Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 11 mai 2010 à 22:25

SMS chevaldetroy, 1 message Le 11 mai 2010 à 23:01

je suis marié a une camerounaise le service d'imigration lausanois et l'état civile refuse de valider mon mariage en suisse. prétexte .trop de différance d'age
33 réponses, dernière le 28 octobre 2010 à 11:47

anonymous icon Réponse cleaner, 5 messages Le 11 mai 2010 à 23:41

Une fois elle a le passeport, elle va vous quitter en prenant tout ce que vous avez. Faite beau rêve. Naive.

anonymous icon Réponse Didin, 1 message Le 12 mai 2010 à 0:08

Bonne décision bravo la Suisse

anonymous icon Réponse Haschaschin, 3 messages Le 12 mai 2010 à 0:50

Didin et cleaner sont les typiques Suisses dangereux pour la Suisse elle-même. Mais c'est pas grave, ça va retomber sur la tête de la Suisse un jour. Gravement.

Réponse SM74, 6397 messages Le 12 mai 2010 à 10:00

"prétexte .trop de différance d'age"
càd?

Réponse versinget, 2101 messages Le 12 mai 2010 à 13:15

@Haschaschin

"Mais c'est pas grave, ça va retomber sur la tête de la Suisse un jour. Gravement."

Ce qui est grave c'est d'oser écrire: "c'est pas grave... gravement". Les contradictions ne vous étouffent pas. Reste à savoir ce que vous croyez qui va vous retomber sur la tête, si vous êtes Suisse, bien entendu. La neige étant déjà écologiquement exclue, comme disait Abraracourcix...

Fumeux, votre pseudo! Ce serait pas plutôt un truc qui monte au cerveau au lieu de retomber dessus?

anonymous icon Réponse bisrepetita, 57 messages Le 12 mai 2010 à 17:32

@Haschaschin
Et de quelle manière?????

anonymous icon Réponse lulubellu, 4 messages Le 12 mai 2010 à 22:38

Bien jouer l'état civil, je crois que même si vous êtes heureux, en refusant ils vous protègent. Je présume que cette personne est une requérante d'asile ou une permis F. Vous devriez vous posez des questions si c'est le cas...peut être que cette personne n'est pas mal intentionnée mais j'en doute...

Amicalement.

Réponse Joël, 159 messages Le 13 mai 2010 à 0:40

Ecoutez mes amis, le monde a dépassé ce stade primitif de xénophobie maladive. Vous devez guérir cette escalavage mental. Le précambrien, c'est dejà loin-la.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 13 mai 2010 à 10:47

Combien de différence d'âge avez-vous ?
Etes-vous déjà allé au Cameroun, avez-vous rencontré la famille ?
D'où vient votre femme du nord, de l'ouest, de l'est ?
De quelle ethnie est-elle ?
Comment vous vous êtes rencontré ?
La relation a commencé rapidement ?
Le mariage a eu lieu ici ou au Cameroun ??

Vous savez ce que c'est le Mapouka, Le poulet dg, le ndolé ???

Que connaissez-vous des m?urs camerounaises ?

Un mariage est refusé quand il y a de véritable soupçon, vous êtes peut-être le dindon de la farce, l'ami.... Peut-être que cette mesure vous protège !!!

http://www.cameroon-info.net/stories/0,14793,@,moeurs-mariees-au-cameroun-prostitue

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 13 mai 2010 à 12:48

Il y a un peu plus de dix ans, j'ai rencontré un charmant camerounais... Je me suis amourachée et j'aimerais croire, qu'il y a eu réciprocité...

L'homme a quelques années de plus que moi...

Nous étudions dans le même établissement et nous sommes assez vite devenu amant... Après une année de relation, pas toujours facile, notre mode de protection mise en échec, je me suis retrouvée enceinte... L'homme qui avant parlait bébé, mariage, c'est mis à me supplier d'avorter... C'était impossible pour moi, j'ai gardé l'enfant et perdu l'homme...

Je l'appelais enceinte, en larme, il décrochait le téléphone, le posait et poursuivait sa vie bruyante sans autre souci...

Et papi comment ça va ???

Il ne m'a pas beaucoup servit de genoux d'éléphant... Bon...

L'enfant a été reconnu au bout de trois ans, je lui ai laissé la possibilité de le faire ou de ne pas le faire... Il me conseillait de mentir durant l'enquête, d'affirmer que c'était une rencontre d'un soir et que je n'avais aucun moyen de retrouver le géniteur... J'ai suivi ma ligne de conduite et non la sienne...

Trois semaines après la naissance de mon enfant, j'ai appris que monsieur avait déjà un enfant en Suisse, qu'il était séparé et pour l'instant toujours marié... La non reconnaissance de notre enfant avait un but, rester marié jusqu'à l'obtention du permis C, je comprends que chacun se bat pour sa sécurité, le dire honnêtement n'aurait pas nuit à notre relation...

Puis les enfants d'Afrique ont apparu et les enfants d'ici et d'ailleurs sont nés... Je me suis arrêtée à 8 enfants de 7 mères, le compteur tourne encore... Malheureusement monsieur n'assume pas, pas affectivement, pas moralement, pas financièrement, rien....

les enfants vivant sous son toit on été maltraité, l'infirmière scolaire a constaté des marques de coup grave sur un enfant... Il y a eu une enquête, l'enfant a été placé dans un foyer... Pendant l'enquête le père a pu le prendre à la maison le week-end... Durant un week-end prolongé, il a ramené l'enfant au pays, abrègeant ainsi l'enquête et les risques d'être puni....

Mensonge, manipulation et maltraitance se poursuivent depuis des années... Il a perdu des emplois, il a été expulsé d'un appartement, il a finalement été jugé pour maltraitance...

Je ne regrette rien, j'ai beaucoup appris, mon enfant est magnifique, épanouit, vif... J'ai des amitiés africaines, j'ai vu le levé du soleil à Rumsiki, j'ai mangé du lézard et du singe, je me suis baignée à Kribi...

Par contre, j'inviterai à la vigilance, je déconseille vivement le mariage, l'union sérieuse, les enfants avec une personne camerounaise... Nos cultures sont très opposés, l'amour comme le conçoit un européen, un suisse n'a aucun sens au Cameroun... L'union est en premier une source de revenu pour les familles, le plaisir, le sentiment se trouve souvent hors du mariage officiel... Ecoutez, attentivement les paroles des chanteurs populaires, ils parlent d'une réalité... La tromperie est un sport national, ce n'est ni bien, ni mal, il s'agit de savoir si cela vous convient ???
Avez-vous beaucoup d'argent a investir pour aider la famille élargie sur place ? La fidélité n'est pas votre priorité ? Vous avez deux oui, battez-vous pour que votre mariage soit officialisé ?

Si non réfléchissez un peu avec votre esprit et non avec votre pistache....

Réponse versinget, 2101 messages Le 14 mai 2010 à 9:58

@saladerouge
Alors là, salade, j'en reste baba. Après probablement plusieurs années aux soins intensifs, je présume que ce ne doit pas facile à raconter comme histoire. Châpeau et malgré nos différents d'idées, toute ma sympathie!

Réponse , message Le 14 mai 2010 à 13:38

à tous les intervenants

Il y a peu, un vaudois d'une soixantaine d'année, ancien champion de moto-cross s'est amouraché d'une jeune et belle africaine. Il a tout vendu en Suisse, et est allé à yaoudé construire une superbe villa pour sa belle!

On l'a retrouvé il y a quelques semaines, égorgé dans sa belle maison!

Une autre connaissance, un homme suisse aussi d'un soixantaine d'année a été, lui, empoisonné par sa belle africaine, bien entendu après les 8 ans nécessaires à l'obtention du passeport suisse.

Qu'est ce qui va retomber sur la Suisse: la bêtise de ses hommes qui, au lieu de fréquenter des femmes de leur raceet de leur culture, se laissent avoir comme des gamins, croyant que ces femmes les aiment alors qu'elles ne veulent que leur fric et la nationalité!

Et comme il y en a de plus en plus, effectivement, cela va nous retomber dessus, ou plutôt sur nos enfants, qui devront supporter tout cela. Cela finira peut-être même en guerre civile!

Réponse , message Le 14 mai 2010 à 18:46

@saladerouge
et avec tout cela, salade, vous les défendez encore?

Et vous croyez que votre cas es unique?

Il ne l'est pas, loin de là! Je connais personnellement plusieurs cas, avec des africains noirs ou arabes!

Ces gens sont sans scrupules et ne recherchent que le profit et les avantages.

Et puis bon si on peut encore se farcir une blanche naïve pourquoi pas!

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 16 mai 2010 à 9:54

L'union mixte est très difficile, le mélange de certaines nations est explosif, cela ne veut pas dire que tous sont en échec... Des histoires sont belles et réussies, peu, peut-être, mais elles existent aussi...

Mon devoir d'adulte, c'est de me relever... Je me suis fait en partie rouler dans la farine, j'ai aussi jouer les mères Térésa, j'ai surestimée ma capacité d'adaptation à une autre culture, connaître ma part et tourner la page, c'est une bonne façon de maintenir son équilibre... Et celui de ma cellule familiale...

J'ai des amis africains qui sont choqués par le comportement du père de ma fille, c'est possible...

La prudence invite à observer le terrain inconnu sur lequel nous avançons, non à haïr froidement à la moindre souffrance endurée....

Souvent, je laisse une impression d'angélisme sur ce forum, c'est une erreur, je suis une femme dans l'arène....

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 10 juin 2010 à 19:59

@Anonyme ("")

"Ces gens sont sans scrupules et ne recherchent que le profit et les avantages."

Les généralités ne vous ont jamais fait peur, nous le savons tous.

Malgré les fantasmes et les craintes ressentis par certains et présentés pourtant comme une réalité vécue, la vérité est bien plus nuancée que vos "généralités". Je vous donne un petit conseil pour donner à vos propos une plus grande acuité à l'avenir: éviter les généralités. Lorsque vous tombez dans les généralités, c'est souvent un signe que vous allez dire une grosse connerie. Parfois, se taire est la meilleure choses à faire. Car comme dans toutes les histoires d'amour, il y en a qui finissent bien et il y en a qui finissent mal. Pour ma part, je trouve très présomptueux d'affirmer sans aucune preuve ce que vous affirmez, en fondant votre cliché uniquement sur de bien maigres exemples. Nous avons tous des exemples à donner - heureux ou non.

Il serait par conséquent plus prudent de commencer par dire que la vie de couple est toujours compliquée. Quant à tirer ensuite des conclusions sur les couples dit "mixtes", c'est non seulement audacieux, mais surtout, ce sera forcément teinté de petites histoires personnes et de préjugés qui ne prouvent rien si ce n'est votre tendance à ne jamais saisir un sujet dans toute sa complexité et, surtout, en toute objectivité.

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 11 juin 2010 à 20:40

@saladerouge
"Par contre, j'inviterai à la vigilance, je déconseille vivement le mariage, l'union sérieuse, les enfants avec une personne camerounaise... Nos cultures sont très opposés, l'amour comme le conçoit un européen, un suisse n'a aucun sens au Cameroun... L'union est en premier une source de revenu pour les familles, le plaisir, le sentiment se trouve souvent hors du mariage officiel... Ecoutez, attentivement les paroles des chanteurs populaires, ils parlent d'une réalité... La tromperie est un sport national, ce n'est ni bien, ni mal, il s'agit de savoir si cela vous convient ???"


Je suis sincèrement désolé pour vous. Vous avez vécu des événements bien durs et injustes. Cela étant, votre histoire personnelle, aussi triste soit-elle, n'est pas "la règle" et vos préjugés sur le Caméroun restent des préjugés. Certes, la culture est différente, mais je ne crois pas que le Caméroun a le monopole dans la tromperie, ou du moins, c'est aussi sérieux que de dire que l'impérialisme et les tueries sont des sports nationaux en Europe. Généralités, généralités. Tout est souvent question de point de vue. Je comprends que vous ayez de la peine à prendre du recul sur le "Caméroun" suite à votre histoire, mais je suis désolé de vous apprendre que beaucoup d'autres ne partagent pas du tout votre vision de la culture de ce pays et de ses valeurs. Comment pouvez-vous "déconseiller" en général le mariage avec un Camérounais. Sur quoi vous basez-vous - si ce n'est uniquement sur votre histoire personnelle - pour affirmer pareille chose. Je peux vous donner une ribambelle d'exemples qui prouvent le contraire, mais comme toujours, il semble que l'on préfère se focaliser sur les exemples négatifs.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 12 juin 2010 à 20:01

J'ajouterais que les conditions de vie très difficile au Cameroun empêche la résilience d'apparaître et que sans celle-ci, il y a peu de chance que les effets de la violence et la maltraitance soient stoppées par une union avec un partenaire d'une autre culture...

Je sais aussi que l'existence difficile de beaucoup explique le comportement adulte et qu'avec ce bagage, je ne serais sans doute pas capable de mieux...

Et je maintiens mon propos :

"Par contre, j'inviterai à la vigilance, je déconseille vivement le mariage, l'union sérieuse, les enfants avec une personne camerounaise... Nos cultures sont très opposés, l'amour comme le conçoit un européen, un suisse n'a aucun sens au Cameroun... L'union est en premier une source de revenu pour les familles, le plaisir, le sentiment se trouve souvent hors du mariage officiel... Ecoutez, attentivement les paroles des chanteurs populaires, ils parlent d'une réalité... La tromperie est un sport national, ce n'est ni bien, ni mal, il s'agit de savoir si cela vous convient ???"

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 12 juin 2010 à 20:12

Expérience et préjugé ne sont pas identiques... L'un se fit à l'intangible, l'autre s'appuie sur du concret... Pour que le propos émis conserve du sens, il est bon que ce concret se répète... Quand cela devient une expérience commune à plusieurs personnes, cela ne veut pas dire que c'est l'unique, mais toute fois qu'elle existe, qu'elle est partagée...

Quand autant d'expérience prouvant le contraire s'amoncelle, il est judicieux de les partager... Redonner l'espoir et ouvrir d'autre chemin est toujours une bonne chose...

Ngabo,

Levez mes doutes...

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 12 juin 2010 à 22:59

@saladerouge

Ce n'est pas vos doutes qui posent problème, mais bien vos certitudes.

:-)

"Quand autant d'expérience prouvant le contraire s'amoncelle"

Justement, je regorge de belles histoires à raconter. Comme quoi, votre expérience ne prouve absolument rien.

Vous ne pouvez pas, sans faire preuve d'arbitraire, vous basez uniquement sur votre seule expérience ni même sur plusieurs expériences personnelles dont vous avez eu connaissance pour valablement pouvoir donner votre avis sur la "culture" ou les "valeurs" camerounaises, et encore moins donner des conseils aux personnes ayant quelques accointances avec des ressortissants du Caméroun pouvant déboucher sur un mariage. Bon sang, c'est pas sérieux!

L'exercice est néanmoins intéressant. Prenez les couples suisses (je veux dire entre suisses "de souche", comme certains désormais s'évertuent à les appeler). Grosso modo, un mariage sur deux finit par un divorce. Cela veut-il dire qu'il faut déconseiller aux femmes suisses de marier des hommes suisses? Cela veut-il dire que la culture des hommes suisses n'est pas compatibles avec la culture des femmes suisses?

Et je vous avise que sur le terrain de la violence conjugale, les couples suisses n'ont rien à envier aux couples mixtes. Bref, c'est une grosse salade que vous essayez de nous faire avaler là, saladerouge. Si on vous suit, les femmes ne devraient jamais marier des hommes, parce que bon, c'est vrai que dans le fonds, la compatibilité n'est pas facile. Réduire cela aux "différences culturelles" est très réducteur. S'il est vrai qu'il existe des différences culturelles dans les couples mixtes, ces différences culturelles n'expliquent pas toujours les désunions et ne constituent donc pas toujours une difficulté. Ces différences peuvent donc certes constituer une difficulté, mais ce n'est pas forcément toujours le cas.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 14 juin 2010 à 19:48

Bah, marcher sur le feu ou palabrer sur ceux qui marchent sur le feu, c'est proche mais ce n'est pas identique.... Que mes salades vous paraissent ahurissantes, je comprends et pourtant je maintiens...

Merci pour votre position, donner avec tact et bonne volonté....

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 15 juin 2010 à 19:05

Ngabo.
La culture suisse a produit la Suisse. La culture camérounaise, le Caméroun (idem pour les autres pays du continent). Il ne doit pas y avoir beaucoup de ressortisant(e)s suisses qui demandent un passeport camérounais pour vivre une belle histoire, c'est l'inverse qui prévaut. Chercher l'amour, pardon, l'erreur.

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 17 juin 2010 à 19:25

@scolyme

C'est parce que vous avez une vision biaisée de la réalité. D'ailleurs moi-même je demande le passeport rwandais, comme quoi...

:-)

Et encore une fois, s'il est vrai que les différences culturelles peuvent constituer un obstacle, ces différences ne constituent PAS FORCEMENT un obstacle, comme le prouvent les très nombreux couples mixtes qui - je vous l'apprends peut-être - ne sont pas plus sujets aux divorces que les autres. Les différences culturelles ne sont parfois pas plus présentes qu'elles ne le sont entre un gruyérien et un vaudois. Comme quoi, vos certitudes reposent plus sur des préjugés que sur la réalité qui semble bien plus nuancée que vous.

Enfin, bien qu'étant suisse, de culture "gruyérienne", très attaché à ma verte gruyère, je ne porte pas plus d'importance que cela à la culture. Nous nous exprimons peut-être à travers une culture, mais la culture ne détermine pas qui nous sommes. C'est du moins comme cela que je vois les choses.

Car le problème sous-jacent que certains tentent d'affirmer, c'est qu'en fin de compte, un Suisse et un Camérounais sont différents. Puisque pour de nombreuses raisons, on renonce enfin à prétendre qu'il s'agit un problème biologique (sous-entendu de race), certains tentent d'expliquer cela par la culture. Hors, je ne pense pas qu'un Suisse et un Camérounais soient forcément différents. Et lorsqu'ils sont différents - chacun étant différent d'ailleurs - , ce n'est pas forcément liés à la culture, mais à leur personne, leur individualité.

En définitive, la démarche que vous faites - consciemment ou inconsciemment - est un rejet de l'autre en usant de généralités qui ne sont pas toujours vérifiés dans la réalité. Vous ne laissez que peu de bénéfice du doute à un Camérounais, parce que selon vous, il doit forcément être "d'une autre culture" de telle sorte qu'il est "différent". Lorsque la raison avancée est biologique, il s'agit de racisme. Lorsque la raison avancée est culturelle, il s'agit de racialisme.

M'enfin, à chacun ses idées, à chacun son opinion. Ce qui est dommage, c'est qu'en raisonnant de la sorte, c'est vous qui mettez un obstacle avant même de rencontrez l'autre. C'est vous qui avez un préjugé sur la personne avant même de le rencontrer. C'est vous qui entretenez ce "nous " contre le "eux". Moi, dans mon monde - idéaliste pour certains - je suis plus optimiste et laisse à chacun le bénéfice du doute, quelles que soient son origine, sa nationalité, sa couleur de peau, sa religion ou sa culture. Et je suis très heureux ainsi.

Et vous?

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 18 juin 2010 à 7:44

Pour qu'une situation ait la possibilité de changer, il est nécessaire d'oser la voir telle qu'elle est...

Nier les parts culturels en lançant que des personnes de mêmes cultures se divorcent aussi, c'est réducteur...

Cela empêche d'aider les couples en difficultés qu'ils soient mixtes et pas...

Ngabo,

Je partage un bout de mon histoire, vous faites miroiter des histoires sans les partager...

J'ai le sentiment que votre bonne volonté ne souhaite pas faire face à certaine réalité...

Bon...

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 18 juin 2010 à 20:39

Moi, dans mon monde - idéaliste pour certains - je suis plus optimiste et laisse à chacun le bénéfice du doute, quelles que soient son origine, sa nationalité, sa couleur de peau, sa religion ou sa culture. Et je suis très heureux ainsi.

Ngabooooo,

J'étais autant idéaliste, l'expérience m'a amené à changer un peu...

Votre discours est mignon et l'homme poignardé par sa femme est mort, l'enfant à qui on refuse de rendre son passeport est prisonnier, celui qu'on a battu restera blessé, les arrangements pour marier un membre de sa famille à un blanc sont une possibilité d'avoir enfin un revenu, la femme qui se prostitue secrètement pendant que son mari travaille envoie l'argent au pays, la cousine venu garder les enfants est une seconde femme et la première épouse n'en saura rien...

Bon...

J'ai le sentiment que vous n'avez jamais danser avec les grands-mères du village, que vous n'avez pas vu la pièce minable et insalubre d'un deuxième femme, vous n'avez pas vu non plus, la marchande avec son coquard et quelques dents en moins, qui semble si fragile à côté de l'armoire à glace saoul, qui lui sert de mari...

Votre discours est pour l'oreille qui reste au chaud, au loin, dans un bureau climatisé, il est superficiel pour celui qui est allé sur le terrain...

De plus, la femme, l'enfant camerounais n'ont aucun espoir devant pareil discours, qui nie les violences subies au sein même de leur famille... La polygamie est imposée, le droit de vie ou de mort sur sa femme et ses enfants existent... L'excision est pratiquée...

Vous vous faites plaisir en prétendant que tous le monde, il est beau et gentil, cela n'apportera aucune amélioration pour personne...

Et c'est salade qui l'écrit, bon...

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 19 juin 2010 à 2:19

@saladerouge

Je ne fais rien miroiter du tout. En outre, je partage même ma propre expérience. Que vous faut-il de plus? C'est vous qui voyez la réalité de manière bien noire, si j'ose dire. :-)

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 19 juin 2010 à 21:23

Quand je lis ce reportage, je me dis tout le monde à le droit au bonheur et à l'erreur... Je ne rêve pas de pareil mariage pour ma fille, cela ne veut pas dire que ces tourtereaux ne trouvent pas leur compte, allez savoir ????

http://www.illustre.ch/je_ne_veux_pas_me_prive_du_bonheur_de_vivre_45549_.html

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 20 juin 2010 à 19:45

Oui, parfois ce que je vois est bien sombre...

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 22 juin 2010 à 0:25

@saladerouge

"J'ai le sentiment que vous n'avez jamais danser avec les grands-mères du village"

C'est bien là le problème, vous ne vous basez que sur un sentiment. Qu'est-ce que vous en savez de ce que j'ai fait ou vu ou vécu ou expérimenté ou essayé ou dansé. RIEN. Vous n'en savez rien et avez perdu une occasion de vous taire.

"Votre discours est pour l'oreille qui reste au chaud, au loin, dans un bureau climatisé, il est superficiel pour celui qui est allé sur le terrain..."

Justement, j'en ai beaucoup de choses à dire. Depuis le terrain. Et désolé, mais je ne partage pas les mêmes opinions que vous. J'ajouterais même que, désolé, mais ce n'est pas moi qui me base sur des sentiments, des clichés ou fantasmes pour fonder mon propos. Je n'ai jamais prétendu que le monde est beau, partout, et tout le monde, gentil, tout le temps. Non, le monde est dégeulasse la plupart du temps, partout, pour tout le monde. Je ne suis pas l'idéaliste que vous pensez voir en moi. J'ai uniquement une opinion plus nuancée que la vôtre, la vôtre qui n'est que le reflet du malheur que vous avez vécu. Mais je vous défie de me démontrer qu'il s'agit d'une réalité générale qui se produit et se reproduira tout le temps. Pas tout le monde vit votre malheur. Certains - et ils sont tout aussi nombreux que parmi les couples "normaux" - vivent heureux, que vous le voyez ou non, que vous l'admettiez ou non, que cela vous plaise ou non. Non, il n'y a pas à déconseiller les gens de marier un Camérounais. Comme il n'y a pas à déconseiller les gens de manger des fraises, uniquement parce que vous avez développé une allergie. Non seulement c'est nul, mais en plus, cela entretient les clichés négatifs sur les Africains qui ne favorisent pas la compréhension et la paix, en plus d'être tout simplement faux. Ou du moins, c'est tout aussi juste que de déconseiller de marier un homme. Je dirais même que ce dernier conseil est plus avisé, même s'il est tout aussi nul.

Retournez une fois sur le terrain, ça vaudra mieux que des jugements à l'emporte-pièce. Puisque vous avez vécu une expérience avec un Camérounais, il vous reste environ 9'999'999 mâles à "tester" dans ce pays avant de pouvoir affirmer que dans tous les cas c'est déconseillé de marier un Camérounais...

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 22 juin 2010 à 11:38

Pas de problème démontrez moi le contraire, j'attends toujours de connaître ces unions réussies, plaisantes pour la jeune femme avec un vieil homme, pour le jeune homme avec une vieille femme ???

Il est bien clair que sans sentiment tout est possible...

Etes-vous à votre tour certain qu'il me reste autant d'homme a testé et si j'avais déjà fait plusieurs teste ?

Dans mes précédentes interversions, j'énumère d'autre situations qui ne m'appartiennent pas, tout autant inconfortable, pour l'instant vous n'avez jamais présenté ce bonheur réussi... Est-ce que vous vous référez à votre propre bonheur comme étant une possibilité pour tous, yaka...

Je comprends que ma position peu sembler choquante et qu'il soit pas facile de la recevoir, je rêve aussi de l'entente entre les peuples, de l'abolition des frontières...

Je suis convaincue que la politique Suisse produit des mariages malheureux et bien sûr chacun à la droit au mariage heureux ou malheureux...

Nos échanges n'apportent pour l'instant rien à l'inconfort de ceux qui sont piégés dans un mariage arrangé...

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 22 juin 2010 à 11:51

La politique Suisse favorise les mariages mixtes, car il est des plus difficiles pour certains ressortissants de trouver une autre issu pour rester... Le mariage mixte est bien plus faible dans les pays plus ouvert à l'immigration... Une union malheureuse l'est pour les deux parties... C'est à mon avis là, qu'il faut changer quelque chose pour que le sentiment soit la base des unions...

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 23 juin 2010 à 23:14

Ngabo
Le "nous" est profondément associé à la culture. Les immmigrés qui viennent s'installer en Suisse lient des contacts avec leurs compatriotes et quand ils disent "nous", ils ne se réfèrent pas à la communauté autochtone mais bien à la leur, car, bien qu'ils ne connaissent pas plus un compatriote qu'un vaudois, ils se reconnaissent à leur culture. D'où la revendication de la multiculturalité, ce qui a pour effet de renforcer la nécessité des autochtones de défendre la leur. C'est une réalité.

La culture est un produit lié à un territoire. La Suisse est formée de quatre cultures par association de quatre régions culturelles qui ont accepté une organisation qui les chapeaute. D'autres pays le sont parce qu'à une époque de leur histoire, ils ont été occupés par un ou des peuples d'une autre culture qui ont pris le pouvoir, l'ont gardé ou l'ont perdu. Les tensions culturelles (religions incluses) sont la source de la majorité des conflits actuels. Le partage de l'ex-yougoslavie, l'indépendance du Kosovo, la Tchéchènie, l'indépendance des pays africains, c'est une réalité, ne vous en déplaise.

Je répète donc que la culture suisse a mis en place un système qui a plus de respect pour les différences, alors que bien des immigrés, en restant enfermés dans leur propre culture, au nom du respect de leurs différences, forment des réseaux parallèles, par définition non intégrables au système en place puisqu'ils sont parallèles et fortement identitaires.

Au lieu de les critiquer, les étrangers devraient remercier des suisses de faire autant d'efforts pour rester unis car ils profitent de cette paix sociale, mais ils devraient eux aussi faciliter cette tâche et non alourdir le problème par leur ethno-centrisme.

Réponse Ngabo, 2747 messages Le 24 juin 2010 à 22:48

@scolyme

"Le "nous" est profondément associé à la culture. Les immmigrés qui viennent s'installer en Suisse lient des contacts avec leurs compatriotes et quand ils disent "nous", ils ne se réfèrent pas à la communauté autochtone mais bien à la leur"

Quelle généralisation. Êtes-vous certaine que "tous" les immigrés disent "nous" pour leur communauté seulement? C'est vous qui êtes ethno-centriste... En outre, si je devais être "étranger" en Suisse, j'aurais surtout l'impression que beaucoup de Suisses disent "nous" seulement pour les Suisses de souche. Pourquoi ne condamner encore et toujours que les immigrés?

"La Suisse est formée de quatre cultures par association de quatre régions culturelles qui ont accepté une organisation qui les chapeaute."

Vous semblez oublier que la culture n'est pas forcément aussi importante au niveau inviduel. Regardez mon exemple. Je suis suisse, mais je ne me sens pas vraiment lié à la culture suisse, ni à aucune culture particulière d'ailleurs. Et je vous l'apprends peut-être, mais nous sommes beaucoup dans le monde à vivre ainsi, heureux. :-)

"la culture suisse a mis en place un système qui a plus de respect pour les différences"

La culture suisse n'a de loin pas le monopole du respect pour les différences, bien au contraire. La culture suisse est aussi empreinte de conservatisme et de repli sur soi-même. ça sent le renfermé en Suisse. Faut voyager un peu, vous verrez que la Suisse n'est pas aussi ouverte que cela. Et peu importe, car c'est là toute l'importance: personne ne peut définir ou dire ce qu'est la culture suisse ou camérounaise. Vous pouvez distinguer des tendances culturelles, mais vous ne pourrez jamais partir du principe que chaque individu dans ce "groupe" partage ces tendances. En conclusion, l'individu ne dépend pas forcément de sa culture, et prendre la culture comme une base pour préjuger un individu n'est pas du tout sérieux. Il existe des individus formidables indépendamment de leur culture ou de leur religion ou de leur pays. Que ce soit aux USA, en Suisse ou au Caméroun.

Vous pouvez donc vous épargner la leçon d'histoire et de sociologie sur la Suisse (ou le Caméroun). Je vis peut-être à l'étranger, mais je connais encore ce genre de choses. C'est votre raisonnement qui ne tient pas la route et je dois même avouer que je ne comprends pas en quoi votre dernier message est pertinent dans cette discussion sur votre malheureux conseil qui ne tient pas du tout la route.

anonymous icon Réponse scolyme, 755 messages Le 28 octobre 2010 à 11:47

Ngabo
"Vous pouvez distinguer des tendances culturelles, mais vous ne pourrez jamais partir du principe que chaque individu dans ce "groupe" partage ces tendances."

C'est bien là le problème, non pas quand il s'agit de productions sonores ou picturales ou dans la confection, qui sont effectivement individuelles, et la culture dont vous parlez ne concerne que cela, mais dans l'outil de communication (l'arabe ou une autre langue étrangère ne sera jamais considéré comme une production culturelle suisse), et les codes qui permettent la vie en commun. Je parle donc bien d'une structure sous-jacente solide (intrinsèquement liée à la culture), car sans elle, la Suisse ne serait pas aussi attractive, permettant à beaucoup d'étrangers de se réaliser. Certains pays d'une autre culture n'offrent pas cette liberté, soit par manque de moyens soit pour contrôler la population.

Beaucoup d'étrangers,encouragés par l'accroissement de leur communauté propre, s'attendent à recevoir ce que la culture suisse a mis en place, mais continuent à fonctionner selon le mode culturel de leur pays d'origine, ce qui a pour conséquence un délitement de ce qui fait la solidité de ce pays.

Nouvelle réponse à "SMS"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Asile: la Suisse trop attractive?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.