communes à Genève pour qu'elle puisse entrer dans la Confédération. Dite plutôt merci aux Savoyards sinon en tant que Genevois vous seriez peut-être français. Alors un peu de respect au moins pour Les Savoyards.

Réponse dharma, 5259 messages Le 26 mars 2015 à 19:44

@ombredeshin
seul un ENORME retour en arrière, qui sera de toute façon forcé

Par les forces des ténèbres, mais Dieu saura nous en préserver.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 26 mars 2015 à 20:10

@Geneva
Hey :-)
ça fait plaisir d'entendre un autre son de cloche.
Documentez-nous s'il vous plait.

Réponse Geneva, 226 messages Le 27 mars 2015 à 0:18

BONSOIR,
A mon avis et sans être dans les extrêmes, il faut viser une décroissance par l'arrêt de toutes implantations d'entreprises sur Genève. ( A réfléchir).

Réponse Geneva, 226 messages Le 27 mars 2015 à 0:31

Bonsoir,
Pour la doc, Histoire d'un pays annexé de Jean de Pingon au Edition Cabédita 1996 ( collection Archives vivantes) Si tu ne sais pas ou tu vas, regarde d'où tu viens. (proverbe wolof)
Salutations.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 27 mars 2015 à 8:32

@Geneva
Merci beaucoup.
On en reparle.

Réponse Geneva, 226 messages Le 27 mars 2015 à 18:17

@Betty Eugli
Bonsoir Betty,
Dans votre NB: vous dites les frontaliers brisent la paix sociable. Vous ne devez pas être Suissesse à mon avis pour dire une telle infamie. C'est bien Le Suisse qui vote en Suisse non..? C'est bien la Suisse qui à dit OUI à tout ce bazar??? ( la libre circulation des personnes, 50 % des frontaliers viennent de EU y compris les Suisses Frontaliers..) Je vous laisse réfléchir Betty. la prochaine fois faite attention a votre vote car les Savoyards eux n'ont rien demandés à tout ce cheni, maintenant ils subissent aussi, plus d'appartements, pillages des terrains, et j'en passe.
Salutations.

Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 28 mars 2015 à 17:26

@Geneva
Alors un peu de respect au moins pour Les Savoyards.


@Geneva
car eu Les Savoyards il on donnés 23 communes à Genève pour qu'elle puisse entrer dans la Confédération. Dite plutôt merci aux Savoyards sinon en tant que Genevois vous seriez peut-être français.



C'est çA, bien sûr, venez me faire croire que Genève a une dette éternelle envers ses voisins français.

Vous êtes vraiment ingrat là.

A l'heure actuelle, c'est vous qui devriez dire merci, aux genevois d'aujourd'hui, pour leur tolérance quand ils supportent les cocoricos de leurs collègues français, quand la France bat la Suisse au foot par exemple.

Des fois, j'ai l'impression que les frontaliers cherchent vraiment à créer un climat délétère au travail.


@Geneva
les Savoyards eux n'ont rien demandés à tout ce cheni, maintenant ils subissent aussi, plus d'appartements, pillages des terrains, et j'en passe.


Et, voilà, le couplet du narcissique pervers manipulateur qui se victimise et qui rejette entièrement la faute sur l'autre, au lieu de reconnaitre ses torts.

Vous ne croyez pas que je vais lâcher une larme pour vos petit soucis de terrain ? C'est moi qui vit en Suisse dans un petit pays où l'accès à la propriété est très compliqué. Alors allez sortir vos violons à d'autres, merci.

Réponse Geneva, 226 messages Le 28 mars 2015 à 23:18

@Betty Eugli
Bonsoir Betty,
Merci pour votre message romantique, vous me plaisez de plus en plus, je ne vais pas rentrer dans l'insulte pour vous suivre, car je suis un homme et je ne peux pas insulter une femme. Seulement pour vous dire que vous faites un transfert de votre irresponsabilité sur ma personne, voir sur autrui, mais, je peux vous comprendre, la vie est pas facile en Suisse, Bel-Air est pleins, il faut réserver..Un policier sur 4 habite en Haute-Savoie. ((vive le Chni)). Pour ma part Betty, je travail en France et je vis en France, je suis du cru et je fais que, de me défendre en essayant d'être toujours aussi à l'écoute de l'autre, car nous avons tous une histoire dans ce monde. Faites-moi un sourire Betty, Bonne nuit.

Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 30 mars 2015 à 6:45

@Geneva
je peux vous comprendre,


@groudonvert
Ils ont été oubliés dans les accords bilatéraux en même temps.

-->Ce n'est pas un hasard cet oubli. Tout était prémédité sur le plan politique depuis 1995,

même couler la formation des suisses qui ont 20 ans aujourd'hui pour ne pas les rendre compétitifs, de sorte à justifier l'engagement des étrangers et en plus tout ça avec une libre circulation facilité.

Les lois sont donc pensées politiquement, par des frontaliers et pour des frontaliers qu'ils soient pauvres ou riches. Le ver est dans la pomme.

Vous pouvez comprendre,vous en est sûr que les zones grises ne profitent pas à la Suisse mais aux pays limitrophes ?

Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 30 mars 2015 à 8:11

@Justin Meaux
La mort professionnelle conduit à une mort sociale malheureusement,

Pas d'accord du tout. N'avez-vous pas été étudiante ou apprentie?


Je dis que : quand on a 500 fr par mois c'est vachement plus compliqué en Suisse, que lorsqu'on à 800 fr par semaine, POUR INVESTIR LE MONDE.

Les pauvres sont isolés dans notre société et même l'aide sociale en Suisse, n'a plus rien de sociale si ce n'est son nom. Elle culpabilise les pauvres d'être nés pauvres. Elle les incitent à se cacher au lieu de les appuyer à investir le monde professionnel, d'une manière ou d'une autre.

Ce qui est choquant c'était dans la presse récemment, c'est le nombre de pauvres à Belle-idée.

En Suisse, pour les fonctionnaires de l'Etat:

pauvre = malade mental,
pauvre = personnalité attardée,
pauvre = personnalité éclatée,
pauvre = personne au discernement très limitée.

Ils sont tous bons pour être promus à l'AI, si l'on croit les fonctionnaires de l'aide sociale.

Si l'on en croit les fonctionnaires de l’État, les pauvres ne sont pas employables, dans le secteur primaire car trop limités intellectuellement ou pire carrément invalides à 100% et bons pour une hospitalisation à vie, sous la surveillance d'une armées d'infirmiers.

Le mépris des pauvres en Suisse est donc total, car l'UDC fait tout pour refuser la solidarité et la redistribution des richesses correctement.



@Justin Meaux
Oui. Redistribuons mieux les richesses.


On est bien d'accord. Mais COMMENT SORTIR D'UNE ÉCONOMIE DE MARCHE QUI N'A DE SOCIAL QUE LE NOM ?

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 30 mars 2015 à 9:15

@Betty Eugli
car l'UDC fait tout pour refuser la solidarité et la redistribution des richesses correctement

Oui.
Mais vous avez trois solutions:
- Vous restez assise et vous pleurez sur votre sort
- Vous vous contentez de ce que vous avez et faites avec.
- Vous vous prenez en main y compris aller camper à devant le Palais fédéral s'il le faut.


@Betty Eugli
COMMENT SORTIR D'UNE ÉCONOMIE DE MARCHE QUI N'A DE SOCIAL QUE LE NOM

L'économie de marché n'a rien de social !!
Militez, votez, associez-vous... Pas besoin d'argent pour ça.

Réponse Geneva, 226 messages Le 30 mars 2015 à 11:37

Bonjour Goudronvert,
Je suis en phase avec votre façon de voir les choses côté Suisse.., Les Jeunes Suisses manques de qualif..c'est un fait, mais croyez-moi ils vont reprendre en mains les choses de l'économie. Maintenant; je ne pense pas que( Berne)a mis en place une stratégie pour favoriser les Gens de UE, aux frontières de la Haute-Savoie par la distribution de Permis Frontaliers comme des bonbons à défaut de leurs donnée un permis B. Dans la réalité,"cela n'engage que moi". Genève à été pris de cours, pas d'infrastructures, pas de routes, pas de parkings et surtout pas de logements..Alors la solution pour les politiciens Genevois avec la complicité de Bruxelles, et de mettre en place une sorte de bande à Gaza à la frontière, sauf que maintenant il y a un rejet abominable de l'extrême droite Genevoise, que je peux comprendre et j'en suis triste. La dominance du Fric pour tous, sauf que les populations en pâtissent...Je vous laisse écrire le reste. "Joyeuses Pâques"

Réponse Wiz, 1921 messages Le 1 avril 2015 à 14:47

@Geneva
Les Jeunes Suisses manques de qualif..c'est un fait


Si tel était la cause principale des difficultés des travailleurs helvètes la solution serait simple à mettre en place (plus ou moins).

Je partage partiellement la vision de SuisseRomand au sujet des employeurs, car l'on peut râler ce que l'on veut sur les frontaliers, de toute façon ils ne décident nullement des orientations des sociétés établies en Suisse, du moins pas dans la majorité des cas. Les responsables sont effectivement les employeurs suisses peu respectueux des règles, ni même conscients de leur rôle dans la société, sinon celui de défendre les intérêts de leurs actionnaires.

Nombre de travailleurs français fournissent d'excellentes prestations, même si, il faut le reconnaître le rapport à l'entreprise est spécial sur France, très différent de celui en vigueur pendant un siècle de ce côté de la frontière. Le problème vient plutôt du niveau de vie en Suisse, inutile de le comparer avec celui de la France, même si lui aussi est élevé.

Un employeur qui offre un emploi sous-rémunéré ne peut qu'envoyer un travailleur suisse dans la misère, ou engager un frontalier. Malheureusement il faudra légiférer car aucun pays ne peut survivre en donnant quasiment 30% de ses emplois à une main d'œuvre étrangère, tout en payant sa population en prestations sociales. Et c'est bel et bien là que nous nous dirigeons !

Réponse Geneva, 226 messages Le 1 avril 2015 à 19:01

Bonjour Wiz,
Je partage à demi votre point de vu.., sauf que en Suisse le frontalier Suisse comme le frontalier de UE.., est soumis à la même règle que le résident. Même travail même salaire. Concernant la main d'œuvre étrangère, il y a 45 % d'étrangers (résident à Genève)qui font tourner l'économie sans compter les frontaliers de UE, et heureusement sinon, l'obligation d'aller cherchez des travailleurs hors UE. Pour répondre sur votre question du rapport à l'entreprise est spécial sur France par rapport au niveau de vie suisse.., Mais la différence elle est pas uniquement avec la France mais avec tous les pays du monde. En revanche et je veux vous rassurer, les Entreprises Françaises 35 % en Suisse, ainsi que les autres entreprises respectent les standards de la confédération en terme d'implantation et de management M.G.S...Je vous trouve un peu anxiogène car, j'ai l'impression d'être au café du commerce. Vous pouvez me faire parvenir la preuve de vos écrits...sur mon mail. Comme cela je pourrais mieux en débattre avec vous, si vous le voulez bien Sûr. A+ Wiz

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 1 avril 2015 à 20:36

@Tous
Bonne nouvelle. Les amendes sur les irrégularités salariales, dumping et autres tricheries vont passer de 5'000 à 30'000.- frs.

Réponse Geneva, 226 messages Le 1 avril 2015 à 21:21

Bonsoir Justin,
Super la nouvelle, j'achète, car en Suisse comme ailleurs le profit sur les faibles est abjecte, heureusement c'est très marginale, du moins d'après mes sources en Suisse, (exception le bâtiment et la restauration), mais là encore; c'est en phase de règlementations.
Bonne soirée.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 1 avril 2015 à 22:21

@Geneva
Oui. J'ai mis plusieurs posts sur les sujets du 17 et 24 mars pour dire aux gens de ne pas s'affoler à propos du dumping salarial. Je prétends aussi que la main d'oeuvre étrangère est aussi en relation avec la quantité de travail disponible et les quelques % de chômage en Suisse faisait partie du chômage incompressible.
Le problème va être aigu pour les frontaliers qui ont pris des engagements sur 15-29 ans basés sur des salaires suisses. En cas de récession économique, ils seront touchés durement. Le Suisse est plus locataire que propriétaire. Il s'en sortira mieux à brève échéance.
Croisons les doigts.

Réponse Betty Eugli, 567 messages Le 1 avril 2015 à 22:29

@Justin Meaux
@Tous
Bonne nouvelle. Les amendes sur les irrégularités salariales, dumping et autres tricheries vont passer de 5'000 à 30'000.- frs.



ça c'est cool comme info, merci. ça fait du bien au moral.

Réponse Geneva, 226 messages Le 1 avril 2015 à 23:46

J'ai exactement la même analyse.., et dernièrement j'étais sur Chamonix, et là, les gens parlent d'une baisse à venir de l'investissement suisse notamment Valaisanne sur les résidences secondaires, d'ailleurs les prix sont plus décent en ce moment. Aujourd'hui le statut de frontalier est un statut précaire, il y a aucune garantie sur l'emploi à C.ou M. Terme. Et là aussi l'investissement est en baisse. A voir dernièrement avec la BNS, le T-P.., panique sur l'arc romand.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 2 avril 2015 à 9:32

@Geneva
et dernièrement j'étais sur Chamonix, et là, les gens parlent d'une baisse à venir de l'investissement suisse notamment Valaisanne sur les résidences secondaires,

Etonnant car étant donné la nouvelle législation sur les lits froids en Valais, je pensais que les investisseurs se reporteraient côté français.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 2 avril 2015 à 9:54

@Geneva
Aujourd'hui le statut de frontalier est un statut précaire, il y a aucune garantie sur l'emploi à C.ou M. Terme.

Rien ne dure. Mais l'adaptation garantit la survie.

Il me semble trouver une constante de "mal développement" que ce soit en en Europe ou ailleurs dans le monde en voie de développement ou non.
Lorsque on accède à un certain niveau de revenu (personnel ou national) les dépenses vont en premier lieu à la consommation (maisons, voitures, etc..) au lieu d'investir dans des équipements de production, infra-structures etc...).
On agit comme si ce qui est primordial c'est d'affirmer sa place dans le groupe social. Quitte à prendre le risque que ce soit très limité dans le temps.
Une armée de sociologues ne suffit pas pour deviner le début du commencement du comportement humain.
Un alien peut-être?

Réponse Geneva, 226 messages Le 3 avril 2015 à 18:42

Bonsoir,
Non pas du tout du côté Français, La France est un pays instable, du moins avec le socialisme...c'est une doctrine pas évidente pour les investisseurs, à part les Pays fournisseurs de pétroles..je ne vois pas qui peut maintenant faire avec des impôts de 75%...En tout cas, les Suisses comme les Anglais, n'achètent plus en Haute-Savoie, peut-être mieux sur la cote d'Azur.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 12 avril 2015 à 11:37

@Geneva
sauf que en Suisse le frontalier Suisse comme le frontalier de UE.., est soumis à la même règle que le résident. Même travail même salaire.


Oui en théorie, en pratique je dirais que l'arrivée massive de gens d'accord de travailler dans les fourchettes minimales des classes de salaires ont contribué à rendre ces valeurs minis en base pour tous. Ceux qui ont connu la dynamique salariale avant la libre circulation peuvent vous le dire, le trend a changé.

Mais heureusement qu'un salarié frontalier bénéficie des mêmes règles qu'un local, pour de multiples raisons dont la toute première est : les travailleurs sont rémunérés correctement et ont accès à une vie agréable (hormis les trajets pour aller bosser et rentrer chez soi : ca c'est pas humain !).


@Geneva
les Entreprises Françaises 35 % en Suisse, ainsi que les autres entreprises respectent les standards de la confédération en terme d'implantation et de management M.G.S...


Sûrement et reste la question des standards, de ce qu'ils valent ou non ?

@Geneva
Je vous trouve un peu anxiogène


Ben à regarder de près l'état du marché du travail, y a de quoi :) Surtout lorsqu'on le met en relation avec celui du marché du travail français !

Bon faut essayer de pas se faire du mal inutilement mais oui anxieux est assez juste effectivement, et surtout pour la génération à venir, peux pas m'empêcher de m'inquiéter pour mon gosse, mes neveux et tous ces petits chômeurs potentiels, suis pas rassuré pour eux oui !

@Geneva
ai l'impression d'être au café du commerce


Comme vous y allez camarade ! Et puis c'est très révélateur, je vis sur Genève ai n'ai plus guère les moyens d'aller au café, même celui du commerce qui semblerait, compte parmi ses clients nombre de frontaliers désormais :))

Réponse Geneva, 226 messages Le 12 avril 2015 à 18:27

Savez-vous que derrière chaque frontaliers, il y a une histoire et de ce fait; un être humain. Je vous laisse la subtilité de mon écriture " faites attention aux croyances, car elles peuvent nous faire renoncer".

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 11:12

@Geneva
Savez-vous que derrière chaque frontaliers, il y a une histoire et de ce fait; un être humain.


C'est complètement juste, au même titre qu'il y a une histoire, un être derrière chaque travailleur suisse perdant son job au profit d'un frontalier ! Sauf qu'eux le font dans un contexte de cherté inégalé et qui les placent toujours plus loin de la barre malheureusement.

La libre circulation a bénéficié à l'économie en général, à certains travailleurs en particulier mais représente une catastrophe pour tant de suisses comme de français, car elle bouleverse des systèmes sans apporter aucune solution à la grande majorité. Juste une concurrence effrénée entre travailleurs, habitants et automobilistes pour le bien du patronat.

Ces règles sont établies par des technocrates très éloignés de la culture politique des suisses, et tenter de forcer une population avec droit de regard sur tout ce que son gouvernement fait (initiatives et référendums) est une très mauvaise idée qui ne peu que capoter à moyen terme.

Réponse Geneva, 226 messages Le 13 avril 2015 à 18:51

Ce sont pas eux qui fixe les salaires, mais les patrons et le permis G frontalier est décerné par l'état de Genève et après vérification, du salaire, du diplôme, et le plus important >> que le casier judiciaire soit vierge... vous vous trompez de cible ( je ne vous vise pas personnellement bien sûr) car à Genève c'est encore l'état qui décide, arrêtons une fois pour toute de persécuter les frontaliers et de toute façon, bientôt nous serons tous des transfrontaliers en paix.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 13 avril 2015 à 18:59

@Wiz
un être derrière chaque travailleur suisse perdant son job au profit d'un frontalier !

Vous exagérez mais dans l'ensemble de vos arguments, il se pose tout de même la question de l'égalité sinon de l'équité.

Pour mon info, vous écrivez:
"Ce qui me fait dire que je n'ai vraiment JAMAIS ressenti l'animosité dont tu parles et pourtant je cumule 17 ans à l'étranger et pas que dans un seul coin."

Sur ces 17 ans, combien de temps avez-vous exercé une activité économique à l'étranger ?

Réponse Wiz, 1921 messages Le 13 avril 2015 à 20:35

Une seconde camarade ai besoin de mes 10 doigts :)

Etudié 4 ans, travaillé 6 ans, 5 ans sans permis de travail donc sans emploi, mais toujours avec qqun qui pouvait exercer une activité lucrative sinon ca devient vite galère à l'étranger sans un sou...

Quoi qu'il en soit développez camarade, me réjouis de voir sur quelle pente vous tenez à m'amener

@Justin Meaux
Vous exagérez


Question de ressenti, peut-être est-ce vous qui minimisez ?

Mais en rapport à ce fil j'aimerais comprendre ce qui peut être "acceptable" pour vous dans le fait que derrière chaque frontalier il y a un être avec une histoire et pas pour les travailleurs suisses ?

M'envoyez surpris vraiment !
.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 14 avril 2015 à 10:54

@Wiz
me réjouis de voir sur quelle pente vous tenez à m'amener

A la discussion.
C'est une erreur d'opposer les citoyens en général et les travailleurs en particulier sur des bases telles que la nationalité ou quelconque autre qualité dont ils ne seraient pas responsables.

Nous avons environ 750'000 compatriotes à l'étranger. Ce qui fait plus ou moins 10% de la population. Peut-on porter sur eux le même jugement que vous faites sur les frontaliers? Autrement dit en adaptant votre phrase phrase:

"derrière chaque travailleur brésilien/français/allemand.. perdant son job au profit d'un expat suisse...."

Je crois avoir compris que vous vous êtes fait souffler un poste par un frontalier.
Et?
La question ne se serait pas posée si cela avait été un confédéré. Dès lors ne serais-ce pas une position malsaine que vous adoptez par frustration?

Ce qui serait réellement "acceptable" c'est l'abolition de TOUTES les frontières politiques. Ce serait un pas vers l'abolition de la plupart des frontières économiques.

Et l'éveil d'une conscience universelle.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 14 avril 2015 à 11:53

@Justin Meaux
A la discussion.


D'accord :)


@Justin Meaux
C'est une erreur d'opposer les citoyens en général et les travailleurs...


Rebelote

@Justin Meaux
Nous avons environ 750'000 compatriotes à l'étranger. Ce qui fait plus ou moins 10% de la population.


C'est beaucoup pour notre petit pays mais merci pour le chiffre car me sens déjà moins seul !


@Justin Meaux
"derrière chaque travailleur brésilien/français/allemand.. perdant son job au profit d'un expat suisse...."


Je maintiens que vous n'avez pas du lire tous les messages de ce sujet, sinon vous sauriez que cette phrase n'est pas de moi mais reprise d'un post plus haut. Ceci-dit oui tout à fait d'accord avec vous pour chaque nationalité, derrière tout job il y a un homme ou une femme avec une histoire, et c'est très exactement ce que je souhaitais écrire.


@Justin Meaux
Je crois avoir compris que vous vous êtes fait souffler un poste par un frontalier.


Raté ! Et pourquoi donc devrais-je être au centre de tout évènement pour avoir un avis ?

@Justin Meaux
La question ne se serait pas posée si cela avait été un confédéré. Dès lors ne serais-ce pas une position malsaine que vous adoptez par frustration?


Ben franchement à la vue de ce qui précède j'avoue ne pas comprendre mais non. Et qu'y a t'il de malsain dans ma position, il me semble que vous êtes plutôt à 1000 lieues de la réalité. Votre position revient presque à dire que tout frontalier est forcément qqun de bien, et là vous vous plantez complètement, car il y a tout autant de débiles chez les français, allemands et italiens que chez les suisses !


@Justin Meaux
Ce qui serait réellement "acceptable" c'est l'abolition de TOUTES les frontières politiques.


Ca je sais pas, ca donnerait quand même un drôle de résultat au Yemen si tel était le cas... Et vous parle pas de la Serbie ni de l'Ukraine !

Parfois les frontières sont ce qu'elles sont, à savoir la limite imposée à des peuples qui désirent en découdre.

Mais dans le fond je vous suis ca serait effectivement logique, même si je ne crois pas nos compatriotes, ni d'autres habitants de continent sont vraiment prêts pour ca.

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 14 avril 2015 à 14:40

@Wiz
car il y a tout autant de débiles chez les français, allemands et italiens que chez les suisses !

Oui.
Et j'ai dû mal comprendre un de vos posts. Pas pertinent de toute façon.


@Wiz
même si je ne crois pas nos compatriotes, ni d'autres habitants de continent sont vraiment prêts pour ca.

A propos des frontières: Paris ne c'est pas fait en un jour. Mais nous avons fait du chemin depuis les ducs de Bourgogne. Rendez-vous compte: 28 pays européens alliés !!!

Une petite dernière?
"Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires".

Fonds de tiroir, Pierre Desproges,

Réponse Wiz, 1921 messages Le 14 avril 2015 à 15:38

@Justin Meaux
Fonds de tiroir, Pierre Desproges,


Hmm vi Noël au scanner, Pâques au cimetière !

Bonnes références !

@Justin Meaux
Pas pertinent de toute façon.


Vous avoue que votre avis sur le sujet m'est totalement égal, en d'autres termes ne pensez donc pas que je rédige mes messages à votre attention particulière...

anonymous icon Réponse Justin Meaux, 4474 messages Le 14 avril 2015 à 16:13

@Wiz
Mais non. Laissez tomber. On est mal parti là.
je me suis planté.
Je vais retrouver votre post et on reprend à zéro.

Nouvelle réponse à "1000x OUI"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Frontaliers : peut-on s'en passer?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.