Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 11 mai 2010 à 22:25

Intervention saladerouge, 3922 messages Le 7 mai 2010 à 20:55

Sommes-nous un peuple haineux et aigri ????
48 réponses, dernière le 27 mai 2010 à 23:55

Réponse Déshérité, 144 messages Le 9 mai 2010 à 11:47

Non!

Réponse SM74, 6397 messages Le 9 mai 2010 à 17:49

C'est vous qui êtes aigrie ma pauvre saladerouge.
Message après message vous étallez votre aigreur envers votre compatriote qui s'insurgent simplement contre le FAIT que ces Nigérians ABUSENT du droit d'ASILE afin de mener un TRAFFIC de drogues.

Est-ce vous aveugle ou juste ....... ?

Réponse Roserouge, 45 messages Le 9 mai 2010 à 20:10

Avouons que ça y ressemble !

Réponse AB, 4949 messages Le 10 mai 2010 à 10:01

@saladerouge

Non, au contraire, beaucoup trop généreux avec l'étranger!

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 10 mai 2010 à 10:39

Aaaah !!! Cher sm74,

Je pose une question et chacun s'examine et répond... Vous me renvoyer la balle, avez-vous pris le temps pour l'examen de conscience ????

Réponse SM74, 6397 messages Le 10 mai 2010 à 13:30

"Vous me renvoyer la balle"
Mais oui SaladeRouge... relisez-vous. Trouvez moi 1 seul message positif sur la Suisse de votre part.

Réponse , message Le 10 mai 2010 à 13:34

@saladerouge

Sommes nous un peuple haineux ou aigri?

Mais non, salade! Ni haineux, ni aigri mais pas non plus aveugle, ni ne voulant plus faire preuve de coupable indulgence c'est tout.

En ce qui me concerne, je hais, certes, le système, le mondialisme et tous ses maux, mais en aucun cas les gens, les êtres humains.

Cela dit, les humains ne sont pas tous des anges, et ils doivent rester à l'endroit dans lequel ils ont été mis pour y vivre les expériences qu'ils doivent y vivre.

Donc les européens en Europe, les Africains en Afrique, les asiatiques en Asie, etc.

Ne vous en déplaise! Et si on mélange tout c'est la chaos, et le chaos, on le voit à chaque jour dans notre monde en fin de vie.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 10 mai 2010 à 16:29

shin,
Votre chaos est mon harmonie...

sm74,
J'aime les verts pâturages, notre faune, notre végétation, j'aime le fromage, j'aime le chocolat, bon je préfère le belge, j'aime les saisons, j'aime les montres , j'aime plein de suisse et plein de pas suisse, j'aime le rire d'ici et d'ailleurs, j'aime la soupe quand elle est pleine et acide, j'aime les odeurs, celle du lilas, celle des pommes décomposées sous les arbres... J'aime la Suisse et j'aime tous ce qui n'est pas la Suisse, j'aime la terre....

Réponse SM74, 6397 messages Le 10 mai 2010 à 16:45

@saladerouge

Vous aimez aussi les dealers qui abusent du droit d'asile?

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 10 mai 2010 à 17:33

J'aime tous les êtres et parfois je n'aime pas ce qu'ils font...

Réponse Roserouge, 45 messages Le 10 mai 2010 à 18:35

Etre né quelque part, c'est toujours un hasard. Et il y a des migrations depuis les tous débuts de l'humanité. Nous sommes les descendants des celtes, de romains, de Burgondes, de Français huguenots, d'Italiens etc. etc.

Réponse , message Le 10 mai 2010 à 19:06

@saladerouge
mais oui salade, il n'y a qu'à voir les USA, justement, avec tout le mélange de races et de peuples qu'il y a eu là-bas, cela nous donne une belle civilisation n'est-ce pas. L'américain moyen est quasiment inculte, ils sont tous obèse ou presque, et j'arrête ici mon énumération car elle n'aurait pas de fin...

c'est ce que vous voulez ici il me semble. Bravo. D'ailleurs, le mondialisme a pris naissance là-bas, même si ce n'est pas l'américain moyen qui en est à l'origine!

La Déchéance, voilà ce que c'est!

Moi aussi j'aime les verts pâturages, notre faune (dont une partie en voie de disparition ou déjà disparue à cause du bétonnage à outrance) notre végétation, remarque idem ci-devant, j'aime les saisons, même s'il n'y en a bientôt plus, sauf l'hiver d'avant et l'hiver d'après, les montres, les suisses et aussi quelques pas suisses, le rire, etc. etc. Mais surtout, j'aime la Suisse, celle qui m'avait été laissée par nos ancêtres, avec ses propres traditions, sa propre nourriture, sa propre culture

et je déteste les dealers qui abusent du droit d'asile et autres étrangers qui sèment la zizanie chez nous...

Réponse Cyan, 3718 messages Le 11 mai 2010 à 0:09

A SM
« Vous aimez aussi les dealers qui abusent du droit d'asile? « 
Personne ne les aime.
Et personne n'aime ceux qui en font des dealers ou des délinquants. Comme ceux responsables des conditions, mises en place par une ex-UDC, EWS qu'on impose à ces réfugiés pour justement les faire tomber dans cette délinquance. Interdiction de travailler, déplacement dans des zones linguistiques qui leur sont totalement étrangères etc...

Réponse SM74, 6397 messages Le 11 mai 2010 à 9:59

@saladerouge
"et parfois je n'aime pas ce qu'ils font..."
Ah bin quand même...

@RoseRouge
D'accord... mais encore?

@Cyan
Vous êtes ridicule. Vous savez très bien que dans ce cas préçis, le traffique de drogues est le BUT du voyage, et en aucun cas les conditions mise en place qui le génère. Vous êtes soit hypocrite, soif naïf.

Réponse R2D2, 11 messages Le 11 mai 2010 à 16:19

@Anonyme ("")
Je n'ai rien contre les étrangers et la Suisse en a besoin, mais pas des dealers et autre voleurs je suis d?accord avec votre message c'est juste. . .

Réponse Ulquiorra, 127 messages Le 11 mai 2010 à 21:49

Je ne pense pas que le trafic de drogue soit le but du voyage à la base, mais je pense que celui qui vient en suisse, qui voit l'argent facile que ça rapporte, qui voit une police impuissante et une justice laxiste, ainsi qu'une impossibilité de renvoi s'il brûle ses papiers, logique que rapidement, le choix de passer au dealing de drogue se fait rapidement.

@Cyan
En quoi l'UDC et les autres partis sont-ils responsables qu'on les mette dans ces conditions? On ne peut pas leur donner de travail car il n'y a plus de travail, même pas pour la population suisse.
Et quant aux déplacements dans des zones linguistiques étrangères, c'est eux qui viennent en Suisse, n'est-ce pas normal qu'ils apprennent la langue du pays? Ou est-ce qu'on devrait créer une école dans la langue de chaque dialecte existant en ce monde?

@Roserouge
Je suis d'accord. On ne choisit pas les cartes qu'on a , mais on choisit ce qu'on en fait. Ceux qui viennent en Suisse fuient leurs problèmes, au lieu de tenter de régler les problèmes de leur propre pays. Si tous les réfugiés en Suisse allaient dans un pays, et décidaient de faire une révolution, puis d'instaurer un régime correct, une démocratie directe par exemple, leur pays irait bien, et ils n'auraient plus besoin de venir prendre les ressources des suisses. Nous-même en Suisse il y a 200 ans on a du se battre pour avoir notre indépendance, pour avoir un système fonctionnel. Que serait-il advenu si à chaque adversité nos ancêtres avaient fui? On a aussi eu notre los de problèmes (Sonderbund, annexation par la France...), on les a résolus, et maintenant on doit endosser ceux des autres pays?

@saladerouge
Si vous aimez tellement la terre, et avez envie de tant aider le monde entier, pourquoi ne pas vendre tous vos avoirs, et partir dans un pays afin d'aider le maximum de gens dans les pays en difficultés, plutôt que de vouloir encourager les gens de ces pays à venir en Suisse pour que les citoyens du pays, qu'ils le veuillent ou non, paient pour les réfugiés?

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 12 mai 2010 à 7:40

Pourquoi me semble inutile comment m'apparaît plus juste... Je n'ai rien à vendre qui me permette de voyager... Glups...

Mon propos souligne la situation présente, est-ce que vous ou moi avons un quelconque pouvoir sur la migration ????

Le seul qui nous est accordé, c'est le chemin de l'entente entre les peuples...

Nous ne pouvons pas agir sur ces choix, nous pouvons trouver une bonne façon de vivre avec...

Est-ce que le rejet, les pieds contre le mur sont une bonne façon ? Qu'est-ce que cela apporte ?

Les migrants sont aussi le peuple, quel part de choix ont-ils dans les mains ?

Je ne souhaite ni ouvrir ou ni fermer les frontières, je souhaite vivre honnêtement et agréablement la situation actuelle ?

La rencontre et la coopération avec les migrants m'apparaît l'unique chemin paisible et humain ?

Avez-vous d'autres idées, d'autres solutions ? Un pouvoir magique secret pour changer notre monde autre que celui simple que je viens d'énoncer ?

Réponse Déshérité, 144 messages Le 12 mai 2010 à 10:01

@Ulquiorra
Presque d?accord avec tous vos positions. Etrangers en difficultés devraient savoir clairement, avant le départ pour la Suisse, qu'ils retournant dans leur pays !!!! La Suisse, ou lieu de faire grandes études de dossiers, peut faire plus d?effort d?aide aux gens de régler leurs problèmes chez eux et d?y rentrer le plus vite possible.

Réponse Déshérité, 144 messages Le 12 mai 2010 à 10:05

@saladerouge
Moi aussi

anonymous icon Réponse andré marcel, 768 messages Le 12 mai 2010 à 11:23

@saladerouge
Il est temps de faire un gros bisou à Casimir et de quitter l'île aux enfants... Le monde réel est différent, et ses règles strictes. C'est la clé pour vivre en société dans la meilleure harmonie possible. L'angélisme et la permissivité sont malheureusement le début des problèmes. Pour moi la responsabilté et le pragmatisme sont nécessaires pour se sortir du guêpier dans lequel s'est fourrée la Suisse, par le laxisme de certains responsables politiques, de gauche essentiellement. Maintenant il est urgent de corriger le tir.

Réponse versinget, 2101 messages Le 12 mai 2010 à 12:09

@Cyan

"qu'on impose à ces réfugiés pour justement les faire tomber dans cette délinquance"

Non, justement pas. Vous n'avez manifestement rien compris à la loi sur l'asile. Vous confondez des réfugiés qui y ont droit chez nous avec des profiteurs que personne ne veut (comme tous les voleurs, malfrats et canailles de la planètre pour lesquels les Etats écrivent des lois pour les condamner) et qui n'ont aucun droit chez nous, ou du moins certainment par celui de mettre clandestinement les pieds sur notre territoire en appliquant leur propre concept de la loi et en se foutant des frontières de nos coutumes et de notre économie.

Réponse versinget, 2101 messages Le 12 mai 2010 à 12:44

@saladerouge

"Nous ne pouvons pas agir sur ces choix"

C'est bien ce que j'avais cru comprendre: vous êtes une grande naïve. Laissez donc ce travail aux partis politiques qui proposent du concret pour ces choix, dans l'art de ne pas mélanger les torchons et les serviettes pour en faire un mélange que l'on sait, par nature, détonnant.

Allez donc zieuter un peu les bagarres tribales dans les états africains (si les européens genre Albanie-Kosovo ne vous suffisent pas) et qui nous valent tout cet afflux de réfugiés (qui ira croissant sur une planète qui a vu sa population passer de 2,5 milliards en 1900 à 8 milliards aujourd'hui - car faut pas croire qu'elle va crever de faim sur place sans aller envahir le voisin qui a de l'herbe plus verte).

Oubliez un peu vos belles théories évangelico-marxistes, rededescendez un peu sur terre et ouvrez les yeux pendant qu'il en est encore temps.

"Tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil", disait déjà ironiquement Jean Yanne, il y a belle lurette. Osez donc regarder en face l'évolution et le résultat de l'amour inconscient ! A commencer au niveau d'un simple couple, via l'évolution de nos libertés (celle de la femme surtout) et du taux de divorce.

Vous n'avez que le choix entre l'optimisme béat et le réalisme qui constitue notre histoire.

Et l'histoire universelle de l'Homme, ni dieu ni diable, ni bon ni mauvais, avec seulement le besoin de survivre quels que soient les moyens, si abjects soient-ils lorsqu'il n'y a plus de choix.

Le collectivisme sombre lorsque le Titanic commence à prendre l'eau (il suffit de la voir entrer la flotte pendant que les bobets dansent sur le pont). Sauve qui peut, physiquement, intellectuellement ou spirituellement, ce n'est pas que de la littérature sur la primauté de l'égo, mais c'est aussi ce qui nous attend tous individuellement. Mieux vaut tard que trop tôt.

Réponse Ulquiorra, 127 messages Le 12 mai 2010 à 13:47

Pour changer le monde? Evidemment que non. Le pseudonyme que j'ai choisi n'est pas anodin, Ulquiorra étant un personnage représentant le vide, plus largement le nihilisme, autrement dit, la croyance en rien, rejetant toutes les croyances de la morale.

En effet, je suis pour une politique migratoire plus ferme, pourquoi cela, car dans votre conception des choses saladerouge, il faudrait supprimer toutes les frontières. Si l'on suit votre raisonnement jusqu'au bout, on laisserait entrer tout le monde en Suisse, on leur donnerait du travail, on leur donnerait tous les droits de la citoyenneté.

Et naturellement, dans cette conception, toute personne quelque peu défavorisée voudrait goûter à cet Eldorado de la Suisse. Alors, combien de personnes doit-on au maximum accepter en Suisse? 1 million? 2 millions? 5 millions? 10 millions?

Et qui paiera pour eux? Dans votre idéologie, nous nous retrouverions dans une Suisse exsangue, où tous les impôts du peuple irait au réfugié, avec une population sans travail, car avec un si haut chômage, je ne vois pas très bien quel travail l'on pourrait accorder aux réfugiés.

Donc, dans une conception beaucoup plus pragmatique des choses, il conviendrait donc d'expulser ces personnes dans leur pays, et d'espérer que ceux-ci oeuvreront dans leur pays d'origine afin d'y instaurer là bas un système efficace d'aide aux gens, plutôt que d'aller dans un pays où le peuple ne veut pas d'eux.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 12 mai 2010 à 15:05

versin,

Plus de la même chose n'a jamais changer quoi que ce soit... La barbarie a une fin puisqu'elle a eu un commencement, non ???

Réponse Laissez-faire, 393 messages Le 12 mai 2010 à 22:03

@saladerouge
"Sommes-nous un peuple haineux et aigri ???? "

Moi Franchement, les suisses que je connais, je les trouves plutôt plus modérés dans leurs jugements.

Vous n'êtes pas allophobe au moins monsieur Salade-rouge ?

Réponse Cyan, 3718 messages Le 13 mai 2010 à 16:43

A Ulquiorra
« En quoi l'UDC et les autres partis sont-ils responsables qu'on les mette dans ces conditions? »
Parce que ce parti a durci drastiquement les conditions de vie d'un demandeur de l'asile. Parce que ce parti impose à l'office à agir dans un carcan strict pour rendre toute intégration impossible de ces requérants. Pire, pour les déshumaniser et les stigmatiser.
Vous ne me croyez pas?
Prenons par exemple, qui il ait dans un groupe de requérants d'un pays, un instituteur parlant l'une de nos langue nationales et que cette personne propose de faire école à ces requérants.
Et bien l'office ne peut pas le laisser faire, ni lui proposer un local et des fournitures pour le faire. Le requérant doit quitter le lieu de couchage le matin et n'y retourner que le soir à une heure précise, n'ayant en poche que trois francs.
Autre exemple. Bien souvent les centres de requérants sont plus ou moins en campagne. Permettre à certain de cultiver pour la collectivité un potager, proposer des activités sportives et éducatives etc...
Je regrette mais ces exemples sont multiples.
Mieux, demandez-vous quand vraiment cet office a proposé pour le public une journée porte ouverte pour que nos concitoyens puissent une fois vraiment savoir comment un de ces centres fonctionne, quels problèmes on y traitent et quelles solutions nous pouvons en temps que peuple hôte apporter.
Pourquoi, ne pas plusieurs fois dans l'année proposer aux suisses un contact direct avec ces personnes et ceux qui s'en occupent?
« On ne peut pas leur donner de travail car il n'y a plus de travail, même pas pour la population suisse. »
Et bien réfléchissez-y bien, parce que demain ce sera vous qui serait requérant économique dans un autre pays qui vous traitera comme vous voulez qu'on traite ces êtres humains.
« Nous-même en Suisse il y a 200 ans on a du se battre pour avoir notre indépendance, pour avoir un système fonctionnel. »
Nos ancêtres se sont battus. Pas nous. Et leur message a été clair, combattez aussi parce que ce que nous avons obtenu, vous devrez le défendre, pas contre les pauvres gens mais justement contre les puissants. Il y a deux cent ans c'était tout un continent et son peuple qui menait ce combat, donc nos ancêtres n'étaient pas seuls, et ils acceptaient de donner l'asile aux révolutionnaires européens, aujourd'hui ce n'est pas le cas.
«... il faudrait supprimer toutes les frontières. »
Mais c'est évident. Si nous n'acceptions plus les frontières et les états, des tas de gens, y compris des suisses partiraient aussi travailler et développer l'Afrique et les régions d'où viennent ces réfugiés.
Non de dieu, nos démocratie accepte sans broncher que « Roi Ubu » dans ces pays triche aux élections, massacrent ses populations, se met dans la poche et celles de son clan tous les profits et édicte des lois de racket rendant impossible toute implantation d'entreprise extérieure et toute immigration de travailleurs dans son pays.
C'est à vous de devenir un peu réaliste, en constatant qu'on ne peut pas, démographie mondiale grimpante oblige, continuer à permettre à des citadelles de s'ériger.

A Versin
« Vous confondez des réfugiés qui y ont droit chez nous avec des profiteurs que personne ne veut (comme tous les voleurs, malfrats et canailles de la planètre pour lesquels les Etats écrivent des lois pour les condamner) et qui n'ont aucun droit chez nous, ou du moins certainment par celui de mettre clandestinement les pieds sur notre territoire en appliquant leur propre concept de la loi et en se foutant des frontières de nos coutumes et de notre économie. »
Mais c'est complètement faux!
Nous n'avons pas assez de places de prisons pour mettre au pas cette racaille, parce que aucun parti ne veut voter des crédits pour en créer de nouvelles, et pour cacher ce fait, l'UDC nous fait constater que dans cette engeance beaucoup sont des requérants d'asile.
Une condamnation judiciaire, le blaireau en tôle et l'expulsion « manu militari » dès que possible. Cela ne me pose aucun problème de conscience.
Mais vouloir faire croire au peuple suisse que parce qu'il est requérant, le voyou disposerait d'une immunité, je trouve cela scandaleux et j'accuse ce parti de créer lui-même l'insécurité.
Aujourd'hui en l'état actuel de la loi et de son application sur l'asile, nous ne proposons aux requérants que la soumission servile et de crever de faim et d'ennui ou la délinquance. C'est ça la réalité.
Il faut ouvrir un peu les yeux. En Suisse on met en prison des gens qu'on pourrait facilement condamner par le port d'un bracelet électronique et dans la rue des voyous malfaisant pour la collectivité.
Il faut arrêter de prendre et de faire passer les suisses pour des cons, à la fin.
Vous dites à Saladerouge
« Allez donc zieuter un peu les bagarres tribales dans les états africains (si les européens genre Albanie-Kosovo ne vous suffisent pas) et qui nous valent tout cet afflux de réfugiés (qui ira croissant sur une planète qui a vu sa population passer de 2,5 milliards en 1900 à 8 milliards aujourd'hui « 
Et dans ces régions vous voyez des régiments de militaires, ceux du pays et ceux de l'ONU ou d'autres forces internationales, dans les casernes jouant entre eux les diplomates et n'intervenant jamais militairement quand la situation l'impose ou seulement quand il s'agit de démanteler les filières d'approvisionnement en armes. A chaque fois on constate que ce sont soit les américains, soit les français et les britanniques, les israéliens , les sud africains, les chinois ou les russes qui livrent ces armes. A chaque fois il y a en échange pillage des ressources naturelles et création d'infrastructures parallèles pour maintenir le chaos dans ces pays, pour ceux soit-disant qui sont là pour en protéger les populations.
De toute façon Saladerouge a parfaitement raison, le peuple ne peut pas influer sur les décisions concernant l'immigration dans notre pays, mais le citoyen suisse peut au moins se montrer plus ouvert et commencer à poser et à exiger d'en savoir plus et de ne pas accepter que ce soit un crime de se montrer solidaire et humain envers tout personne qui demande l'asile et qu'on reconnaisse son humanité, de quelque endroit et de quelque culture qu'il soit chez nous.
M Alain Morisod nous en donne un parfait exemple aujourd'hui.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 13 mai 2010 à 17:06

laissez-faire,

allophobe : Qui a peur des différences...

C'est bien de cette peur que vous voulez parler ???

Je me suis unie à un extra-terrestre et c'était vraiment fantastique, l'union n'a pas durée, la distance entre nous, d'immense année lumière, nous a amené à rompre, mais franchement la différence c'est bon, c'est beau....

Vous l'aurez compris, je suis madame saladerouge... Et oui, un monsieur ne peut pas se nommer salade... Vous êtes suisse-allemand ou quoi ????

Réponse , message Le 14 mai 2010 à 14:18

@Laissez-faire

Mais non elle n'est pas allophobe, puisque justement, elle adore les étangers "allogènes" apparemment plus que les "autochtones".

Réponse Laissez-faire, 393 messages Le 16 mai 2010 à 1:30

@saladerouge
hA pardonnez-moi madame saladeRouge !

mon clavier à fourché, je voulais bien dire autoctophobe et non allophobe.

Comme je vous plein d'avoir à attendre plusieurs années la réponse à un baisé. A-t-il seulement reçu votre demande de rupture ? Le fait que le réseau inter-galactique soit un monopole ne dois pas arranger les choses. Quoi qu'il en soit bon courage.

Je suis français, c'est dans ma description.

Réponse Ulquiorra, 127 messages Le 16 mai 2010 à 12:38

@ Cyan
Dans toute votre argumentation, il manque tout de même un élément crucial: le financement. Qui doit financer toutes ces personnes du centre de requérant d'asile?
Lorsqu'on paie nos impôts, c'est pour tous les prestations que nous obtenons de la part de l'Etat (routes, sécurité (police, pompiers...), transports publics...).
Alors pourquoi le contribuable devrait-il payer pour des personnes qui ne l'aident en aucun cas, pire, qui souvent refusent de s'adapter, mais demandent aux habitants de la Suisse de s'adapter à eux?

À mon sens, il faudrait faire l'impôt obligatoire pour les prestations de l'Etat (routes, police...) et un impôt facultatif pour les requérants d'asile. Ainsi, les personnes souhaitant sauver le monde entier tel que vous seront libres de délier entièrement votre bourse pour leur donner tout ce qu'ils veulent, et les pragmatiques tels que moi n'auront nul besoin de leur verser le moindre sou.

"« On ne peut pas leur donner de travail car il n'y a plus de travail, même pas pour la population suisse. »
Et bien réfléchissez-y bien, parce que demain ce sera vous qui serait requérant économique dans un autre pays qui vous traitera comme vous voulez qu'on traite ces êtres humains."
Dans cette remarque
1) Vous n'apportez pas de solution au problème posé, vous détournez le problème sur une hypothèse relativement improbable. Il se peut après tout aussi que demain les plutoniens nous attaquent et réduisent toute la population terrienne en esclavage.
2) Votre hypothèse n'est pas exacte: si je devais chercher du travail ailleurs qu'en Suisse, j'irais dans un pays en manque de main d'oeuvre, et non dans un pays où il n'y a même pas assez de travail pour la population locale. Si ces personnes cherchaient vraiment du travail honnête, elles iraient dans des pays en recrutement de main d'oeuvre.

"«... il faudrait supprimer toutes les frontières. »
Mais c'est évident. Si nous n'acceptions plus les frontières et les états, des tas de gens, y compris des suisses partiraient aussi travailler et développer l'Afrique et les régions d'où viennent ces réfugiés."
À nouveau, raisonnement utopiste et fantasmagorique: si nous supprimions toutes les frontières, les masses de population afflueraient vers les pays plein de richesses, abandonnant leurs terres natales à la désuétude.
Evidemment, nul besoin de spéculer trop longtemps sur cette hypothèse, celle-ci n'étant pas prête d'être appliquée dans les 1 milliard d'années à venir.

Il n'en reste pas moins que si tous ces requérants d'asile restaient chez eux, et planifiaient ensemble une révolution contre leur gouvernement, instauraient une démocratie directe et des droits fondamentaux dans leur pays, comme l'ont fait les français en 1791, 1793 puis 1795, ces demandeurs resteraient chez eux, ayant fait de leur pays un endroit bien plus agréable à vivre.
Malheureusement, il semblerait que fort de leur paresse, plutôt que d'affronter leurs problèmes et d'essayer de les résoudre, ils préfèrent se réconforter sur la fuite et dépendre de l'aide apportée par les autres, espérant que ce seront les autres pays qui résoudront leurs problèmes à leur place.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 16 mai 2010 à 18:03

laissez-faire,

Comment voulez-vous que les autochtones me hérissent, je suis une autochtone... De plus, je fréquente des Suisses qui ont des idéaux proches des miens et d'autres franchement très éloignés...

Vous cherchez pour me comprendre ou comprendre mon propos, des explications dans votre univers... Cela donne, que les questions que je me pose et que je pose à la Suisse, doivent forcément me rendre anti-quelque chose...

Il vous faut abandonner votre modèle pour comprendre l'autre, essayer un peu... Je ne prétends pas parvenir à faire ce que je vous propose, j'essaie un peu...

Je comprends que la peur vous motive, peur d'être envahi, peur de voir sa culture se dissoudre, peur de perdre une certaine tranquillité qui a de la valeur !!!

J'ai peur que vos peurs apportent l'effet inverse de vos souhaits...

Le temps coule, l'histoire va de l'avant, l'évolution peut parfois être freinée mais pas arrêtée... La migration est un flot à notre époque et même si la démocratie directe nous laisse un petit pouvoir, elle est un barrage de castor devant un tsunami...

C'est pour cela que je suis convaincue que s'entendre, se rencontrer, collaborer, être solidaire, à plus d'avenir que des règles strictes, qui sont contournés par la force du nombre, par la pauvreté grandissante, par les diverses mafias organisées...

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 16 mai 2010 à 18:08

Ulquiorra,

1791, 1793 puis 1795 du temps ou la télévision, internet et autre moyen d'avoir une information même au fond de la brousse n'existait pas... Est-ce que cela change un peu la donne ????

Réponse Ulquiorra, 127 messages Le 17 mai 2010 à 20:04

Saladerouge,
internet n'existait pas, mais les pamphlets oui, le bouche à oreille aussi, et l'Europe était également au courant.
Cet argument ne change donc aucunement la donne.
D'autres arguments seraient plus défendables, notamment une population moins dense, et la difficulté des moyens de transports.

On laissera donc ces questions hypothétiques ouvertes en restant sur une seule affirmation: il n'en est pas moins que si les requérants d'asile se liguaient entre eux et oeuvraient en commun pour changer leur propre pays, notamment en instaurant un système à démocratie directe, comme en Suisse, ou le peuple prendrait les décisions, et à tendance fédéraliste, afin de tenir compte des minorités, ils n'auraient plus besoin de se plaindre auprès de notre gouvernement de leurs "piètres conditions de vie", eux-même pouvant rapidement dans cette hypothèse améliorer leur condition dans leur pays d'origine.

Mais à nouveau, il semblerait que la paresse semble triompher de la volonté d'action chez ceux qui choisissent la fuite plutôt que la confrontation et la reconstruction.

Réponse Roserouge, 45 messages Le 18 mai 2010 à 12:57

@Ulquiorra
Vous semblez ignorer que la Suisse, avant d'être un pays d'immigration, a longtemps été un pays d'émigration, notamment au 19ème siècle. Des suisses pauvres ont été tenté leur chance ailleurs, en Amérique latine notamment. C'est le cas d'une partie de la famille de mon arrière-grand-mère.
L'émigration n'est pas qu'une fuite, elle est aussi une tentative d'améliorer la situation de son pays d'origine. Les migrants envoient de l'argent à leur famille restée sur place et cet argent représente des entrées d'argent bien supérieurs à l'"aide au développement". Bref, migrer est aussi un acte de solidarité.

Réponse Kaa, 461 messages Le 18 mai 2010 à 20:18

@Anonyme ("")
"il n'y a qu'à voir les USA, etc."

Vous êtes bien dure avec un pays qui à été le berceau de pratiquement toutes les avancées sociales dont nous bénéficions aujourd'hui, mais ce que vous dites est très faux.

Les Etats-Unis et les pays anglo-saxons en général (j'y est vécu une partie de ma vie) sont extrêmement communautaristes. Dans certains il est (ou il était jusqu'à il y a peu) même inscrit dans le passeport l'"ethnicité" comme: caucasian, asian, etc. Et le sentiment de groupe est très fort, on s'y regroupe entre "latinos", "blacks" et évidement "blancs". Parce qu'on a appris depuis tout petit que "c'est comme ça".

Les gouvernements multiplient aussi les tentatives maladroite de discrimination positive, qui ne font que renforcer les sentiments de groupe.

Ce serait plutôt un un exemple de la société qui essaie de se "tirer" (avec un invariable et navrant insuccès) sur des critères d'apparence physique, comme vous la rêvez...

Réponse Kaa, 461 messages Le 19 mai 2010 à 10:37

@Kaa
je voulais dire, de se "trier" vous l'aurez compris.

Réponse , message Le 20 mai 2010 à 16:56

@Kaa
vous rêvez mon cher. Ou alors, en vivant aux USA vous êtes devenu aussi naïf et bête que la plupart des américains.

Communautaristes! Il n'y a qu'à voir le nombre d'entre eux qui s'élèvent contre la simple introduction d'une sécurité sociale.

L'amérique est le repaire des mondialistes sionistes, et tout ce qui pourrit l'Europe vient de là-bas. Et cela remonte à avant la première guerre mondiale.

Renseignez vous un peu et arrêtezs votre angélisme, arrêtez de faire l'autruche!

Réponse Kaa, 461 messages Le 20 mai 2010 à 18:57

@Anonyme ("")
"en vivant aux USA vous êtes devenu aussi naïf et bête que la plupart des américains"

J'adore, c'est tellement représentatif de ce que pense mes pauvre compatriotes, gageons que vous avez applaudi M.Luscher quand il a aboyé lors du débat infrarouge.

La Suisse est bien mieux que le reste du monde, c'est bien connu.

"Communautaristes! Il n'y a qu'à voir le nombre d'entre eux qui s'élèvent contre la simple introduction d'une sécurité sociale."

Je ne vois vraiment pas le rapport, mais je salue votre engagement pour plus de sécurité sociale. (C'est pas comme si la Suisse pouvais donner des leçons dans ce domaine).

Bon un rapport éventuel; oui communautariste donc opposé à une solidarité globale puisqu'il devraient alors être solidaire des autres communautés que la leur.
C'est bien connu, les ... ne sont que des fainéants, les ... sont tous dépendant du social et les ... sont des alcooliques (remplissez les trous avec vos groupes coupables favoris)

Allez santé!

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 21 mai 2010 à 8:37

L'information, le rêve que vend le petit écran à sa part de responsabilité... Vous allez trouver ce média dans les endroits les plus improbable, côtoyant la pire pauvreté... Et que diffuse la boite, des feuilletons plein de gentil blanc vivant un luxe agréable, des pub pleines de rêves que nous n'arrivons pas atteindre, enfin, que certaines couches de la population n'atteindront pas...

Et puis il y a ceux qui s'accrochent et continuent de construire des villas, ont deux voitures et souhaitent passer leurs vacances en Thaïlande (ah non pas cette année, trop dangereux et si on allait au Kenya?)... Ceux qui ne voient pas pourquoi ou comment leurs avantages appauvrissent les autres, des autres à qui on envoie religieusement chaque année des cacahouètes...

Et ce rêve réalisé donne un certain sentiment de réussite et de pouvoir, mais... Au centre du rêve, il y a un gigantesque précipice que l'on remplit tout une vie d'acte de consommateur... Plus le puits se remplit, plus il se creuse...

La migration vous effraie, vous souhaitez vous sentir chez vous sans partager votre territoire avec d'autre peuple, ok, payez le prix... Le commerce inéquitable pousse les réfugiés économiques hors de leur frontière, payez le prix, le prix juste qui fait que le producteur, l'emballeur, le transporteur et le vendeur (j'oublie volontairement le distributeur, c'est le seul qui se sert sans scrupule, il va au Kenya en vacances...)peuvent tous vivre dignement de leur travail...

Euh, les personnes qui ont un problème avec la migration sont aussi ceux qui ne veulent pas que les salaires des vendeuses soient dignes... Les vendeuses de leur propre pays n'ont pas droit à l'équitable, est-ce que l'absence de scrupule vous permet de poursuivre un rêve qui n'existe pas ??? Je crois que c'est un cauchemar !!!

Agir pour qu'à la fin de votre vie votre puits soit moins pleins, vous rendra plus léger au moment du passage... Passage équitable pour tous que vous n'éviterez pas...

anonymous icon Réponse andré marcel, 768 messages Le 23 mai 2010 à 12:46

@Laguigne/saladerouge. Votre mayonnaise ne prend pas. Cette propagande ridicule qui s'articule autour du sentiment de culpabilité que les Suisses devraient ressentir a fait long feu... Et bien oui, la situation de la Suisse est bien meilleure que celle de nos amis de l'UE, qui est d'ailleurs en train de couler. Ei bien oui, la Suisse est le bon élève, et les autres des cancres accomplis. Et bien oui, pour les Suisses le travail n'est pas une honte. Et bien oui, nous ne sommes pas des moutons assistés qui bêlent pour que l'état leur vienne en aide, dès qu'ils ont un problème. La retraite à 65 ans est un fait en Suisse, alors qu'en France le gouvernement n'ose même pas proposer plus que 60 ans. Et bien non, il n'y a aucune raison que le fruit de notre travail soit redistribué aux paresseux et aux fainéants. Où sont-ils les irresponsables qui voulaient nous envoyer, pieds et poings liés dans ce foutoir européen. L'Union Européenne a vécu, et elle est en train de disparaître à la vitesse de la lumière. Il est temps de réfléchir à une autre solution, une Europe des Nations par exemple, avec une souveraineté désirée et retrouvées par des personnes responsables. Navré de décevoir les grincheux, mais la Suisse dans son bon sens peut servir d'exemple, et tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans tous les avantages de la Suisse peuvent aller jouer les héros dans cette grande Europe qui leur plaît tant. Bon courage à eux... Pour la migration la Suisse est parfaitement cohérente. Elle est également la plus généreuse, et la population étrangère de plus de 20% est là pour le rappeler.

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 24 mai 2010 à 13:09

Il ne faut pas confondre culpabilité et responsabilité...

Heu que fait-on du fric des dictateurs bien cachés dans nos banques, responsable ou coupable ?

Qu'est-ce qui produit la migration notre consommation excessive qui appauvrit d'autre peuple ?

anonymous icon Réponse andré marcel, 768 messages Le 25 mai 2010 à 9:59

@saladerouge. Encore ces clichés éculés des fortunes des dictateurs cachés au plus profond des banques suisses. Je te rappelle que la Suisse n'offre plus les avantages d'un paradis fiscal, et celà depuis bien longtemps. Les dictateurs des républiques bananières préfèrent, et sont même obligés de se tourner ailleurs...

Le jour où nous arrêtons de consommer, en particuler des produits du tiers-monde, tu crois vraiment que celà va les aider dans leur croissance. D'ailleurs si la croissance mondiale n'a jamais été aussi élevée depuis une dizaine d'années, presque 5 % en moyenne mondiale, ce n'est grâce ni à la Suisse, ni à l'Europe, car nous somme là les mauvais élèves, mais bien plutôt grâce aux pays émergents comme la Chine, l'Inde et autres pays asiatiques. Pourquoi les migrants n'affluent-ils pas dans ces pays... C'est simple, ces pays-là n'accueillent que les migrants dont ils ont besoin. Ils sont d'ailleurs exploités d'une façon scandaleuse. Pour ceux qui n'ont pas de travail, ils sont refoulés, et parfois violemment. Alors, arrêtons de fantasmer sur la beauté ailleurs, et stoppons cette auto-flagellation ridicule et imméritée, une bonne fois pour toute...

Réponse Kaa, 461 messages Le 25 mai 2010 à 12:56

@andré marcel

Ce n'est en tous cas pas moi que vous devrez convaincre de ne pas adhérer à l'hypocrisie de l'union européenne.

Que la Suisse ait tiré son épingle du jeu, je ne l'ai jamais contesté et probablement pour les raisons que vous citez. Mais il est évident que notre train de vie n'est possible que si une majorité du monde reste dans une misère noire.

Chacun est libre ensuite de se sentir satisfait ou perplexe d'être du bon coté du fusil.

Dans tous les cas la discussion que vous avez rejoins portait sur le sentiment d'appartenance. Vous pensez aussi comme shin que tous les américains sont naïf et bête? Ou pensez vous comme versin, que parce que vous êtes blanc, vous êtes plus intelligent que les autres?

Réponse saladerouge, 3922 messages Le 25 mai 2010 à 13:21

Paul biya se marre et ne s'auto-flagelle pas...

Vous parlez sans fin de culpabiliter, c'est votre façon de fuir la responsabilité...

Achetons les produits du sud à des prix justes c'est ce qui amène une paix durable et une migration acceptable...

Vous ne voulez rien entendre, rien voir et rien changer, bon... Restez bien au chaud dans votre tour d'ivoire... Ivoire qui vient bien sûr du commerce honnête et équitable...

anonymous icon Réponse andré marcel, 768 messages Le 25 mai 2010 à 21:44

Ce n'est pas une question d'intelligence, mais de bon sens. La Suisse tire parfaitement son épingle du jeu, et je ne vois pas pourquoi nous devrions adopter des politiques et des comportements néfastes. Si la forêt brûle, et que j'ai eu la présence d'esprit d'en sortir, ce n'est pas pour me foutre à nouveau dans le feu. Le peuple suisse a eu l'intelligence de ne pas écouter les sirènes irresponsables de l'adhésion à tout prix à l'UE. Maintenant que ce truc contre nature nous montre ses limites, on ne peut que se féliciter de notre choix. D'ailleurs les européens eux-mêmes ne s'y sont pas trompés, l'argent afflue de nouveau dans les banques suisses, et cette fois d'une façon régulière. Tout le cirque autour du secret bancaire n'a été que de l'esbrouffe de nos voisins. Un pays sûr, des finances saines, voilà ce que recherche désespérèment l'épargne européenne. Il est donc normal que les fonds reviennent en Suisse. Ma tour d'ivoire me convient parfaitement, bien que je passe plus de temps à l'étranger qu'en Suisse. Plus je regarde autour de moi, et plus je suis convaincu que la situation exceptionnelle de la Suisse est un cadeau que nos parents et les génération d'avant ont su construire et nous léguer. Croyez-moi l'image enviée de la Suisse n'est pas prête de disparaitre. Elle attire d'ailleurs toujours toutes les convoitises.

Réponse SM74, 6397 messages Le 26 mai 2010 à 8:49

"Achetons les produits du sud à des prix justes c'est ce qui amène une paix durable et une migration acceptable..."

oui, mais égallement une pollution évitable.

Réponse Kaa, 461 messages Le 26 mai 2010 à 18:07

@andré marcel
vous sur-interprétez, je ne dis pas qu'on doit se "foutre au feu" je dis qu'on devrait faire ce qui est en notre pouvoir pour arrêter de verser du carburant sur l'incendie ou d'utiliser un camarade comme pare-feu.
Je ne sais pas pourquoi vous pensez que je parle d'adhésion à l'UE.

l'argent afflue de nouveau dans les banques suisses

oui on s'en doute, d'ailleurs je ne me faisais vraiment pas de soucis pour eux.

oui, mais égallement une pollution évitable.

Oui tout à fait, je pense que ce que saladerouge voulais dire c'est "quitte à importer, importons ce qui est produit dans des condition décentes" donc à peu près 0.5% des produits importés actuellement sur le marché. Si on se limite à ces produits là, je parie que les produits locaux deviendront tout de suite plus compétitifs sans baisser leur prix...

Réponse Laissez-faire, 393 messages Le 27 mai 2010 à 23:55

[QUOTE=314994]

l'argent afflue de nouveau dans les banques suisses

oui on s'en doute, d'ailleurs je ne me faisais vraiment pas de soucis pour eux.
--------------------------------
vous avez tord, quand l'argent afflue dans un secteur on peut pensser qu c'est du à des gains de productivité.

En matière bancaire il y a plus de chance que ça vienne de la planche à billet, et la ça fini tjr par se payer très très cher.

Nouvelle réponse à "Intervention"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Asile: la Suisse trop attractive?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.