Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 18 décembre 2007 à 22:30

La chute de la maison Blocher: et après?

LEFT
RIGHT
  • Les principaux invités: Hans Fehr, conseiller national UDC/ZH, dirercteur ASIN et Christian Levrat, conseiller national PS/FR [12:11 min.]
  • La chute de la Maison Blocher : et après ? [1:00:56 min.]
  • Dominique de Buman, conseiller national PDC/FR [07:23 min.]
  • Pascal Décaillet, journaliste et éditorialiste indépendant [04:37 min.]
  • Eric Bonjour, député UDC au Grand Conseil VD et vice-président UDC VD [01:53 min.]
  • Werner de Schepper, ancien rédacteur en chef "Blick" [04:23 min.]
  • Carole Wyser, association "moutons de garde" [02:52 min.]
  • Roger Köppel, éditorialiste et rédacteur en chef "die Weltwoche" en duplex de Zurich [11:21 min.]
  • Eveline Widmer-Schlumpf à Arena le 14.12.07 [01:40 min.]
  • Kevin Grangier, président des Jeunes UDC/VD [14:10 min.]

Il y a une semaine, le Parlement a éjecté Christoph Blocher du gouvernement, comme on se débarrasse d’un corps étranger.

Les députés ont voulu sanctionner un homme plus qu'une politique, un homme qui a cassé les rites de la bonne gouvernance "à la Suisse".

Mais une fois l’humiliation infligée, comment va-t-on pouvoir se parler désormais en politique suisse?

Que promet la vengeance froide de Christoph Blocher et des siens?

Que deviendra la voix des déçus, celle du petit peuple UDC qui croyait qu’un bulletin dans l’urne, en octobre, assurerait le statu quo en décembre?

Faudra-t-il sérieusement envisager l’élection du gouvernement par le peuple?

Pour en débattre, Michel Zendali a invité: (liste à compléter)

  • Christian Levrat, conseiller national PS, Fribourg
  • Hans Fehr, conseiller national UDC Zurich, directeur de l'ASIN, Action pour une Suisse indépendante et neutre
  • Werner de Schepper, ancien rédacteur en chef du "Blick"
  • Eric Bonjour, député UDC au Grand Conseil vaudois et vice-président de l'UDC Vaud
  • Pascal Décaillet, journaliste et éditorialiste indépendant
  • Carole Wyser, association "moutons de garde"
  • Dominique de Buman, conseiller national PDC, Fribourg
  • Kevin Grangier, président des Jeunes UDC Vaud
  • Roger Köppel, éditeur et rédacteur en chef de la Weltwoche, en duplex de Zurich

Continuez à débattre sur le forum d’Infrarouge!

Liens

Visionnez l'émission spéciale d'Infrarouge au soir de l'élection

L'actualité sur tsrinfo.ch

anonymous icon Intervention Poupet, 4 messages Le 16 janvier 2008 à 16:51

Les politiques ça me rapelle les cours de récré .
Les uns voulais être les plus forts les plus petits (moi)on arrivais toujours à nos fins.
Infrarouge :
Deux spécialistes d'une question posée et à la fin du débat le blanc reste blanc , le noir noir et nous rien appris du tout!!! Voir un débat pour une votation la meilleure façon de ne pas y aller .

avatar de Scipion Intervention Scipion, 2688 messages Le 19 décembre 2007 à 15:45



QUELLE PEUR, DE QUELS ETRANGERS ?

Il est fréquent d'entendre des gens affirmer que l'UDC est un parti xénophobe, et qu'une grande partie de ses électeurs le soutiennent, parce qu'ils auraient peur des étrangers.

Dans un pays ou vivent 30 %, peut-être davantage, d'étrangers et de concitoyens naturalisés depuis 1945, c'est une double imbécillité.

Premièrement,
nous n'avons pas peur de gens que nous fréquentons tous les jours.

Deuxièmement,
des étrangers, nous en avons tous, non seulement parmi nos amis et relations, mais encore par alliance, dans nos familles.

Dans un tel contexte, parler de xénophobie est idiot ou malhonnête.

La confusion, systématiquement entretenue par la Pensée unique, tient à ce qu'il y a étrangers et étrangers : certains le sont infiniment plus que d'autres.

Non pas pour des questions de peau, comme pensent les superficiels - c'est le cas de le dire - mais de culture au sens large, c'est-à-dire de mentalité, de murs, de croyances, de coutumes, de comportement, d'habitudes...

A partir de là, des catégories d'étrangers, souvent perçus avec une circonspection hostile, dans une phase initiale, vont non pas s'intégrer - l'intégration est un concept fallacieux -, mais se diluer plus moins rapidement dans la population d'accueil, à proportion de son «adéquation culturelle» avec cette même population.

C'est ainsi qu'Italiens, Allemands et Français « disparaissent », en quelques années, sans devenir « culturellement Suisses », ce qui est évidemment impossible...

Dans le même ordre d'idées, un Suisse romand installé en Suisse alémanique ne devient pas pour autant un Suisse alémanique, et conserve toujours son identité romande, dans la plupart, sinon dans la totalité, des domaines que traverse le Röstigraben...

L'« intégré », lui, ressortit à une tout autre problématique.

C'est simplement celui qui, dans une société donnée, a trouvé une place que cette société lui reconnaît, de plus ou moins bon gré. Cela n'en fait pas, a priori, quelqu'un d'estimable, ni même de fréquentable...

On peut être un « citoyen exemplaire », travailler de manière assidue, payer ponctuellement ses impôts, n'avoir jamais eu le moindre démêlé avec la police et la justice - un modèle d'intégration donc -, mais un triste matin, égorger sa fille, parce qu'elle refuse le mariage arrangé par l'oncle resté au pays.

Cet immigré-ci ne nous fait pas plus peur que les autres, mais simplement nous estimons que sa présence dans notre pays, n'est pas une chose souhaitable, même sous la forme du paisible « citoyen exemplaire » initial, travaillant de manière assidue, payant ponctuellement ses impôts, n'ayant jamais eu le moindre démêlé avec la police et la justice...

Très catégoriquement et très laconiquement dit, nous ne voulons pas de ça chez nous. Et nous exprimons le même rejet, à l'égard de ces surplus de populations que tentent de déverser sur nous, Européens de l'Ouest, des pays caractérisés par la dramatique médiocrité de leurs ressources humaines.

Une immigration massive provenant de ces pays, de quelque continent qu'ils soient (Asie, Afrique, Amérique latine, Europe), ne pourrait qu'avoir un effet dévastateur sur le niveau moyen de nos populations, du triple point de vue moral, intellectuel et éducationnel...

Ne pas vouloir de ça chez nous, non plus, n'a rien à voir avec la peur. C'est une précaution élémentaire. Une précaution de même nature que l'acquisition d'un parapluie, qu'on n'effectue pas parce qu'on a peur de l'eau, mais parce qu'on n'a pas envie d'être mouillé.

Ce qui est une motivation bien différente.

anonymous icon Intervention carambole, 154 messages Le 19 décembre 2007 à 11:00

Dieu merci, si tous les anti-blocher étaient au pouvoir, quelle gabgie. En fait, à les entendre et à voir ce forum, ils n'ont qu'une idée en tête démolir, détruire et surtout ils n'ont que Blocher en tête. Ils s'ennuient déjà. Comment vont-ils pouvoir exprimer toute leur hargne, contre qui ? Il ne vous a peut-être pas plu mais il a en tout cas été un exutoire pour les râleurs.....

Intervention Cyan, 3718 messages Le 19 décembre 2007 à 0:59

Incroyable ! Ainsi l'UDC exclurait de son parti les conseillers fédéraux de sa mouvance.
J'ai écouté Madame Widmer Schlumpf sur Arena. Elle a de l'étoffe. Evidemment, elle ne demande pas de nouvelles lois contres les délinquants, entre autre étrangers, mais qu'on applique fermement déjà celles dont nous disposons.
Bon ce n'est pas une anarchiste, quoique envoyer paître les moutons de son parti qui pleurent leur berger, démontre quand même une sacré détermination et de l'ambition.
Je ne crois pas que l'UDC va pouvoir l'éjecter comme ça. Je crois même qu'elle va ...comme dans les « Men in Black » flashouiller ses membres et leur faire oublier...Oh ? Comment il s'appelait déjà ? D'autant plus que n'étant plus dans le gouvernement, il n'a plus d'immunité, et qu'une certaine affaire, où il est question de protection à très haut niveau gouvernemental de banquiers ayant blanchit de l'argent, peut déboucher sur des plaintes pénales.
Les juges du tribunal fédéral en Suisse ne le portent pas dans leur cur. Il en est de même de beaucoup de gens de la magistrature judiciare.
Il n'en demeure pas moins que pour des gens dont la politique est le métier, comme Monsieur Fehr, sans qu'un des membres UDC sur le plateau ne bronche, déclarer sur une antenne nationale que son parti n'appuiera pas ses propres conseillers fédéraux, pour une question d'amour propre, ne plaide pas en faveur de leurs compétences. On croirait des gosses qui n'ont pas pu faire élire comme chef de classe, le » trublion ».
Savoir l'importance de ce parti dans notre parlement reste quand même inquiétant. Et il faut quand même être sacrément naïf alors d'espérer de ces gens, qu'ils osent vraiment défendre les intérêts de simples citoyens contre les grandes instituions ou entreprises internationales.
Si j'avais fait parti des 29% des 48% de suisses qui lors des dernières élections, ont plébiscité ce parti, je serai sidéré.
Monsieur Fehr s'était déjà ridiculisé lors de son débat avec Madame Calmy-Rey, mas là avec le bout de papier qu'il brandissait comme programme d'opposition de son parti, opposition plus à l'encontre de ses conseillers fédéraux, il a touché le fond.
Quelqu'un a terminé de manger son pain blanc.

anonymous icon Intervention Mouton rouge, 1 message Le 19 décembre 2007 à 0:31

Je suis nouveau sur ce forum.. je m'étonne du ton utilisé par les supporters de Monsieur Blocher et je le déplore.
Dommage qu'à cette émission, on n'ait pas parlé de son discours et de ses soi-disants résultats: par exemple il est facile d'articuler un montant économisé sans en démontrer la portée.. quelles ont été les retombées de ses coupures? Un quart de milliard pour les fonctionnaires d'un seul département et tout devrait avoir fonctionné comme avant, voire même été optimisé... Est-ce que les moutons sont tous censés être stupides?
Le "coup politique" du 12 décembre avait vraiment quelque chose de génial, il faut le reconnaître. La joie marquée par certains parlementaires (bien que compréhensible puisqu'ils ont eux-même beaucoup souffert des attaques répétées de Monsieur Blocher durant les sessions) m'a semblée un peu déplacée: je pense qu'au niveau humain, Monsieur Blocher a vécu des moments difficiles. J'imagine déjà les réactions à la lecture de ces lignes, du style "Il ne se pose pas la question quand il attaque les étrangers, les minorités..." et c'est vrai.. mais je suis par principe contre toute forme de violence (verbale ou autre), contre qui que ce soit.. désolé.. ;-)

anonymous icon Intervention Lutlut, 208 messages Le 18 décembre 2007 à 23:52

Quand Hans Fehr dit que l'UDC va faire de l'opposition "intelligente", c'est de l'humour ????

Intervention Joël, 159 messages Le 18 décembre 2007 à 23:49

Qui dit nuit de dupes?

C'est dire que les gens ne comprennent pas grand'chose avec Le Conseiller Blocher ou font semblant de ne rien comprendre.

Le PDC, le PS et les Verts savent bien qu'ils ont des politques divergentes avant d'indiquer la porte de sortie à l 'Honorable Blocher.

Blocher s'en va mais l'UDC reste!

Ce qui choque c'est la style politique de l'homme, un style qui est contre toute règle constitutionnelle.
Et c'est celà qui lui a coûté son siège.

Maintenant qu'il "a été" et que l'horizon de la Coupole s'est dégagée, nos Braves Conseillers peuvent travailler sereinement, chacun dans sa ligne politique.

Ce coup de Maître du 12 est un coup réfléchi et sauve la Confédération.

Merci Christoph Darbelley. Aucune inquiétude, l'UDC rêve seulement de ces 33% en 2010. De belles rêves qui se dissipent très tôt le petit matin...

anonymous icon SMS zzz, 4 messages Le 18 décembre 2007 à 23:43

Il me semble qu'1 très gde majorité des gens était très heureuse de la défaite de Blocher :-) :-)

anonymous icon SMS oetwill, 3 messages Le 18 décembre 2007 à 23:43

un dirigeant "oui", un roitelet "non", c'est aussi valable pour les baillifs cantonaux !

anonymous icon Intervention zzz, 4 messages Le 18 décembre 2007 à 23:29

Où sont-ils, ces gens qui ont vraiment apprécié Blocher?? De tous mes amis et connaissances, je pense ne connaître personne qui en fasse partie!!!

anonymous icon Intervention zzz, 4 messages Le 18 décembre 2007 à 23:27

Où sont-ils, ces gens qui

Intervention Joël, 159 messages Le 18 décembre 2007 à 23:27

C'est quand bizarre que M. Hans Fehr nous dit aujourd'hui que l'affiche du mouton noir est le criminel et non l'étranger, l'"extracommunautaire", le noir.

Que nous dit-il alors de la politique de son parti qui s'est construit sur la xénophobie, l'afrophobie, le racisme et un entretien permanent de la peur de l'étranger?

La drogue pour l'UDC c'est le noir
Le deal pour l'UDC c'est le noir
La violence pour l'UDC c'est les balkans
Même les enfants étrangers dans les écoles suisses veut dire diminution d'intelligence des enfants suisses!

Je suis étonné et triste que les Suissesses et les Suisses votent pour cette politique peu cohérente vis-à-vis d'elle même.

Nouvelle intervention dans le forum "La chute de la maison Blocher: et après?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

La chute de la maison Blocher: et après?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.