Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 28 avril 2015 à 22:30

Votons moins, votons mieux?

Y a-t-il trop d'initiatives populaires en Suisse? Le débat revient sur le devant de la scène avec les propositions d'Avenir Suisse. Ce groupe de réflexion libéral veut notamment doubler le nombre de signatures nécessaires ou encore contrôler la validité des initiatives avant la récolte de signatures. Il faut dire que toujours davantage de textes sont acceptés et que leur application met la pagaille dans la Berne fédérale: renvoi des criminels étrangers, immigration de masse ou encore Lex Weber. Alors faut-il dépoussiérer nos droits populaires ou est-ce une attaque contre la démocratie directe? Infrarouge ouvre le débat ce mardi.

Si vous voulez assister à l'émission, réservez votre place par téléphone au 079 681 70 59 ou par mail à marie.weber@rts.ch.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Tibère Adler, directeur romand Avenir Suisse

Roger Nordmann, conseiller national PS/VD

Céline Amaudruz, conseillère nationale UDC/GE

Christine Bussat, fondatrice association Marche blanche

Antoine Chollet, politologue, Université Lausanne

Ilias Panchard, coprésident des Jeunes Verts Suisse

Le peuple a refusé les zones 30, les élites les favorisent et facilitent leur mise en place... Démocratie de défiance? Pascal Prince, 4 messages Le 28 avril 2015 à 23:26

En 2001, le peuple suisse avait refusé largement à 80% la généralisation des zones 30 et à peine deux ans plus tard, l'assemblée fédérale facilitait leur mise en place et aujourd'hui, plus aucune ville n'est épargnée par ces zones anti-démocratiques... Et après on s'étonne de la défiance du peuple?

Avenir Suisse a entièrement raison. Gelfrigor, 26 messages Le 19 avril 2015 à 15:23

Il y a trop d’initiatives populaires en Suisse !
D’autant plus qu’elles ne sont pas vraiment d’origine populaires, mais élaborées par des partis désireux de faire la couverture médiatique seulement.
Nous pourrions même y renoncer ou ne les considérer que comme un sondage d’opinion par exemple.
Gouverner un pays, une région, une localité demande des compétences que tout le monde n’a pas. Comme il y a dans la vie, plus de salariés que d’entrepreneurs. De suiveurs que de meneurs.
Discutez politique, société ou économie avec les gens autours de vous. Vous constaterez combien nombreux sont ceux qui n’y comprennent rien.
La démocratie directe est en réalité impossible. Comme l’égalité socialiste entre les hommes.
Les gens d’Avenir Suisse représente une élite intellectuelle, morale et sociale fort écoutée dans les milieux qui comptent en politique suisse.

Votations, piège à c... Bakounine, 2858 messages Le 24 avril 2015 à 6:35

Les votations sont une gourmandise au goût bien amère que les multinationales, les banques et les officines représentant le grand capital, offrent au « bas » peuple afin de lui donner l’illusion qu’il a quelque chose à dire dans les affaires de son pays.

Pour cela fonctionne, les « démocraties » offrent, dans leurs grandes mansuétudes, à leurs peuples respectifs, des marionnettes de droites et d’extrême-droite ainsi que quelques rebelles de gauche, qu’ils pourront élire.

Quand, comme en Suisse la situation n’est pas trop mauvaise, le gouvernement, à la solde des banques et des multinationales, est à droite à prêt de 70% ; il laisse à la gauche et aux écologistes un petit 30% qui donne l’illusion de la pluralité.

Si la situation empire, comme ce fût le cas en France ou comme cela risque d’être le cas en Grande-Bretagne, la droite vil et soumise et remplacée par une gauche molle, ainsi le « bas » peuple croit en la démocratie et en sa capacité de changement…

Celui-ci va très vite se rendre compte que ses nouveaux élus ne peuvent rien faire, le capitalisme mondial dictant la marche à suivre, que cela lui plaise ou non, au nouveau gouvernement.

Quelques années plus tard, le « bas » peuple revote, et triomphalement élit un nouveau gouvernement à droite, soumis au capitalisme planétaire et qui, puisqu’il a été un larbin bien sage et bien soumis, accueillera quelques multinationales et autres milliardaires, contre forfaits fiscaux et autres avantages.

L’extrême-droite, amusera la galerie en allant puiser dans ce qu’il y a de plus lâche chez leurs concitoyens, à savoir la peur, la haine de l’étranger.

Celle-ci offrira au verdict et à la vindicte populaire, la possibilité, via une votation, de s’attaquer aux étrangers, responsable, selon eux, de tous nos maux ; ainsi le « bas » peuple va pouvoir s’exprimer sur, par exemple, l’interdiction de construire des minarets, le renvoi des étrangers, la fin de l’immigration de masse, l’interdiction du voile…

L’illusion démocratique est maintenue, le « bas » peuple est content, les « élus » votent pour leur porte-monnaie et ce cirque continue jusqu’à la prochaine votation-illusion.

Pendant ce temps, les multinationales, les banquiers, les trafiquants d’armes, les faiseurs de guerre et importateur de démocratie, détruise par cupidité, par avidité notre planète en laissant le peuple « jouir » de la démocratie et de l’illusion de liberté que celle-ci donne au travers les votations.

VOLE AU DESSUS D'UN NID DE COUCOU..! " Info Alerte " Geneva, 226 messages Le 20 avril 2015 à 22:26

Pour mieux comprendre , si on oppose le droit international à la démocratie directe, car à chaque accord ou adhésion va diminuer le champs d'action des droits populaires. "Le morcellement s'annonce"

anonymous icon Pourrions-nous apprendre quelque chose des démocraties du noerd? Justin Meaux, 4474 messages Le 27 avril 2015 à 21:33

juste une question...

anonymous icon Substitution morale et religieuse mrscalpel, 107 messages Le 28 avril 2015 à 12:34


Il y avait un débat intéressant organisé à l'université de Neuchâtel : Droit international vs droit suisse. Un débat qui fut faussé dès le départ : 1 udc Niedeger (républicain genevois), Cessla ammarelle (P.S), Mr Bauer (PLR) et un professeur spécialisé dans le droit international. La salle fut remplie d'étudiants juristes voués à la cause de ce professeur dont les citations se résumaient étonnamment aux pérégrinations de ce fameux Think Tank "Avenir Suisse". Fait cocasse : un élève posa la question sur les éventuelles conflictualités religieuses et philosophiques face à cette "révolution, cette substitution" républicaine : les mines étaient basses.. Le sujet de conflit religieux paraissait être un tabou. Pour ce professeur de droit constitutionnel, le peuple est trop bête pour comprendre... Pas sûr que les quelques mots latin non traduits comme"Jus Cogens" peuvent persuader et impressionner l'auditoire car cela reste de la rhétorique élitiste. Ce professeur dans le fond n'explique pas ce qu'est le "Jus Cogens" puis après prétend que les gens sont ignares. Alors prenez garde : je vous conseille de porter attention à la diffusion du républicanisme à l'université de Neuchâtel. Quelle légitimité, quelle base constitutionnelle pour inculquer les valeurs de ce triptyque"liberté,égalité, fraternité" à des étudiants par exemple d'un canton catholique qui n'a pas d'université (ex: Valais) ?

La démocratie directe en péril BigApple, 888 messages Le 18 avril 2015 à 22:15

Elle est en péril et déliquescente par palier chaque année, comme d'ailleurs les inégalités sociales et les libertés individuelles. L’establishment composé notamment par les partis politiques - syndicat compris - que l’on défini de gouvernementaux sont agacés par la vox populi. Ces derniers menaceraient les intérêts « des petits copains », l’ultralibéralisme et cette classe politique visée sur son fauteuil depuis trop longtemps qui cumulent mandats et double, voire triple salaire. A méditer….

La liberté d'expression à visage découvert Marcel Chabbey, 63 messages Le 28 avril 2015 à 21:09

La loi interdisant de se cacher le visage ne vise pas nécessairement les femmes de confession musulmanes, mais surtout les vandales qui sèment la terreur dans nos villes lors des rencontres sportives, les matchs de football et autres manifestations publiques.
En toute bonne démocratie pourquoi pas enfin obliger aussi les utilisateurs de la toile à débattre à visage découvert? C'est le prix à payer pour défendre la liberté d'expression.

anonymous icon Intervention Rousseau, 4 messages Le 28 avril 2015 à 23:11

Que pensez de ceux qui soutiennent le droit de vote à 16 ans ou ceux qui veulent rendre le vote obligatoire ? Si ces initiatives passaient, n'Est-ce pas un argument en faveur de la position d'Avenir Suisse afin d'éviter que le populisme ou la méconnaissance de la politique puisse devenir un risque pour notre démocratie s'il s'avère que les instruments que sont les initiatives soient mises à disposition de ceux qui n'en connaissent ni les avantages ni les propriétés ?

La dérive totalitaire d'Avenir Suisse R57, 2260 messages Le 24 avril 2015 à 8:54

Voici les arguments avancés par Avenir Suisse afin de tenter de réduire les droits populaires et anéantir la démocratie directe :

http://www.avenir-suisse.ch/fr/45560/reforme-de-linitiative-populaire/

Les faits motivant la démarche d'Avenir Suisse :

- Avant 1970, une seule initiative par année était soumise à votation, alors qu’il y en a désormais environ quatre par an.

Insupportable !

- Les chances d’acceptation d’une initiative sont aujourd’hui plus élevées que par le passé. Rien que depuis 2008, 7 initiatives ont été acceptées.

Intolérable !

- Rares sont les initiatives acceptées en votation à avoir été concrétisées à la satisfaction de leurs auteurs.

Les élus ne respecteraient pas les décisions du peuple. La faute à l'initiative populaire. Bienvenue chez les schizos !

Ce n'est pas fini, selon Avenir Suisse :
"Il en résulte un danger non négligeable pour la démocratie directe: plus les citoyens auront le sentiment que le contenu d’une initiative ne sera pas concrétisé de manière aussi fidèle que possible, plus ils pourraient être tentés de soutenir – sans trop de réflexion – des initiatives populaires toujours plus radicales dans la phase de récolte des signatures, voire même de les soutenir en votation."

Le peuple, non content de constater que les décisions prises démocratiquement ne sont pas respectées, dans sa plus profonde débilité, incapable de réflexion, pourrait être tenté de la ramener encore une fois. Ce qui, selon Avenir Suisse, présenterait évidemment un danger pour la démocratie directe.

Enfin, Avenir Suisse dévoile sa conception de la démocratie :
"Un mécontentement relatif aux processus actuels pourrait donc conduire à allumer des feux toujours plus grands dans de prochaines initiatives, incendies que le Parlement devrait ensuite éteindre."

Le Parlement n'est donc plus conçu comme une émanation du peuple mandaté pour appliquer les décisions de celui-ci, mais comme un organe dont la mission est de s'opposer aux décisions populaires.

Le totalitarisme le plus nauséabond qui soit dans toute sa splendide expression !

Enfin, cerise sur le gâteau :
"L’initiative tendrait ainsi à devenir toujours davantage un baromètre des opinions, ou un simple véhicule de protestations, qui n’aurait certes pas de réel impact, mais continuerait à créer un climat d’insécurité latente. Un tel scénario serait à maints égards négatif pour la Suisse."

L'essence même de la démocratie directe se voudrait réduite à un vulgaire et banal sondage d'opinion, dont la prise en compte serait potentiellement négative pour la Suisse.

Non content de soutenir une idéologie totalitaire, Avenir Suisse n'hésite pas à conclure dans un style de propagande manipulatoire que le troisième Reich n'aurait pas démenti :
"Ces propositions de réformes élèvent le niveau et renforcent l’intégrité du débat politique, en améliorant la qualité de la prise de décisions lors des votations."

Ben voyons !

anonymous icon Les incohérences de Mme Bussat Dr Splash, 1 message Le 28 avril 2015 à 23:38

Est-ce que Bussat va donc renoncer à lancer des initiatives si elle est élue?

Marre de ces élites qui savent mieux que le Peuple ce que le peuple doit vouloir! Pascal Prince, 4 messages Le 28 avril 2015 à 23:09

C'est hallucinant d'entendre que les suisses voteraient sans savoir ce qu'ils votent! On dirait qu'il n'y a ni presse ni internet! C'est bien plus cette élite incapable de voir l'étouffement du Peuple par leur boulimie législative, 7'000 nouvelles lois ou ordonnances en 2014!

Nouvelle intervention dans le forum "Votons moins, votons mieux?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Votons moins, votons mieux?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.