Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Forum des internautes

Forum des internautes

heh Image du forum Forum des internautes

Nous avons décidé de fermer temporairement le forum des internautes, afin de nous concentrer sur les thèmes des émissions. Merci à tous pour vos contributions et restez fidèles au forum d'Infrarouge. Toute l'équipe de l'émission.

anonymous icon Intervention enaudi, 888 messages Le 26 mai 2011 à 11:52

j aimerai avoir une suite aprés le reportage sur le raket de l avs des italiens qui sont rentrés au pays car je pense que dans d autres pays c est peux etre la meme chose

anonymous icon Intervention enaudi, 888 messages Le 26 mai 2011 à 11:55

je propose un théme c est les maladies du travail car il me semble qu elles ne sont pas recconnues et j ai lu qu il y avait peu de médecin du travail unia a fait une enquete sur le stress au travail et la santé des employé et leur concéquenses

avatar de Courage dit-il "Sortir" du nucléaire ? Propos oiseux ! Courage dit-il, 7228 messages Le 20 mai 2011 à 14:23

Dès le tout premier calcul en physique de l'énergie, on s'aperçoit que l'équilibre actuel de notre consommation est très FRAGILE. Il suffirait d'une crise financière ou d'une crise le long de la chaîne d'approvisionnements en pétrole ou en gaz, pour qu'il ne nous RESTE que très peu de ressources disponibles - et ceci pour très très longtemps !

Sortir du nucléaire dans ces conditions ? Au niveau fédéral suisse une manifestation d'incompétence, une violation de la législation sur la sécurité d'approvisionnements, en un mot une grandiose sottise ...
On peut relever aussi la contradiction flagrante entre cet impératif et le contenu des Constitutions genevoises et vaudoises ...

avatar de Courage dit-il CENSURE à la TSR: les aspects "gommés" du volcanisme Courage dit-il, 7228 messages Le 22 mai 2011 à 14:39

Dans les cendres de volcans, on trouve quelques grammes d'Uranium (et de tous ses produits de décomposition), ainsi que 3 fois plus de Thorium; à ma connaissance, toujours très empressée de critiquer les sources d'énergie nucléaire et leurs accidents, la TSR n'a jamais documenté les cendres volcaniques naturellement radioactives !

«… Le volcan islandais Eyjafjöll a rejeté dans l’atmosphère 600 tonnes d’uranium et 1800 tonnes de thorium, selon le calcul d’un scientifique, Hervé Nifenecker. Plus grave : inhaler des cendres volcaniques serait presque trois fois plus toxique que de respirer de l’air chargé de césium 137 soviétique ! …» tiré de:
http://energie.lexpansion.com/climat/le-nuage-du-volcan-eyjafjoll-plus-radioactif-que-thernobyl_a-35-4448.html
En dehors d'empoisonner la vie des Islandais et des aviateurs, ces cendres volcaniques semblent finalement plutôt inoffensives !

Ils ont monté la plus gigantesque arnaque du siècle Cyan, 3718 messages Le 25 mai 2011 à 0:34

Souvenez-vous de ces croisés du Capital, ceux qui nous avaient convaincu que les fonds publics ne servaient qu'à engraisser des fonctionnaires égoïstes et incompétents, que seul le marché et la libre entreprise permettaient de créer la dynamique nécessaire à la croissance, ceux-là même qui à la première alerte se sont assis sur leur sacro-saints principes et ont appelé l' Etat à la rescousse.
Et bien ces mêmes, qui semblent oublier combien les états se sont endettés pour sauver leurs patrimoines, leurs épargnes, leurs stock options, leurs avoirs, s'inquiètent maintenant de la dette des états.
Avouez quand même qu'ils sont gonflés !

Les gouvernements du monde entier commencent à émettre des montagnes de dettes pour financer leurs plans de sauvetage bancaire, leurs programmes de relance et leurs déficits budgétaires creusés par la récession. Et pourtant, le taux auquel les Etats-Unis ou les pays européens empruntent sur les marchés financiers évolue près de ses planchers historiques : il s’est rapproché des 2% pour l’emprunt à dix ans américain, et il est passé sous les 3% pour son homologue allemand fin 2008, avant de regagner quelques décimales. Certains économistes se demandent donc si une bulle des emprunts d’Etat n’est pas en train de se former à son tour, et s’interrogent sur les effets de son éventuelle explosion, continue le quotidien français.
Comme tous les escrocs du monde entier, les libéraux ont du bagoût. Et pour qu'ils soit le plus convaincant, ils ont inventé une « novlangue » du libéralisme.
Ainsi le mot « 'égalité » s'est transformé en « équité. » Le salaire s'appelle maintenant le « coût du travail », les « cotisations sociales » pas assez négatives, « les charges sociales . Par contre il fallait positiver le mot « profit » en « créateur de richesses ».
J'aime aussi leur concept novateur, » salaire au mérite », quand je sais ce que touche Vasella ou les dirigeants de l'UBS ou du Crédit Suisse. Quand je regarde mon certificat de salaire que je communique aux contributions, j'ai du remords devant cette preuve si évidente que je ne suis décidément que de la mauvaise graine.
Les licenciements collectifs, si négatifs pour les gagnants que sont les libéraux, se sont métamorphosés en « plans sociaux » puis, un jour se sont transformés en »plan de sauvegarde de l'emploi. ». C'est pas sympa la langue libérale ?
Voilà donc notre bande de potes aux surnoms exotiques comme « L'actionnaire », ou le « propriétaire » ou l' »épargnant »ou pour les plus cadors, le «  manager » du top au tip top, prêt après un gigantesque « relooking », à la récrée on disait « une bonne raclée », à sympathiser avec les syndicalistes renommés pour la circonstance : « partenaires sociaux ».
Parce que les libéraux, que la violence exècrent au plus haut point, sauf quand c'est pour leur fric, aiment le dialogue constructif.
« There is no alternative ! »
Auto proclamés, comme des gagneurs, des gens qui ont le goût de l'effort et n'ont pas peur des risques,des « lucides » des « réalistes » qui font preuve de courage pour mettre en oeuvre des « réformes trop longtemps différés ».
Ils discutent démocratiquement entre eux dans les G8 G20 ou WEF en tapant avec modération sur des hordes de pauvres cons qui ne savent combien ce monde est difficile à gérer.
« There is no alternative », cette merveilleuse propension au dialogue, que l'ignoble anarchiste que je suis assimile à « Ta gueule ! T'y connais rien! » nous la subissons dans nos société depuis trente ans.
Ils ont grâce à la libre entreprise compris qu'une marchandise produite dans un pays socialement peu regardant était moins coûteuse. Par conséquent il fallait délocaliser les outils de productions. Et évidement permettre la libre circulation des capitaux.
Car ces pays au social inexistant, sont souvent à la merci de « zinzins » qui ont des tendance à nationaliser, quand ils remplacent le carcéral par un minimum social.
Première arnaque libérale.
Les profits ainsi réalisés permettront de créer des emplois nettement moins abrutissants et plus valorisant pour les ouvriers. A condition que l'Etat ne se montre pas trop gourmand. Bref, la collectivité voit ses caisses de chômages sollicitées, sans pouvoir les renflouer.
Deuxième arnaque libérale.
Les paradis fiscaux. Les produits délocalisés, à moindre coût ne sont pas vendu directement aux pays consommateurs, mais avec de super profit à des pays qui ne taxent pas les profits. Puis revendus à perte dans nos pays, donc sans profit, par conséquent exempt d'impôts. La circulation libre des capitaux le permettant facilement.
Troisième arnaque libérale.
Sans consommation, pas de profits.
Problème plus de boulot, plus de salaire.
Touche de génie libérale, les petits crédits à la consommation.
D'autant plus que les génies de la finances découvrent que cela rapporte, en spéculant.
Surtout quand ils obtiennent au nom de l'auto régulation que là encore les Etats ne les taxent pas.
Quatrième arnaque
C'est la plus géniale à mon avis. Les gouvernements se sont quand même rendu compte que leurs rentrées fiscales diminuaient. Plus de chômeurs, de gens endettés et de riches exemptés.
Et plus d'infrastructures et d'aides sociales à maintenir. Ils vont d'abord faire comprendre que le gouvernement est une entreprise comme les autres. Qu'elle peut comme les autres emprunter sur les marchés financiers. Mais que pour maintenir une certaine confiance, elle ne doit pas être tenté d'émettre de la monnaie, c'est une question de confiance. C'est vrai, ce serait comme de de la fausse monnaie.
Et cela a marché !
Les états ont inventé des tas de ponctions dites sociales, pour aussi devenir un acteur du système financier. Et, vue que le système permet de spéculer plus que ce que l'on y investit, ils se sont en plus endettés. En réalité, ils nous ont endettés.
Cinquième arnaque
La dérégulation du système bancaire et financier.
Les libéraux, dont la cupidité individuelle est le pilier de leur idéologie, se déclarent moralement incroyablement responsables pour éviter les abus. Pour cela ils proposent non pas des organismes de contrôle aux règles stricts, mais leur parole. Des chartes, des protocoles de Bâle etc...
Pourtant le jeu libre du marché, la fameuse main invisible qui régule tout, n'a pas fonctionné. La machine a grippé.
Sixième arnaque
Les libéraux aujourd'hui nous disent, qu'en réalité, les gouvernements n'ont pas joué le jeu. Qu'ils sont intervenus dans les marchés. C'est vrai mais comme les autres acteurs, les spéculateurs et les capitalistes. Et aussi, les libéraux, les ont appelés à la rescousse, les forçant encore à s'endetter.
Là à mon avis les gouvernements ont du avoir les boules. Ils ont été tenté de prendre leurs créanciers et leurs conseils libéraux par les couilles, de leur faire bien comprendre qu'on fait pas les cons avec l'état. Un vent de goulag a dû souffler.
C'était compter sans la septième arnaque.
Les lobbies , les think tank libéraux, les politiciens de cette mouvance et autres experts ou consultants qui étaient infiltrés jusqu'au plus hautes fonctions de l' Etat.
Gonzo qui renflouait UBS et ses actifs toxiques pour n'en citer qu'un, et ils sont légions.
Septième arnaque
Au lieu de transformer, de modifier, de réglementer voire au minimum de reconnaître que le capitalisme ne marche pas si bien si, des instances plus fortes ne contrôlent pas ce « Binz », ils nous disent que la « rigueur est une vertu ».
Ce qui est vrai. Certains sont quand même plus vertueux que d'autres, les travailleurs comparés aux grands acteurs de la finance et des multinationales qui n'en font pas preuve.
Le plus drôle, c'est qu'ils proposent encore d'accélérer les réformes qui depuis trente ans n'a pas améliorer notre vie.
Un nouvelle définition libérale du concept « augmentation du niveau de vie ». » Rigueur. »
Le libéralisme nous a apporté la fin de la protection sociale, du droit de travail, à la fin du salaire minimum, à celle du de la durée légale du travail, etc.
Une économie à deux vitesses sera rapidement mise en place, les plus riches développant leur propre système de santé et leur propre formation scolaire, laissant les plus démunis livrés à eux-mêmes, impuissants devant les caisses vides de l'Etat.
« there is no alternative. »
En économie, nous disent les capitalistes, il n'y a pas de pensée unique, il y a une réalité unique.
Les libéraux nous condamnent donc à subir la loi des marchés et à nous taire sous leur joug, réduits à n'être que des «  variables d'ajustement » dans leurs plans comptables.
Si l'on devait croire tous ces chantres du libéralisme, la majorité des politiques, des chefs d'entreprises, la quasi totalité des banquiers, des économistes, des commentateurs, des essayistes, pensez une société autre que capitaliste serait une hérésie.
Moi je crois un autre monde possible, mais il ne se fera pas sans une révolution.
le libéralisme est l'arnaque du siècle !

anonymous icon Intervention enaudi, 888 messages Le 7 avril 2011 à 11:59

que faire quand un chef vous mets la pression et vous menace de rompre votre contract de travail parce que vous avez passez les 50 ans et que soit disant vous ne savez plus travailler et que vous avez des années d anciennetés dans l entreprise et on vous donne un délais de 2 mois pour faire vos preuves autrement c est la porte et je suppose qu ils vont prendre une jeune que on paie moin et qui sera auxilliaire je précise que je travaille dans un grand magasin

Quand IR fera une émission sur comment gagnent leur vie les politiciens libéraux qui foutent en l'air notre système social ? Cyan, 3718 messages Le 14 mai 2011 à 1:15

Combien en réalité travaillent à l'Etat, comme flics, comme profs ou comme fonctionnaires ?
Pourquoi pas une émission dessus.
De plus en plus le citoyen voudrait que les partis soient plus transparents sur leurs financements, et personne ne se posent de questions comment peut-on travailler comme tout le monde, et pourtant être partout, à la TV, à l'étranger dans des meeting etc...
Salaire.
Temps réel au travail.
Qui paie les hôtels, les déplacements etc...
Privatisons ! Moins d'état ! Retour à l'assistance sociale au lieu d'investissement social.
Nos politiciens chantres du libéralisme, de l'UDC ou du PRD, comment font-ils pour gagner leur vie et être partout. Ont-ils une aptitude hors du commun et une fortune personnelles, ou
une sinécure payée par les contribuables ?
Vous savez ce type d'emploi où vous pouvez tout en touchant un super salaire, obtenir encore des aménagements que peu de privés ou d'indépendants peuvent se ménager dans leur activité.

Bravo les femmes! le Baron vert, 657 messages Le 26 mai 2011 à 13:27

Oui, on voit bien ce que donnerait un parlement composé à majorité de femmes, moins de compromission et plus de finesse et d'intelligence. Un peu de risque pour moins de risques au final ...

La dernière décision du Conseil fédéral de quitter le nucléaire est bien due aux 4 femmes du CF, hors parti.
Bon, ce n'est pas encore gagné avec tous les lobotomisés du noyau du parlement :)))

femmes, je vous aaaaimme

P.S. A propos, qui va payer le démantèlement des 5 centrales, les électriciens ayant toujours garanti que c'était inclus dans le prix du kWh?

anonymous icon Bravo pour votre fermeté Esther Mamarbachi Alyosha, 34 messages Le 15 avril 2011 à 2:58

Sortir les "verts" du nez à cet écolo qui ne veut plus dire à la TV qu'il est favorable aux expropriations lors qu'il vous l'avait dit au téléphone, c'était top. Des fois, c'est bon de voir qu'on ne tolère pas le double discours. Alors BRAVO Esther !

Je suis locataire et propriétaire. On est trop bon et on a de la peine à tourner parce qu'on fait des loyers trop bas. Mes oncles et tantes doivent remettre des sous dans la maison en fin d'année. Moi je gagne 1000.-/an avec ma maison.

L'expropriation, ce serait le pompon. Somaruga (PS) et Mermoud (UDC) sont favorables à l'expropriation. Pour moi, c'est contraire à mes droits. C'est du vol. Six générations se retournent dans leur tombe. Le droit de louer son terrain en tant que terre agricole, c'est devenu mal pour les UDC et le PS. On apprécie...

L'attractivité fiscale du pays nous nuit. La solution est là: il faut rendre le pays moins attractif fiscalement. Mais la peur rôde. Alors que les 2% d'augmentation d'entreprises étrangères sur Vaud en 2010 n'ont pas diminué le nombre de chômeurs.

Les jeunes diplômés se font piquer le boulot par les crève-la-fin qui acceptent des salaires misérables.

Stop à la croissance démographique, aux réfugiés fiscaux, un point c'est tout!

avatar de Courage dit-il ADIEU voiture, car, camion ... Courage dit-il, 7228 messages Le 5 mai 2011 à 11:10

Le jour d'après la dernière goutte de pétrole, vous ne pourrez plus avoir de voitures: sauf pour quelques riches et très riches, il n'y aura physiquement pas assez d'énergie pour les plus de 4 millions de conducteurs suisses. Cela ressort très clairement de l'article sur la voiture électrique du 29.4.2011, dans Le Temps; selon l'écolo et spécialiste Pr. Dr. Lino Guzzella, de l'EPF de Zürich, la voiture électrique est une "aberration".
Or il se trouve que la voiture privée est un petit consommateur, à côté des cars, camions, machines de chantier et machines agricoles. Donc on ne sait plus trop d'où viendra notre pain quotidien: plutôt inquiétant, non, avec notre surpopulation ?

S'il vous plaît chat'du'meunier, 1075 messages Le 24 mai 2011 à 18:25


Le 15 mai dernier, le canton de Genève c’est lancé dans l'aventure du vote électronique.
Cette formule à séduit plus d'un Genevois sur cinq (22,13%), soit 21 141 e-votants.
Le vote électronique rencontre de vives oppositions dans le canton de Vaud.
Mr. Schwaab n’aime pas beaucoup ce type de vote, la presse le relaye:
- internet n’est qu’une technologie « à la mode »
- ne protège pas les principes qui guident notre démocratie
- c'est une dérive inquiétante
- craignons une banalisation de l'acte de voter
- la démocratie ne peut reposer sur un clic de souris comme si on était sur Facebook

Mr. Schwaab ; je ne suis pas « sur » Facebook et lorsque je paie mes impôts avec e-banking, la démocratie repose en toute sécurité.
Plus de 15 ans de paiements sur internet, jamais une erreur !

D’autre part, la fraude n’a pas attendu l’avènement de l’électronique, et les personnes âgées ne possédant pas d’ordinateur deviennent de plus en plus rare.
Quelle différence entre ranger des petits papiers et voter sur son iPhone

A berne, dans un sondage mené par la Chancellerie d’Etat (taux de réponse : 84 pour cent), 98 pour cent des personnes ayant voté par voie électronique ont indiqué qu’elles continueraient à l’avenir à voter par voie électronique.
Diagrame :
http://www.sta.be.ch/sta/fr/index/wahlen-abstimmungen/wahlen-abstimmungen/e-voting/Aktuell.assetref/content/dam/documents/STA/AZD/fr/evoting/E-Voting_Resultat_Online_Umfrage_Frage_5_fr.pdf

Pourquoi vouloir nous éloigner de notre ordinateur quand il s’agit de voter alors qu'un petit tour sur Google permet de se faire une bonne idée des sujets.

Infrarouge s’il vous plaît, une émission qui argumenterait la vision des autorités et celle des votants.

avatar de Balzac Une urgente idée de débat pour Infrarouge...... Balzac, 1751 messages Le 20 mai 2011 à 11:54

Le comportement de la presse !!!

Voilà un beau débat non ? En lisant la presse française ce matin, je suis effarée de constater que Gauche ou Droite, toute la presse s'accorde à dire : "Le rapport de DSK avec les femmes est un secret de Polichinelle" !!!

Ah bon !! La presse si soucieuse de son "droit légitime à informer" aurait-elle transformé cet adage en "auto-attribution du droit à désinformer" ??

La presse de toute évidence estime qu'il y a des choses que nous devons savoir et d'autres que nous devons ignorer... Sur quelles bases décide-t-elle cela ?? Mystère....

De plus, on assiste à une véritable manipulation de la presse concernant l'affaire DSK. suivant les journaux... La plaignante est (en vrac) : Veuve, divorcée, ayant émigré en 2004, ayant émigré en 1998, ayant un frère qui travaille dans un café... Qui s'avère ne pas être son frère du tout !! Et le New-York Post avance même le fait qu'elle aurait le Sida !!!

Et maintenant on nous dit qu'on nous a caché des trucs concernant DSK depuis des années !!!

Messieurs et Mesdames les journalistes, vous êtes en train de vous décrédibiliser sinon de vous ridiculiser gravement.

Il me semble que ce sujet serait intéressant à traiter dans votre émission. J'aimerais bien entendre nos journalistes sur leurs pratiques journalistiques... J'ai eu à titre personnel le malheur d'avoir affaire avec leur façon d'aborder un sujet douloureux... Y'aurait pas mal de choses à dire...
Ce forum est en lecture seule, vous ne pouvez plus intervenir.
Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Migrants: la honte de l'Europe?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.