Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 6 novembre 2007 à 22:30

La fin de la paix du travail?

LEFT
RIGHT
  • Invités principaux: Jean-François Rime, industriel, et Christian Levrat, vice-prés. de l'USS [10:37 min.]
  • La fin de la paix du travail ? [1:01:55 min.]
  • Aldo Ferrari, secrétaire régional Unia [03:46 min.]
  • Serge Oesch, vice-directeur SSE [03:22 min.]
  • Témoignages. Extrait TP "Quand le bâtiment ne va plus" - 27 sept. 07 [10:26 min.]
  • François Schaller, rédacteur chef PME Magazine [06:36 min.]
  • Témoignage [12:03 min.]
  • Ana-Bel Martinez, secrétaire syndical Unia/GE - Conclusion [14:59 min.]

On avait plus vu ça en Suisse depuis des dizaines d'années. Jeudi dernier, à Zurich et à Bâle, plusieurs milliers d'ouvriers de la construction sont en grève. Leur objectif: ramener le patronat de la construction à la table des négociations pour signer une nouvelle convention collective de travail (CCT).

C'est que depuis octobre, ce secteur qui emploie près de 80'000 personnes en Suisse n'est plus réglé par un contrat, comme c'est de tradition, entre entrepreneurs de la SSE, la Société suisse des entrepreneurs, et les syndicats, dont le plus important UNIA. Désormais, les patrons fixent eux-mêmes les conditions de travail et les salaires pour 2008.

Cette politique du fait accompli a été jugée inacceptable par les syndicats qui ont déjà appelé à des mouvements de protestation. Le 15 octobre dernier, ils étaient des milliers dans les rues de Genève et plusieurs centaines à Berne et Neuchâtel, à protester contre ce vide conventionnel. La veille, les ouvriers employés sur le chantier du siècle des Nouvelles transversales alpines avaient débrayé, par suprise, pendant 24 heures.

Des deux côtés, on montre les muscles et si la prochaine rencontre entre patrons et syndicats (prévue le 5 novembre) n'aboutit pas, le mouvement de grève devrait se poursuivre en s'amplifiant. Les syndicats ont déjà évoqué ce qui pourrait être leur arme fatale: ils s'opposeront à la reconduction des accords bilatéraux avec l'Union européenne et son extension aux deux nouveaux membres de l'UE, la Roumanie et la Bulgarie.

Mais ce conflit apparaît surtout comme un test politique d'importance. Après l'extraordinaire succès électoral de l'UDC et alors que tous les indicateurs économiques sont au vert, le patronat suisse et la droite veulent-ils en finir avec la paix sociale et la réglementation minimale du marché du travail? La révolution libérale, que Christoph Blocher appelle de ses voeux, est-elle en marche qui verrait la Suisse abandonner un modèle de concertation sociale qui a fait son succès?

Pour en débattre, Romaine Jean a invité: (liste provisoire)

  • Christian Levrat, vice-président de l'USS, conseiller national socialiste, Fribourg
  • Jean-François Rime, industriel, Conseiller national UDC, Fribourg
  • Aldo Ferrari, secrétaire régional du syndicat Unia
  • Serge Oesch, vice-directeur de la Société suisse des entrepreneurs
  • Ana-Bel Martinez, secrétaire syndicale Unia, Genève
  • François Schaller, rédacteur en chef PME Magazine

Infrarouge ouvre le débat. Et vous qu'en pensez-vous?

Liens

Temps Présent: "Quand le bâtiment ne va plus" - 27 septembre 2007

Intervention yog, 280 messages Le 11 novembre 2007 à 16:39

Un accord est survenu à Genève, les syndicats et les patrons ont trouvé un terrain d'entente. La convention collective a été reconduite. Donc c'est possible !!!

Intervention saladerouge, 3922 messages Le 11 novembre 2007 à 10:27

avatar de Kezya Intervention Kezya, 631 messages Le 8 novembre 2007 à 11:01


J'ai comme l'impression que les sympathisants UDC habituels sur ce forum sont actuellement dans leurs petits souliers en s'apercevant, j'espère pour eux, que ce parti ne défend pas du tout les droits des travailleurs qu'ils sont (au contraire) mais qu'en réalité l'UDC soutient le capitalisme sauvage dont le but à long terme est le démantèlement des acquis sociaux et ça ne fait que commencer.

Ils ont attiré des électeurs en promettant de combattre les criminels étrangers PAUVRES soit (et qu'ont-ils prévu contre les criminels en cols blancs suisses ou étrangers?). Comme vous le savez sans doute, les lois contre la criminalité existent déjà mais elles ne peuvent être appliquées correctement faute de moyens de la justice et ce n'est pas en coupant des les budgets de l'Etat comme le fait l'UDC que les choses vont s'améliorer sans parler de l'impossibilité d'appliquer certaines d'entre elles car elles se heurtent au droit international. Tout cela l'UDC le sait, donc mensonges à des fins électoralistes.

De plus à chaque fois qu'un journaliste leur pose les bonnes questions, soit ils détournent la question soit ils répondent à côté de la plaque, c'est du fouttage de gueule.

De plus, ces lâches montent les pauvres de ce pays contre d'autres miséreux (personnes à l'AI, handicapés, réfugiés, etc.). A ces gens vulnérables je leur dis qu'ils se trompent de cible et de débat. A supposer qu'on renvoit tous les étrangers, les réfugiés, qu'on coupe dans l'aide sociale, dans l'AI et dans l'aide aux handicapés, etc. croyez-vous franchement que votre situation personnelle s'améliorera, vous rêvez. Si l'UDC veut faire des économies qu'elle ne le fasse pas sur le dos des plus faibles mais sur le dos des riches, à ce titre combien a coûté aux contribuables la débâcle de Swissair ?

Enfin, faites pression et soyez solidaires des ouvriers du bâtiment afin que les conventions collectives soient respectées par le patronnat car si ça échoue soyez sûr qu'il en sera de même pour d'autres secteurs de métiers.

DE LA SOLIDARITE !!!!!

anonymous icon Intervention webcam005, 70 messages Le 6 novembre 2007 à 23:46

Avce 5400.- de salaire moyen, retraite à 60 ans, on est loin de ce qui peut se pratiquer dans d'autres branches, quitte a se battre... ca vaudrait au moins la peine de se préoccuper des autres. L exemple de la Boillat aurait pu servir a UNIA.... resultat 140 personnes liquidées, transfert sur l'Allemagne en cours...
autant choisir les bons combats, accepter l'exigence des patrons en faisant comme tout bon suisse couper la poire en deux, c'était responsable quand après on doit en appeler a leur intelligence.
Avec un peu moin d'intellectuels qui n'ont jamais travailler de leur vie autre part que dans la politique et dans des syndicats à la tête, il serait un peu plus crédible.
Il faudra peut-être que le patron de patrons change mais chiche virer vos représentant syndicaux pour y mettre des gens de la base qui savent de quoi ils causent.

anonymous icon Intervention JESUS, 4 messages Le 6 novembre 2007 à 23:38

Les salaires n'augmentent pas mais tout augmente. Le pouvoir d'achat est de plus en plus faible. Par contre les salaires augmentent d'une façon scandaleuse pour les dirigeants. Faudra une meilleure repartition des richeses dans ce pays ou la pauvreté gagne jour après jour.

anonymous icon Intervention JESUS, 4 messages Le 6 novembre 2007 à 23:35

La Paix au travail ? faudra demander aux genevois qui son maintenant isolés et a la merci des frontaliers qui sont devenus majoritaires dans beaucoup de nos entreprises. L'ambiance s'est détérioré et ne se sens pas chez nous mais en France.

SMS Quadra, 156 messages Le 6 novembre 2007 à 23:27

Ras le bol de la langue de bois - de la rhétorique ! la réalité quotidienne dans toutes les branches est autre. La Suisse et son peuple sont bradés !!

anonymous icon SMS rodrigues47, 2 messages Le 6 novembre 2007 à 23:24

C'est inhumain on enlève au plus pauvre pour engraisser les patrons !!! Au lieu de progresser on régresse vive la mentalité Suisse

anonymous icon Intervention rodrigues47, 2 messages Le 6 novembre 2007 à 23:19

Les gens du bâtiment sont des gens avec déjà peu de ressources, pour les étrangers ils viennent en Suisse pour travailler se sont des bosseurs... Là s'est inhumain on enlève au plus pauvre pour engraisser les patrons !!! Au lieu de progresser on régresse vive la mentalité Suisse !!!

SMS Quadra, 156 messages Le 6 novembre 2007 à 23:19

A quand l'AFU contre la libre circulation des personnes ???

SMS Quadra, 156 messages Le 6 novembre 2007 à 23:18

une secrétaire française passe avant les suissesses car moins chère semble.t.il !! Plus de salaire assuré plus d'impots payés assurés non plus. Haha !!!

SMS Quadra, 156 messages Le 6 novembre 2007 à 23:16

Il n'y a pas que le domaine de la construction et les sociétés de nettoyages. Le tertiaire est aussi touché par ces problèmes. Dumping salariale totale.

Nouvelle intervention dans le forum "La fin de la paix du travail?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

La fin de la paix du travail?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.