Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 23 novembre 2010 à 22:20

avatar de Courage dit-il Pourquoi n'y a-t-il pas de spécialiste des centrales nucléaires parmi les invités ? Courage dit-il, 7228 messages Le 22 novembre 2010 à 16:28

A plusieurs reprises, Mme Chevalley a tenu à la TSR ou à la RSR des propos farfelus en matière d'énergie ou de centrales nucléaires: je trouve ennuyeux qu'il n'y ait pas de spécialiste, électricien ou physicien sans parti pris idéologique, pour lui faire face.
36 réponses, dernière le 28 novembre 2010 à 18:35

anonymous icon Réponse jojo29, 131 messages Le 22 novembre 2010 à 17:37

Isabelle chevalley est une chimiste je crois qu'elle s'y connait mieux que les lobby nucléaires

Réponse versinget, 2101 messages Le 22 novembre 2010 à 18:25

Isabelle chevalley est surtout écolo avant d'être chimiste. On ne peut pas exceller sur tous les plans en même temps. C'est bien là où cela tourne trop souvent au n'importe quoi. On ne fait pas de la recherche en équipe juste pour ressembler aux boys-scouts... Le vrai chercheur est celui que l'on ignore car il ne trouve pas le temps pour faire parler de lui. Mais d'autres s'en chargent en mettant leur nom devant...

anonymous icon Réponse pda, 43 messages Le 22 novembre 2010 à 18:27

@Courage dit-il
oui en effet il faut vraiement déplorer l'absence de physiciens pour éclairer ce débat. Cependant la raison est simple : comme d'habitude, la TSR ne tient pas à informer sereinement, elle tient à faire de la polémique, à avoir un débat cinglant et spectaculaire. La TSR ne remplit pas sa mission d'information, elle veut DU SPECTACLE.

Réponse , message Le 22 novembre 2010 à 19:18

@Courage dit-il
que dites vous du problème des déchets nucléaires, que nous laisserons pour des milliers d'années à nos descendants!

Vous pensez peut-être: je m'en fous, je ne serai plus là!

Mais vous avez tort mon cher. Vous serez là, et vous boirez la coupe jusqu'à la lie!

Avez vous vu le reportage d'envoyé spécial la semaine passée, concernant le Kasakstan et les séquelles laissées par les radiations sur les nouveaux-nés et pratiquement TOUTE la descendence de ces gens, qui sont en outre souvent malades du cancer ou autres?

Ceux qui prônent le nucélaire sont des irresponsables!

Ce qu'il faut, c'est ECONOMISER l'électricité, viver en décroissant et ARRÊTER l'immigration massive dans notre pays!

Réponse PACB, 234 messages Le 22 novembre 2010 à 19:27

@Courage dit-il

Bon... et qui proposez-vous dans ce cas? (vu que vous ne pouvez pas y aller... si je vous ai bien lu...).

Au moins nous avons une représentante d'Écologie libérale... c'est déjà un mieux, insuffisant certes, mais un mieux quand même. Ne trouvez-vous pas?

Bien à vous

avatar de Courage dit-il Réponse Courage dit-il, 7228 messages Le 22 novembre 2010 à 21:04

@jojo29
Qui entendez-vous comme "lobby nucléaires" en Suisse ? J'attire votre attention sur le fait que les actionnaires principaux des compagnies d'électricité sont cantons et communes: je vois mal ce genre de propriétaires en méchants profiteurs nucléaires de leur pauvre public. :-))

Quant aux compétences de la charmante Mme Chevalley, elles ne sont certainement pas en mesure de rivaliser avec celles des grands électriciens de Suisse, à propos de nos fournitures sur réseau électrique: je l'ai entendue proposer du photovoltaïque pour remplacement de centrales nucléaires (!) - on ne saurait faire pire démonstration d'incompréhension du résultat concret de pareille proposition ... :-((

anonymous icon Réponse lefredo, 2103 messages Le 23 novembre 2010 à 8:12

@jojo
C'est pas parce qu'elle est chimiste qu'elle s'y connait mieux.
Quand on parle de nucléaire, il vaudrait mieux avoir un physicien nucléaire.
Quand vous devez faire construire un pont, il vaut demander à un ingénieur en génie civil de vous faire les calculs plutôt qu'à un maçon, ben là c'est pareil.

avatar de Courage dit-il Réponse Courage dit-il, 7228 messages Le 23 novembre 2010 à 13:02

@Anonyme ("")
"...que dites vous du problème des déchets nucléaires, que nous laisserons pour des milliers d'années à nos descendants! Vous pensez peut-être: je m'en fous, je ne serai plus là! Mais vous avez tort mon cher. Vous serez là, et vous boirez la coupe jusqu'à la lie! ..."

Apparemment, vous n'avez pas lu ou pas compris:
http://infrarouge.tsr.ch/thread-129117-detruire-dechets-nucleaires-eacu.html
je me tiens à disposition pour expliquer plus avant comment le problème des déchets nucléaires pourra être retourné en notre faveur: comme vous pouvez le constater, je ne m'en fiche pas !

anonymous icon Réponse pda, 43 messages Le 23 novembre 2010 à 14:20

@Anonyme ("")
ce n'est pas le nucléaire qu'il faut craindre ! C'est le communisme ou le socialisme à outrance, celui qui déresponsabilise l'homme. En effet le seul accident important à ce jour (Tchernobyl) et les sites les plus pollués se trouvent tous en ex territoire communiste, là l'homme était sous l'étouffoir des apparachiks !
Les déchets bien gérés ne représentent pas de danger.

anonymous icon Réponse jojo29, 131 messages Le 23 novembre 2010 à 19:59

Excusez moi mais le nucléaire c'est bien de l'énergie provoquée par la fusion d'atome, cela concerne autant la chimie que la physique.
En la matière la chimie et la physique se confondent
@Courage dit-il
@jojo29
Qui entendez-vous comme "lobby nucléaires" en Suisse ? J'attire votre attention sur le fait que les actionnaires principaux des compagnies d'électricité sont cantons et communes: je vois mal ce genre de propriétaires en méchants profiteurs nucléaires de leur pauvre public. :-))


Ben évidemment vu les sommes en jeux n'importe qui que ce soit des commune, canton ou proprétaire physique on peut parler du lobby nucléaire

anonymous icon Réponse yakafer, 14 messages Le 23 novembre 2010 à 22:09

La question n'est pas uniqueme liées aux spécialistes des centrales, mais bien à l'évaluation et de la quantification des risques au plan global. Ayant été amené à travaillé pendant une quinzaine d'année sur le problème des rejets dans l'environnement marin, malgré mes préjugés j'ai été amené à réaliser que les réponses données répondent surtout selon les circonstances à des préoccupations ou à des réalités politiques (sensibilité du peuple) plutôt qu'à l réponse de réalités scientifiques. Disons plutôt que les politiciens dont ce n'est pas la spécialité utilisent ces informations scientifiques quand et comme cela les arrange. Il y aurait un long débat à faire sur la notion et le calcul des risques......

anonymous icon Réponse Albert25, 123 messages Le 23 novembre 2010 à 23:06

Je suis également et puis dire que les arguments de Mme Chevalley tiennent plus de l'idéologie que de la technique. Elle botte en touche sur la question des réserves:

1° Le plutonium considéré comme déchet est fissile et peut servir de combustible. Seuls les produits de fission sont des déchets.
2° L'isotope 238 correspond à 99,3% de l'uranium naturel et n'est pas fissile. Seuls les 0,7% (isotope 235) est fissile et donc énergène.
3. Grâce aux surgénérateurs, on peut à la fois fissionner le plutonium et transformant l'uranium 238 en plutonium.

En d'autres termes, les stocks d'uranium permettraient de tirer 140 fois plus d'énergie que ce que l'on fait actuellement... alors ou sont les réserves?

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 24 novembre 2010 à 1:56

Que d'inepties sur ce forum de la part des pro-nucléaires qui affirment n'inporte quoi et se plaignent de tout sans être capables d'entendre les propos des écolos, ni même de la présentatrice.

Mme Mamarbachi a clairement dit qu'aucune personne du lobby nucléaire n'a accepté l'invitation à participer au débat.

D'autre part, Mme Chevalley en connait beaucoup plus en réactions chimiques produites dans une centrale nucléaires ou en estimation des dangers des déchets radioactifs sur la santé, qu'un ingénieur en génie civil qui calcule des densités du béton et les dimensions des piliers pour construire un pont.

Quant à l'agriculteur Parmelin, à part répéter les chiffres donnés par le lobby nucléaire sans aucune compétence pour vérifier l'exactitude des arguments qu'il énonce, sa méconnaissance du sujet fait peine à voir.

L'UDC qui revendique l'indépendance de la Suisse face à l'Europe et à l'étranger, recommande de voter pour une technologie qui nous rend dépend des fournisseurs d'uranium, dont les réserves seront à sec dans moins de 50 ans, et des pseudo-experts étrangers en nucléaire qui forment une grande famille avec les incapables qui ont construit Tchernobyl.

Pendant ce temps, les experts en technologie solaire qui travaillent en Suisse doivent courrir après des fonds étrangers pour développer une technologie prometteuse et créatrice d'emplois locaux.

anonymous icon Réponse yakafer, 14 messages Le 24 novembre 2010 à 10:11

Il est en effet incroyable d'inviter un agriculteur sans connaissances scientifiques (à part la lecture des chiffres auxquels il se réfère sans cesse)pour défendre un sujet aussi sensible et complexe. Personnellement, je ne connais rien à la culture des betteraves ni à l'élevage, et je ne me permettrais pas d'émettre en publique une opinion tranchée sur le devenir de l'agriculture suisse. Sans parler du jeunet qui n'était peut être pas né lors de Tchernobyl. Bien sûr il en a entendu parler, comme nous avons entendu parler de la guerre de 14-18, sans pour autant être en mesure de matérialiserl'horreur de la chose dans notre tête.

Quant aux débats d'Infra Rouge, je suis chaque fois outré par l'impertinence et l'arrogance des représentant de l'UDC qui ne cessent d'interrompent leurs interlocuteurs (voir le spécialiste Freysinger !) un comportement apparemment spécifique des intervenants de droite. Pauvre Mama...pas facile de faire taire ces sales gamins !

Réponse AB, 4949 messages Le 24 novembre 2010 à 10:13

@Panda

Commencez d'abord par réduire l'énergie, donc arrêtez d'utiliser un ordinateur et d'écrire sur ce forum. Ainsi, vous serez cohérent.

Réponse versinget, 2101 messages Le 24 novembre 2010 à 10:26

@Panda

"Que d'inepties sur ce forum de la part des pro-nucléaires"

Et voilà notre spécialiste de l'étiquettage qu'y s'y remet. Impossible d'imaginer pour lui que l'on puisse choisir la moins mauvaise des solutions sans en être un pro!

"Mme Mamarbachi a clairement dit qu'aucune personne du lobby nucléaire n'a accepté l'invitation à participer au débat."

Non, elle a fait une phrase alambiquée pour dire que ces messieurs n'avaient pas pu venir, n'étant pas disponibles (et avaient probablement mieux à faire que d'aller discuter avec une dame qui ne sait pas de quoi elle cause et ne sait qu'assèner ses croyances puèriles).

"D'autre part, Mme Chevalley en connait beaucoup plus en réactions chimiques produites dans une centrale nucléaires ou en estimation des dangers des déchets radioactifs sur la santé, qu'un ingénieur..."

Non, cette dame ni connait strictement rien par ses études universitaires et vous non plus. La fission nucléaire n'a rien à fiche avec la chimie. A tel point que dans sa formation universitaire, elle n'a même jamais suivi un cours de radiochimie (réservé aux étudiants de l'EPFL) qui lui aurait permis au moins de comprendre la cause profonde des effets des radiations ionisantes sur l'organisme (étude du modèle en couche du noyau atomique, etc.).

Madame Chevalley a fait un diplôme en chimie organique et s'est spécialisée dans l'étude des produits naturels (plantes, photosynthèse, etc), soit ce que l'on appelle maintenant la phytochimie. Elle n'a jamais travaillé dans l'industrie, a passé quelques années dans l'enseignement au collège et gymnase avant de mettre fin à ses activités extra-politiciennes dès 2005. Elle n'a donc jamais appliqué concrètement ses connaissances générales en dehors de son travail de doctorat. Référence:

http://www.enromandie.net/isabelle.chevalley/cv

Il est même très curieux de constater que cette dame accepte, dans ce débat, de laisser qualifier le CO2 de "polluant" alors qu'elle sait problement mieux que personne que c'est avec l'eau et le soleil notre première richesse, celle qui est le premier maillon de notre chaîne alimentaire. En utilisant le même langage, je me devrais de qualifier l'auteur de cette imbécilité de "déchet" (vu qu'il est en sortie de ce processus synthétique)

@jojo29

"le nucléaire c'est bien de l'énergie provoquée par la fusion d'atome, cela concerne autant la chimie que la physique."

Non. Vous n'y comprenez rien. Recyclez-vous au besoins sur wikipédia (il s'agit de fission et non de fusion nucléaire - noyau atomique - et la chimie ne s'occupe que de l'enveloppe électronique de l'atome)

Réponse versinget, 2101 messages Le 24 novembre 2010 à 10:54

J'ajouterais encore à l'attention de ceux qui l'ignore encore que la formation universitaire d'un chimiste à l'UNIL n'est pas la même que celle d'un ingénieur chimiste à l'EPFL. Elle a beaucoup moins exigente, du fait qu'elle contient plusieurs cours en moins (mais pour ainsi rien en plus qui ne soit aussi offert aux ingénieurs intéressés), un contrôle régulier de l'aquisition des connaissances en cours d'étude beaucoup plus laxiste, etc.

A noter qu'Isabelle Chevalley a en croire son CV, n'a jamais obtenu un BAC ou une Maturité fédérale (entrée à l'UNI avec un exament préalable...). Ce qui n'enlève rien à son mérite, bien-entendu, mais peut aussi laisser douter de ses connaissances générales.

On est donc fort loin d'une formation d'ingénieur physicien avec spécialité en physique nucléaire.

@jojo29

"Ben évidemment vu les sommes ... on peut parler du lobby nucléaire"

Préféreriez-vous que l'on parle du lobby des vendeurs de frigo ? (à charge directe des consommateurs ces frais-là, et non des pouvoirs publics qui subventionnent déjà à grands frais les énergies vertes via nos impôts pour le rendre moins de 5 fois moins chères que le nucléaire).

Ou d'ordinateurs (dont les alim. sont maintenant 4 fois plus puissantes, en dehors des portables) ou des écrans plats de TV actuels (qui consomme 2 à 4 fois plus de courant électrique que nos anciens tubes).

Savez-vous que le fer (de vos éoliennes) vient aussi du sous-sol et qu'il faut beaucoup de charbon pour le fabriquer. Qu'il faut beaucoup d'électricité pour fabriquer de l'aluminium?

Petite question:

Combien de temps au minimum doit-on laisser une de nos ampoules dite "basse consommation" (à décharge électrique dans un gaz) pour qu'elle consomme moins qu'une ampoule à filament ?

Avant d'en faire la promo, il faudrait au moins que ceux qui en causent le sache avant de se gargariser de leurs titres.

Réponse versinget, 2101 messages Le 24 novembre 2010 à 11:06

Pardon, il fallait lire:
"Combien de temps au minimum doit-on laisser allumée une de nos ampoules..."

@Panda

 • "Quant à l'agriculteur Parmelin, à part répéter les chiffres donnés par le lobby nucléaire..."

Si vous ne savez pas ce qu'est l'Institut Paul Scherrer, renseignez-vous avant de nous fatiguer avec vos inepties et votre inculture.

Nous sommes tous concernés par ce problème de l'énergie et la très large majorité de la population est désintéressée (pas de bénéfice privé sur son origine) et chacun s'efforce de trouver la meilleure solution sur le plan économique et étique au vu de notre évolution technologique et sociale (qui nous fait aussi consommer plein de trucs inutiles dont les plus jeunes sont, depuis toujours, particulièrement friands et il n'y a pas de raison que cela s'arrête)

avatar de Courage dit-il Réponse Courage dit-il, 7228 messages Le 24 novembre 2010 à 14:22

@Panda
"...Que d'inepties sur ce forum de la part des pro-nucléaires qui affirment n'inporte quoi et se plaignent de tout sans être capables d'entendre les propos des écolos, ni même de la présentatrice..."

Cette émission à mon avis a miné la confiance que le public pouvait faire aux tenants des énergies renouvelables ... Mme Chevalley a abusé de sa double casquette de politicienne et de scientifique (alors qu'elle est manifestement incompétente en matière d'énergie). Le piège des énergies renouvelables a été mis au jour par les chiffres techniques et financiers venus d'Allemagne, fait peine à voir, mais est une évidence, quand on songe à leur financement ...

On a vu à l'antenne des gens raisonnables et qui savent calculer d'un côté, comme M. Parmelin, des écolos ne sachant pas lire des inventaires et des bilans énergétiques et qui fabulent de l'autre ... Le danger du nucléaire (plutôt local) est fortement exagéré, en regard des dangers sournois du CO2 (globaux).

L'absence de gens capables de comprendre la physique élémentaire de l'électricité s'est faite cruellement sentir à cette décevante émission du 23.11.2010: personne pour préciser POURQUOI l'énergie nucléaire est absolument indispensable et pourquoi les énergies renouvelables ne font l'affaire ni en quantités, ni en disponibilité. Pas un mot non plus sur les technologies négligées de destruction des déchets nucléaires: la CENSURE !

Il est bien apparu qu'en Suisse le "lobby nucléaire" n'existe pas ... en tout cas qu'on observe un sévère émiettement, des divisions stupéfiantes pour une soi-disant organisation de type lobby. Je suis en faveur d'une ALLIANCE des écolos et du nucléaire; voir
http://www.ecolo.org/media/articles/articles.in.french/lovelock-nucleaire-ecolo.html
parce que ceux qui mettent réellement les bâtons dans les roues, aussi bien pour les constructions en énergies renouvelables que pour l'électro-nucléaire, sont les lobbies du pétrole et du gaz: ce sont eux qui vendent aux Suisses le plus clair des 32 milliards de dépenses annuelles en énergie et causent l'essentiel des émissions de CO2 !

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 24 novembre 2010 à 18:55

@versinget

Que de jugements hâtifs, encore une fois.
Je connais très bien l'institut Paul Scherrer et ceux qui y travaillent. Pour des raisons professionelles, je leur rends visite régulièrement.

Donc pour l'inculture, regardez-vous dans une glace.

Comme d'autres l'ont remarqué ici, aucun représentant compétent du milieu technique nucléaire n'était présent au débat. Ils ont tous refusé l'invitation. C'est bien l'aveu qu'ils connaissent les dangers du nucléaire mieux que personne et ne veulent pas risquer un procès sur de faux propos rassurants.

Les condamnations parmi les menteurs des milieux du tabac, les ont fait réfléchir.

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 24 novembre 2010 à 19:08

@Courage dit-il

Plus de 60% de notre énergie provient de sources renouvelables puisque l'énergie hydro-électrique est renouvelable.

Donc ce ne sont pas les 40% d'énergie nucléaire produisant des déchets dangereux, qui feront renoncer le peuple aux énergies renouvelables.

La Suisse est en retard pour l'adoption du solaire sur les toits ou l'isolation des anciens bâtiments. Il reste encore beaucoup à faire, mais en découvrant les économies considérables qu'ils peuvent faire, chacun y viendra.

Réponse Wiz, 1921 messages Le 24 novembre 2010 à 19:18

@ Vercin

" • En utilisant le même langage, je me devrais de qualifier l'auteur de cette imbécilité de "déchet" (vu qu'il est en sortie de ce processus synthétique)"

Dur mais drôle :)

"Ou d'ordinateurs (dont les alim. sont maintenant 4 fois plus puissantes, en dehors des portables"

Un bon ordi en double, triple ou quadruple pross, avec une carte graphique digne de ce nom ou 2 en SLI c'est direct 600 Watts ou + qu'on vous recommande comme alim... En imaginant 2 ordis par famille, ca en fait des kWh !

Par contre pour les LCD, l'arrivée des écrans Led n'a pas amélioré leur consommation ?

Réponse PACB, 234 messages Le 24 novembre 2010 à 23:51

@versinget

je ne suis pas Einstein, mais en ce qui concerne les alternatives limitant la consommation d'énergie, je désirai rappeler que les ampoules à basse consommation d'énergie ont aussi leur effets négatifs pour le cerveau:

http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/02326/index.html?lang=fr

Donc l'ampoule économique d'une lampe de chevet est finalement tout aussi ''menaçante'' ... de proximité.

Enfin bref.

Merci Versinget pour vos compléments d'informations.

Je suis sincèrement effarée des solutions proposées par Écologie libérale.

@Courage dit-il

''L'absence de gens capables de comprendre la physique élémentaire de l'électricité s'est faite cruellement sentir à cette décevante émission du 23.11.2010: personne pour préciser POURQUOI l'énergie nucléaire est absolument indispensable et pourquoi les énergies renouvelables ne font l'affaire ni en quantités, ni en disponibilité.''

Vous savez Courage, je ne suis pas super calée, mais mon père était ingénieur en électricité (niveau Technicum) et déjà à l'époque il défendait le nucléaire et s'élevait contre les bêtises proférées suite à la catastrophe de Tchernobyl. Je me rappelle qu'il m'avait raconté qu'environ 8 centrales nucléaires étaient dans un état similaire à celle de la catastrophe (c'était les années nonante).

J'ai essayé de retrouver des documents à ce sujet cet après-midi sans succès. Tout cela pour dire que si les gens ont peur du nucléaire, il feraient mieux de s'inquiéter de l'état de centrale de l'Est et moins de celles que nous avons en Suisse.

Que le spectre de la ''catastrophe'' n'est pas dans des technologies dont la sécurité est chez nous au dessus des normes internationales en moyenne, mais plutôt en provenance d'autres pays. Or, un nuage radio-actif ne connait pas de frontières à ce que je sache.

Ce n'est donc pas en brandissant le spectre du nucléaire (même en filigrane) que l'on va donner une réponse à une potentielle pénurie en énergie électrique qui elle aurait tout autant des conséquences catastrophiques, , du moins dans un contexte suisse et aux normes de sécurité suisses.

''Pas un mot non plus sur les technologies négligées de destruction des déchets nucléaires: la CENSURE !''

Censure ou ignorance? L'un dans l'autre, cela n'est guère rassurant.

Actuellement, je me demande surtout si nous ne sommes pas dirigé par des incompétents...

Élément tout aussi catastrophique et qui lui fait vraiment peur.

Et surtout pas de discours avançant la combinaison des différentes sources de production en énergie.

Je trouve qu'on nous prend vraiment pour des demeurés.

Et franchement, je suis de loin pas un génie en physique... vraiment pas.

avatar de Courage dit-il Réponse Courage dit-il, 7228 messages Le 25 novembre 2010 à 11:41

@Panda
Il faut lire dans votre intervention "électricité" (et non pas "énergie"; ce n'est pas un détail, vu que l'électricité correspond à environ un QUART de notre consommation totale d'énergie. Les énergies renouvelables pèsent donc dans la statistique hélas beaucoup MOINS que 60%, au total environ 25%.

En matière de chaleur (50% de nos dépenses d'énergie !), je ne crois pas la Suisse en retard pour ce qui concerne les bâtiments existants (j'ai vu des quantités de chantiers de rénovations un peu partout). Par contre, les efforts en ce qui concerne les bâtiments neufs sont effectivement peu convaincants: la réglementation pour OBLIGER à construire à consommation d'énergie zéro est encore à concevoir ...

avatar de Courage dit-il Réponse Courage dit-il, 7228 messages Le 25 novembre 2010 à 12:00

@Panda
Il faut lire dans votre intervention "électricité" (et non pas "énergie"; ce n'est pas un détail, vu que l'électricité correspond à environ un QUART de notre consommation totale d'énergie. Les énergies renouvelables pèsent donc dans la statistique hélas beaucoup MOINS que 60%, au total environ 25%.

En matière de chaleur (50% de nos dépenses d'énergie !), je ne crois pas la Suisse en retard pour ce qui concerne les bâtiments existants (j'ai vu des quantités de chantiers de rénovations un peu partout). Par contre, les efforts en ce qui concerne les bâtiments neufs sont effectivement peu convaincants: l'OBLIGATION de construire à consommation d'énergie zéro est encore à inclure à la législation ...

Réponse Larry, 12074 messages Le 25 novembre 2010 à 12:03

aucun représentant compétent du milieu technique nucléaire n'était présent au débat. Ils ont tous refusé l'invitation. C'est bien l'aveu qu'ils connaissent les dangers du nucléaire mieux que personne et ne veulent pas risquer un procès sur de faux propos rassurants

Rappelons que le sujet de l'émission a été fixé lundi après-midi. Il est donc fort probable que les invitations ont été faites dans des délais beaucoup trop court. Vos élucubrations relèvent une fois de plus de la pure fabulation.

ce ne sont pas les 40% d'énergie nucléaire produisant des déchets dangereux, qui feront renoncer le peuple aux énergies renouvelables

Il n'a jamais été question d'y "renoncer", encore une pure fabulation de votre part.

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 25 novembre 2010 à 16:31

@Larry

Pauvre Larry, votre acharnement vous rend ridicule.

Le sujet, ainsi que le nom des invités, était publié lundi.
Donc les invitations ont été envoyées bien avant.
D'autre part le délai d'invitation était le même pour tous.
Donc si le panel des représentants pro-nucléaire n'était pas très étoffé, c'est que les spécialistes n'ont pas voulu venir.

Lorsqu'on ne veut pas venir à un débat comme celui là, c'est qu'on a quelque chose à cacher.

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 25 novembre 2010 à 21:25

@Courage dit-il

Vous avez raison. Il s'agit de production d'électricité et non pas de toutes les énergies consommées.

Mais le nucléaire sert essentiellement à produire de l'électricité. Donc il serait faux de comparer la production d'électricité d'origine hydraulique ou nucléaire, à la production de chaleur ou de forces motrices d'origine pétrolière ou en brûlant du gaz.

D'autant plus que ces deux derniers domaines (chauffage et transport) sont de très gros gaspilleurs. Il faut chauffer les bâtiments parce qu'ils sont mal isolés, et les moteurs thermiques ont un rendement lamentables, 4 à 5 fois moins bons que les moteurs électriques.

Il est donc facile de limiter notre indépendance face au pétrole et au gaz, en isolant les habitats et les entreprises et en généralisant les moteurs électriques pour les transports.

Réponse Larry, 12074 messages Le 26 novembre 2010 à 9:40

@Panda
votre acharnement vous rend ridicule

C'est votre obstination à persister dans l'erreur qui est ridicule.

@Panda
Le sujet, ainsi que le nom des invités, était publié lundi.

Lundi après-midi, seuls les 2 intervenants principaux étaient indiqués, les autres n'ont apparu que dans la soirée.

@Panda
Donc les invitations ont été envoyées bien avant.

Il est donc fort probable que cela s'est fait en catastophe, durant le week-end ou le lundi-même.

@Panda
le délai d'invitation était le même pour tous

Il est clair que lorsqu'on est dirigeant d'entreprise, l'agenda est autrement plus chargé que si on est politicien ou lobbyiste.

@Panda
Donc si le panel des représentants pro-nucléaire n'était pas très étoffé, c'est que les spécialistes n'ont pas voulu venir.

Ça montre bien plus que le lobby nucléaire n'est de loin pas aussi puissant et bien organisé que les antinucléaires le prétendent.

@Panda
Il est donc facile de limiter notre indépendance face au pétrole et au gaz, en isolant les habitats et les entreprises et en généralisant les moteurs électriques pour les transports.

Dans le genre complètement ignorant, ça atteint des sommets.

anonymous icon Réponse roller, 349 messages Le 27 novembre 2010 à 9:28

Mme Chevalley aurait dû nous dire combien il fallait de panneaux solaire afin de faire fonctionner un train.Ou alors des éoliennes.Comme vous le dites il aurait vraiment fallu des personnes compétentes et spécialisées afin d'informer le public.
Cette émission n'était que de la propagande et ne m'a absolument pas informé.

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 27 novembre 2010 à 14:33

@Larry

Les pro-nucléaires qui proposent de remplacer les anciennes centrales par des nouvelles, savent depuis longtemps que cet objet fait débat.
Elle savent qu'elles doivent convaincre, comme tout entrepreneur le sait.

Si aucune de ces personnes là n'est prête à accepter de participer à un débat au pied levé, cela fait souci sur leur degré de préparation de leurs projets de nouvelles constructions.

Si elles ne s'impliquent pas mieux qu'elles ne le font, c'est qu'elles n'y croient pas elles-mêmes.

Réponse Larry, 12074 messages Le 27 novembre 2010 à 16:41

@Panda
Si aucune de ces personnes là n'est prête à accepter de participer à un débat au pied levé, cela fait souci sur leur degré de préparation de leurs projets de nouvelles constructions.

Vous n'avez visiblement aucune idée de ce que c'est que d'être dirigeant d'entreprise (ce qui n'étonnera personne). Le fait d'inviter les gens au dernier moment montre l'amateurisme des employés du monopole public.

anonymous icon Réponse Panda, 855 messages Le 27 novembre 2010 à 21:05

@Larry

Que répondre à vos suppositions gratuites à mon égard et à vos insultes contre les employés du monopole public ?

D'abord les spécialistes du nucléaire ne sont pas tous chefs d'entreprise. Vous ne nous ferez pas croire qu'aucun d'eux ne pouvait se libérer ce mardi soir-là.

Ensuite, IR et d'autres émissions publiques comme Arena, animées par des employés du monopole public, sont parvenues à obtenir la présence de Conseillers fédéraux et de grands chefs d'entreprise à des débats improvisés en dernière minute, poussé par l'urgence de l'actualité.

Même si c'est difficile à admettre pour vous, à l'évidence les spécialistes du nucléaire ont délibéremment renoncé.

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 28 novembre 2010 à 10:05

Y a personne pour écouter ces conneries, voila pourquoi il n'y a pas de "débat".

D'ailleurs ces verts d'opérette vont travailler et faire leurs course dans des bon endroits qui utilisent du nucléaire.

Peut être que le jou, il réfléchiront sur l'ensemble de leur train de vie, on pourra parler de débat responsable.

Comme le dit la LCR un verre ca va, deux verts bonjour les dégats!

avatar de almalin Réponse almalin, 3787 messages Le 28 novembre 2010 à 10:13

Y a personne pour écouter ces conneries, voila pourquoi il n'y a pas de "débat".

D'ailleurs ces verts d'opérette vont travailler et faire leurs course dans des bon endroits qui utilisent du nucléaire.

Peut être que le jou, il réfléchiront sur l'ensemble de leur train de vie, on pourra parler de débat responsable.

Comme le dit la LCR un verre ca va, deux verts bonjour les dégats!

@versinget
Madame Chevalley a fait un diplôme en chimie organique et s'est spécialisée dans l'étude des produits naturels (plantes, photosynthèse, etc), soit ce que l'on appelle maintenant la


depuis quand Nest.y investi dans le bien être ? vous croyer qu'on est débile à ce point là ?

Et puis ca fait penser à quoi un travail pour les pharmas ?

Ou elle est vraiment son camp ?

Prêcher le faux vous connaissez, ca rapporte !

Réponse Larry, 12074 messages Le 28 novembre 2010 à 18:35

vos suppositions gratuites à mon égard

Non, un constat.

vos insultes contre les employés du monopole public

Là aussi, un simple constat.

les spécialistes du nucléaire ne sont pas tous chefs d'entreprise

Ils travaillent soit pour l'industrie nucléaire, soit pour la Confédération. Les seconds ont un devoir de réserve et pour ce qui est de la première, il est usuel que ce soit le CEO qui prenne la parole lors de débats publics.

IR et d'autres émissions publiques comme Arena, animées par des employés du monopole public, sont parvenues à obtenir la présence de Conseillers fédéraux et de grands chefs d'entreprise à des débats improvisés en dernière minute, poussé par l'urgence de l'actualité

Les conseillers fédéraux sont toujours invités largement à l'avance, je ne vois pas à quelle émission vous faites référence. Pour ce qui est des entreprises, il n'y a guère qu'UBS, un cas particulier où la participation était une priorité absolue pour l'entreprise.

à l'évidence les spécialistes du nucléaire ont délibéremment renoncé

Ils n'ont certainement pas considéré qu'il y avait un besoin impérieux de bousculer leur agenda, vu qu'il n'y a aucune échécance cruciale à court-moyen terme. Mais ils auraient certainement apprécié de pouvoir participer en étant invité dans des délais convenables.

Nouvelle réponse à "Pourquoi n'y a-t-il pas de spécialiste des centrales nucléaires parmi les invités ?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Vous reprendrez bien une petite centrale nucléaire
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.