Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 30 mai 2007 à 20:25

Soirée spéciale: votation AI

LEFT
RIGHT
  • Invités principaux: Martine Brunschwig Graf, cons. nat. Parti libéral, GE [05:17 min.]
  • Soirée spéciale: votation AI [1:01:04 min.]
  • Infographie explicative des mesures de réinsertion - Discussion générale [06:52 min.]
  • Marianne Huguenin, cons. nat. Parti suisse du travail, VD - Yves Rossier, dir. OFAS - Discussion générale M. Brunschwig Graf / L. Maury Pasquier [09:45 min.]
  • Sujet: exemple concret d'intégration [06:32 min.]
  • Jean-Charles Brutto Messo, chef RH Migros GE [02:46 min.]
  • Gilberte Demont, candidate UDC au Cons. nat., FR [01:57 min.]
  • Cyril Mizrahi, sécr. romand AGILE Entraide Suisse Handicap - Discussion G. Demont / Y. Rossier [04:12 min.]
  • Infographie: explication des nouvelles dispositions - Discussion générale [09:31 min.]
  • Sujet: exemple de diminution de revenu - Discussion Y. Rossier / L. Maury Pasquier / M.Brunschwig Graf / G. Demont - Témoignage Christophe Konyevits, NE [10:31 min.]
  • Conclusion [03:37 min.]

Le 17 juin prochain, les Suisses devront accepter ou refuser la 5ème révision de l’AI, l’Assurance invalidité.

Les mot-clé de cette révision sont REINSERTION et ECONOMIES. Près de 500 millions seront affectés à des mesures qui devraient ouvrir plus largement les portes du monde du travail aux personnes handicapées pour éviter les "rentes à vie".

Ainsi, par exemple les 6 premiers salaires et les versements deuxième pilier de la personne handicapée seront pris en charge par l’AI. On favorisera aussi la "détection précoce" des personnes qui souffrent de troubles physiques ou psychique, pour éviter leur mise à l’écart de la société.

Mais l’AI doit aussi impérativement résoudre une situation financière catastrophique avec plus de 9 milliards de dettes. Ainsi des baisses de prestations sont prévues, pour plus de 300 millions de francs par année. On supprimera, par exemple, ce que l’on appelle le "supplément de carrière", qui permet de compenser l’incapacité de gain des jeunes assurés. Il n’y aura plus de rentes complémentaires versées aux conjoints qui doivent renoncer à leur travail pour assister la personne handicapée. Cette révision est soutenue par la droite qui met l’accent sur les mesures de réinsertion. Elle est combattue par des organisations d’invalides, le PS, l’extrême-gauche et les Verts qui estiment que l’on économise sur le dos des plus pauvres.



Infrarouge reprend la discussion, mercredi 30 mai, à 20h25.

Pour ce débat, Romaine Jean a invité: (liste provisoire)

  • Martine Brunschwig Graf, conseillère nationale libérale, Genève
  • Liliane Maury Pasquier, conseillère nationale socialiste, Genève
  • Yves Rossier, directeur de l'OFAS, Office fédéral des assurances sociales
  • Marianne Huguenin, conseillère nationale Parti suisse du travail, Vaud
  • Gilberte Demont, candidate UDC au Conseil national, Fribourg
  • Cyril Mizrahi, sécrétaire romand de AGILE Entraide Suisse Handicap
  • Christophe Konyevits, témoin, Neuchâtel
  • Jean-Charles Brutto Messo, chef des ressources humaines Migros Genève




Et vous qu’en pensez-vous ?

La 5ème révision de l'AI sur le site de la Confédération

Le dossier de swissinfo

Coordination nationale contre la 5ème révision de l'AI

AGILE Entraide Suisse Handicap

Sondage du 11 mai 07 sur tsrinfo.ch

RSR Radio Public du 21.05.07 sur la 5ème révision de l'AI. Yves Rossier, directeur de l'OFAS

Infrarouge du 1er mai consacré à l'AI

anonymous icon Intervention 22335, 1917 messages Le 19 juin 2007 à 18:18


http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=7939118

L'UDC veut une 6e révision de l'AI: tollé

avatar de Milos Intervention Milos, 808 messages Le 18 juin 2007 à 16:28

Il est impressionant de voir le ton sur lequel Maillard a parlé sur la TSR dès qu'il a eu connaissance des résultats. Il parlait comme s'il avait gagné en se vantant de ses 40 %, mais a oublié que 60% ont voté pour la 5e révision de l'AI. Il faut croire que les socialistes ne perdent jamais, et quand ils perdent ils disent que son non-démocratique comme l'a dit Hollande en France.

anonymous icon Intervention climatix, 36 messages Le 18 juin 2007 à 8:05

5ème révision AI : Après l'acceptation des Suisses en ce dimanche du 17 juin 07 (participation de 22% des Suisses qui ont dit oui),les travailleurs accidentés, malades pour courte durée (1-2 mois) apprécieront les démarches effectuées par leurs employeurs auprès de l'AI pour évaluer leur "cas". Il faut avoir souci de la rupture de confidentialité médicale et patronale sous prétexte de réinsertion (ou de suspicion de désinsertion) au travail et de collaboration. La motivation individuelle ou collective va en prendre un sacré coup et radio-couloir aura des sujets croustillants à se mettre sous la dent (selon le type de maladie). Les seniors mobbés seront encore plus stigmatisés qu'avant. Et pour les rentiers : que dire de la baisse des prestations de l'AI (rente complémentaire conjoint) ? On leur souhaite bon courage et que les cantons ne se plaignent pas que l'aide sociale augmente et que les impôts et assurances de ces personnes ne sont plus payés. Du BOULOT pour tous à 100%, y compris pour les employés des institutions. Il n'y aura plus de chômeurs, ni mendiants, ni marginaux, ni malades. Le Paradis en Suisse, quoi ! On sera obligé de faire venir d'autres frontaliers pour contrôler tout cela, car il n'y aura plus assez de monde pour exécuter les tâches prévues par cette révision et les millions consacrés à sa réalisation.

avatar de fatigué Intervention fatigu, 16 messages Le 17 juin 2007 à 18:28

Ben voilà! Étant renier AI depuis 2004 mon revenu va donc baisser de 20 à 25% environ, je vais donc stopper le versement intégral de mes impôts et régler juste le 30% ainsi nous prendrons beaucoup de retard ! Quelques années sûrement.
N'ayant qu'une chance sur 100 de recevoir une greffe je vais donc rester en dialyse j'ai 46 ans encore 2 enfants à éduquer et pas plus de 15 ans d'espérance de vie aucun héritage à transmettre ma dette aux impôts sera de plusieurs dizaine de millier de franc et malgré tout je mourrais avec le sourire ayant pût entretenir mes enfants avec décence.

AI Prime time Intervention , message Le 17 juin 2007 à 16:43

Bonjour,
Dois-je commencer à chercher un carton dans la rue comme futur domicile étant donné que je suis à l'AI?

avatar de redsector Intervention redsector, 295 messages Le 15 juin 2007 à 20:17

POUR AIDER NOS HANDICAPES, ON N'A PLUS DE SOUS.

POUR "INDEMNISER" LES "BANDITS" DE L'EX SWISSAIR
ON A 3 MIO DE CHF.. CHERCHEZ L'ERREUR !!! ... VOTEZ NON A CETTE REVISION DE L'AI

A BON ENTENDEUR !

avatar de dipoz Intervention dipoz, 1089 messages Le 12 juin 2007 à 22:57

La lenteur de réaction de l'AI a aussi un certain avantage.

Un salarié malade ne peut être licencié qu'à partir d'un certain temps.Si la maladie se prolonge,il se retrouve sans emploi.

Si la maladie se trouve être un cancer ou autres qui autorise une prise en charge par l'AI,après de nombreux examens et beaucoup de temps, la demande est enfin faite mais :

Si la rente AI est acceptée alors que la demande fut faite avant son congé définitif,la rente représentera les 70 à 60 % de son dernier salaire grâce au 2 ème pilier.

Par contre,si la rente est acceptée alors que la demande fut faite après sa mise en congé,le nouveau rentier ne touchera que le minimum AI avec des complémentaires que son 2 ème pilier prendra en charge.

Donc,si la rente est rapidement demandée;un salarié dont le dernier salaire fut de 5'ooo frs net 13 fois,touchera entre 3'500 et 4'000 Frs net.

Le même salarié avec le même salaire,ne touchera qu'entre 2'000 et 2'500frs net de rente s'il nétait plus sous contrat lors de la demande de rente...

Ainsi,les employé dépendant du travail d'une maison de temporaires,ont de fortes chances de ne jamais toucher une rente en fonction du dernier salaire.

Il en est de même pour un employé qui tombe malade,reprend le travail,retombe malade (Etc.)sans un diagnostique définitif et qui en fin de compte perd son emploi avant la demande d'AI...

Qui n'a pas à verser de complémentaires,à qui profite ce genre de situation?

avatar de redsector Intervention redsector, 295 messages Le 8 juin 2007 à 21:11

En France, et à Monaco il y a une médecine du travail. Je ne sais pas exactement comment celà marche je sais, du moins pour Monaco, que les employés ont un contrôle médical chaque année sur leurs heures de travail. Je pense que ce contrôle, obligatoire, doit servir à dépister des maladies dues au travail. Ne pourrions pas instaurer la même chose en suisse dans le cadre de l'AI ? Celà ne s'applique pas seulement aux travailleurs manuels mais aussi du tertiaire. Ce serait une prévention non ? Qu'en pensez vous ? Si des internautes français ou monégasques tombent sur ce post ils peuvent toujours préciser comment celà se passe ? Je ne connais pas tous les détails.

anonymous icon Intervention A2SA2S1, 132 messages Le 7 juin 2007 à 16:33

Bonjour, la question que je me pose est la suivante:
En quoi le texte actuel de l'AI empêche-t-il la réinsertion?

anonymous icon Intervention shabbat, 1 message Le 1 juin 2007 à 11:17

Subventionner les entreprises lors d'engagements de personnes handicapées serais-ce pas plutôt payer les entre prise pour leur donner bonne conscience
Et le fait de permettre à l'entreprise de déclarer à l'ai les personnes susceptibles psychologiquement d'en faire partie ne serrait pas un moyen pour l'entreprise de baisser le salaire de l'employer ou même le déclasser voir le mettre au chômage lorsqu'il aura réintégrer le salaire minimum soit au début de l'engagement de l'ouvrier qui deviendra la base de salaire pour la calculassions de chômage.

D'autre part que fait on pour les employeurs qui engage du personnel et qui au bout de n années les licencient et que l'employé e durant toute la période de travail l'employeur ne c'est pas acquitté des taxe AVS et autre parts sociale ?

anonymous icon Intervention Liselotte, 7 messages Le 31 mai 2007 à 11:55

Personnement je pense que bien des gens vont voter oui, convaincus que s'ils étaient dans le même cas qu'une personne en réinsertion, ils feraient TOUT pour s'intégrer au monde du travail. Comme il n'ont pas à faire cette réinsertion pour eux-mêmes, ils s'en remettent aux professionnels en se disant que "quand on veut, on peut" !!!! Pourtant cette vision pourrait changer si elle passait par une expérience personnelle !

Alors voilà j'ai une proposition. Les personnes qui vont voter oui, sincèrement convaincues que la réinsertion est possible pour la plupart des cas, sont-elles prêtes à "coacher" une personne cherchant à se résinsérer dans leur domaine d'activité ? J'entends par là, cesser de s'en remettre aux autres en pensant que le marché est bel et bien prêt à les accueillir et s'y essayer personnellement.

Il ne s'agit pas de s'improviser conseiller en réinsertion. Mais chacun pourrait faire profiter la communauté de son réseau professionnel. Personne ne devrait pouvoir voter oui sans se poser lui-même la question de savoir s'il existe une place pour quelqu'un dans son entreprise !!!

Finalement, tous ceux d'entre nous qui avons des activités professionnelles, cotoyons beaucoup de monde dans notre secteur d'activité. Prendre une personne en réinsertion sous son aile (pas l'aspect psychologique s'entend, mais l'aspect démarche professionnel) pourrait être un travail solidaire d'idées de gauche et d'idée de droite, main dans la main.

Qu'en pensez-vous ?

avatar de capucine Intervention capucine, 74 messages Le 30 mai 2007 à 23:52

définition du mot handicapé

HANDICAPÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst
(Personne) qui est affecté(e) d'une déficience physique ou mentale. Handicapé mental, moteur, sensoriel; handicapé léger, moyen, grave.


définition du mot invalide

INVALIDE, adj. et subst.
Qui n'est pas valide; qui est rendu, de manière plus ou moins durable, inapte à mener une vie active, en particulier une vie professionnelle normale du fait d'une blessure, d'un accident, d'une maladie ou de l'âge.

Nouvelle intervention dans le forum "Soirée spéciale: votation AI"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Migrants: la honte de l'Europe?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.