Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 20 janvier 2015 à 22:40

Tempête monétaire: qui perd, qui gagne?

  • Tempête monétaire: qui perd, qui gagne? [1:01:31 min.]
  • Infrarouge - Tempête monétaire: Qui perd, qui gagne? [05:16 min.]

L'annonce a fait le tour du monde. La BNS a décidé à la surprise générale d'abandonner le taux plancher du franc par rapport à l'euro établi à 1.20 frs depuis 3 ans et demi. Conséquence: le franc suisse s'est envolé atteignant la parité avec l'euro. C'est un énorme choc pour l'industrie d'exportation qui voit ses produits se renchérir d'au moins 20%. La branche touristique est aussi KO. Faudra-t-il licencier ou baisser les salaires pour compenser les pertes? Les consommateurs seront-ils gagnants? Quelle crédibilité pour la BNS qui change totalement de stratégie? Infrarouge ouvre le débat ce mardi.

Si vous voulez venir assister à l'émission, réservez votre place en envoyant un mail à infrarouge@rts.ch

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Bernard Rüeger, directeur général de Rüeger SA, membre du comité directeur d'economiesuisse et président de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie

Casimir Platzer, président de Gastrosuisse, hôtelier à Kandersteg

Daniel Mori, président Visilab

Roger Nordmann, conseiller national PS/VD, vice-président du groupe socialiste aux Chambres fédérales

Myret Zaki, rédactrice en cheffe de Bilan

Charles Wyplosz, économiste, professeur Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID)

Yves Nidegger, conseiller national UDC/GE

L' euro est condamné à disparaitre.... Simon M., 126 messages Le 22 janvier 2015 à 8:28

L'evidence se révèle tous les jours un peu plus... l'euro va top ou tard imploser et disparaitre.

L'histoire le démontre à maintes reprises, une monnaie pluri-nationale...ça ne marche pas.

"Quand le navire prend l'eau, les rats sont toujours les premiers à le savoir; et par conséquent ils sont toujours les premiers à le quitter."

Un taux plancher arrimé à une monnaie vouée à disparaitre est une aberration.

Le CHF redevient stable AB, 4949 messages Le 19 janvier 2015 à 17:23

Que l'on ne s'y trompe pas: le Franc Suisse reste considéré comme un monnaie stable, c'est l'euro qui dévisse, depuis des années..., et depuis 2011, la BNS considérait comme nécessaire d'associer le Franc Suisse à ce dévissage, avec le taux plancher de 1.20 qu'elle n'a plus maintenir qu'en achetant des centaines de milliards d'actifs libellés en Euro (donc de financer en partie la dette des Européens induite entre autre par la gabegie des politiques publiques européennes et de la mauvaise gestion des fonds publics en Europe et en particulier en France).

Vu l'accélération du dévissage de l'Euro et la quantité énorme d'actifs européens détenus par la BNS, elle a considéré qu'elle ne pouvait plus maintenir cette parité. Donc en réalité le Franc Suisse a été instable lors des années du taux plancher, instabilité induite par l'instabilité de l'euro, maintenant elle est de nouveau stable alors que l'euro garde son instabilité.

En gros, le problème n'est pas le Franc Suisse, mais l'Euro, contrairement à ce que l'on pourrait laisser entendre!

Améliorer les conditions-cadres en Suisse, et vite! AB, 4949 messages Le 19 janvier 2015 à 10:32

Afin de maintenir les emplois en Suisse, il faut rapidement adopter la réforme de l'imposition des entreprises III.

Par ailleurs, il faudra mettre un grand NON dans l'urne à l'initiative dangereuse des socialistes (encore une...), qui vise à introduire un impôt sur les successions au niveau fédéral.

anonymous icon Effacement de "notre" dette Pasvraiment, 165 messages Le 25 janvier 2015 à 0:51

Si j'ai bien compris, nous allons souffrir ces prochains temps car les investisseurs (étrangers) ont trop confiance en notre prospérité et font monter nos prix à l'exportation, juste ?

Il y a dès lors une solution simple : pourquoi ne pas émettre des francs suisses en suffisance pour effacer "notre" dette. Nous n'aurions plus de dette et le franc suisse baisserait. C'est trop simple pour que nos politiciens y pensent ?

N'est-ce pas une "chance" incroyable pour effacer cette dette accumulée par nos aînés ?

A quand l'AU ? Aurora, 675 messages Le 24 janvier 2015 à 13:02

De l'argent pour les armes et les guerres, des banques qui impriment/créent de la monnaie (des codes en fait, parce que l'argent ne vaut rien en soi) selon leur bon vouloir, mais pas d'argent pour les humains. Genre remboursement des frais dentaires... juste basique comme exemple...

Conclusion: votre système c'est du grand n'importe quoi, c'est une immondice à laquelle je ne m'identifie aucunement et je ne comprends pas comment/pourquoi la majorité des personnes ne se révoltent pas devant tant de bêtises/cruautés.

avatar de Jocauss Le franc Suisse fort CHF va couler la Suisse Jocauss, 6680 messages Le 21 janvier 2015 à 17:46

Les libéraux zé spécialistes en économie peuvent raconter ce qu'ils veulent, le CHF fort va couler l'économie Suisse!

Certes le taux plancher avec l'euro à 1,20.- n'était plus tenable pour la BNS.

Mais si le CHF fort n'est pas revu à la baisse par la BNS, l'économie réelle (celle des entreprises et pôs celle des banques casinos zé redistributions pharaoniques aux actionnaires étrangers) l'économie réelle sera vraiment dans un état catastrophique.

Abe

anonymous icon On va pouvoir mesurer l'effet tampon des frontaliers et immigrés. Justin Meaux, 4474 messages Le 18 janvier 2015 à 18:10

De toute évidence l'industrie va devoir ralentir sa croissance (disons ça comme ça). Cela va entraîner des licenciements probablement.
Dès lors et comme à chaque crise, les premiers touchés seront les travailleurs étrangers.
Quid cette fois?
Cela répondra peut-être aux questions soulevées le 09.02 et autres initiatives semblables?

Roger Nordmann n'a rien à dire.... AB, 4949 messages Le 20 janvier 2015 à 14:59

.... il n'a jamais travaillé...

anonymous icon La BNS continue-t-elle à acheter de l'euro? Justin Meaux, 4474 messages Le 23 janvier 2015 à 17:15

Le CHF a relativement peu bougé depuis l'abandon du plancher 1.20 mais la BNS continue-t-elle à acheter de l'euro ????

anonymous icon Avec le recul c'est logique. data, 1433 messages Le 22 janvier 2015 à 16:39

La BNS à annoncer avoir acheter des Euro à un rythme sans cesse croissant pour atteindre 100 Milliard par mois en Janvier 2015. La BCE vient d'annoncer une émission de 50 Milliard par mois. Déjà avant l'annonce officielle le cours étais passé momentanément en dessous de 1.2.
La BNS ne pouvait simplement pas acheter l'entier de l'émission de la BCE pour affaiblir le CHF et renforcer l'Euro parce que la BCE qui à quand même une autre envergure mets tout en œuvre pour que l'euro baisse.

anonymous icon Intervention DrU, 13 messages Le 21 janvier 2015 à 10:00

A lire les commentaires, c'est à croire que le CHF peut s'apprécier indéfiniment sans effets négatifs conséquents pour l'économie... La BNS n'a fait aucune perte lors du maintien du seuil à 1.20. L'argent utilisé pour acheter de l'euro a été créé à partir de rien, et les marchés se l'arrachent. Pourquoi ne pas en profiter? Grâce à cela la BNS a pu engranger un bénéfice faramineux en 2014 (38mrds) qui est reversé en partie aux caisses publiques, donc à la population. En quittant le seuil, les pertes de la BNS sont énormes (60mrds), et c'est nous qui allons devoir éponger. De même les recettes fiscales des entreprises vont baisser, et cerise sur le gâteau, nos fonds de pension ont perdu 30mrds. Les gens qui applaudissent cette décision aujourd'hui ne vont pas applaudir longtemps. Encore faudra-t'il qu'on leur explique que leur licenciement ou baisse de salaire est directement lié à cette décision. L'économie, ce n'est pas des patrons qui s'en mettent plein les poches, ceux-là ne risquent rien, il leur suffit de licencier. Non, l'économie c'est nous. Si elle va mal, nous allons mal.

Roger Nordmann à côté de la plaque... AB, 4949 messages Le 21 janvier 2015 à 9:40

La meilleure sortie c'est quand même: "Il faut baisser la dette publique" alors qu'il est là pour défendre le taux plancher et que la BCE va mettre 500 à 1'000 milliards d'euros sur le marché dans 2 jours.

La deuxième c'est (envers Mme Zaki): "mais madame, vous ne savez pas lire?" et il lui jette sa feuille à la figure. C'est vraiment tragi-comique d'assister à ça...alors qu'il vient de se tromper, puisque le document parle d'une "information" et non pas d'une "consultation", comme l'affirme de manière erronée le socialiste.

et ça continue! "J'entends votre propos qui n'est pas complètement stupide" en s'adressant à monsieur Wyplosz, professeur d'économie à l'Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développpement et directeur du Centre International d'Etudes Monétaires et Bancaires.

Roger Nordmann, petit agitateur socialiste, nous a au moins bien fait rire.

Nouvelle intervention dans le forum "Tempête monétaire: qui perd, qui gagne?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Tempête monétaire : qui perd, qui gagne?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.