Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 25 novembre 2014 à 22:45

Alors Monsieur Zemmour, c'était mieux avant?

  • Alors Monsieur Zemmour, c'était mieux avant? [1:04:50 min.]
  • Eric Zemmour grand invité d'Infrarouge [05:05 min.]

Son livre, «Le suicide français», caracole en tête des ventes en France et en Suisse. L'essayiste et journaliste français Eric Zemmour sera sur notre plateau. Il fera face à des contradicteurs pour évoquer la France qui se meurt. A qui la faute? Aux élites coupées de leur base, à l'immigration ou encore aux valeurs de mai 68? La Suisse peut-elle servir de modèle à nos voisins français? Un événement à ne pas manquer ce mardi dans INFRAROUGE.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Eric Zemmour, journaliste et écrivain, "Le suicide français" aux éditions Albin Michel, 2014

Jean Ziegler, sociologue, professeur émérite de l'Université de Genève, vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, "Retournez les fusils !" aux éditions du Seuil, 2014

Isabelle Falconnier, journaliste et directrice du Salon du livre de Genève

Stéphanie Pahud, enseignante en lettres, Université de Lausanne, "Petit traité de désobéissance féministe" aux éditions Arttesia, 2011

Benoît Gaillard, président du Parti socialiste de Lausanne

Le mépris de Zemmour envers Ziegler... Promethee14, 149 messages Le 29 novembre 2014 à 2:32


Jean Ziegler : Chevalier des arts et des lettres de la République française (1994)
Médaille d'or du Président de la République italienne
Ordre national Amílcar Cabral, premier degré, République du Cap-Vert

Docteur honoris causa de : l'université de Mons, l'université Paris VIII, l'université de Savoie (2009)
Plus de 20 ouvrages publiés… des voyages dans plus de 40 pays… Rapporteur spécial de l’ONU…. membre du Conseil des droits de l’homme aux Nations-Unie…. Professeur de sociologie à l’université de de Genève et à la Sorbone à Paris… membre de plus de 20 commissions d’études en Afrique…

Alors le sommet, c’est quand Zemmour lui dit : « Vous n’avez rien compris ! » ….. ben voyons Zemmour….

anonymous icon Zemmour chez les Helvètes Flying Wizard, 2 messages Le 15 décembre 2014 à 13:50

Début du week-end , temps pourri , pas envie de sortir ,encore cette grosse pluie qui nous vient de la
mer , envie de rien faire , je vogue un peu sur le net , et là je tombe sur un Infrarouge vieux d'une
quinzaine de jours , " Zemmour chez les Helvètes."

Il-y-a quelques années j'avais déjà vu deux ou trois épisodes sans jamais aller jusqu'au bout,parce-que toutes ces histoires de Schtroumpf grognon qui fait rien qu'à être méchant avec tous les autres Schtroumpfs, et pas gentil du tout avec les Schtroumpfettes , et carrément cruel
avec les Schtroumpfs pas bleus, hé bé c'est pas trop ma tasse de thé.

Néanmoins, intrigué par ce que donne l'exportation à l'étranger de ce drame ambulant, je zappe au hasard dans l'émission , puis je décide de la visionner dans son intégralité.

J'ai pas été déçu.

Eric Zemmour arrive gonflé à bloc , bonhomme, patelin , conciliant , tout guilleret , bon enfant , bref ,
les petits suisses n'ont qu'à bien se tenir, c'est du tout cuit et il s'en pourlèche déjà les babines.
Pour bien mettre les choses au point , il attaque d'entrée dans l'outrance et la provoc' , puis nous cite d'un ton sévère et péremptoire Karl Marx , pas à dire , ça désarçonne et ça en jette.

Il nous déballe ensuite l'analyse "marxiste" , qu'il prétend avoir "actualisée" ,selon laquelle Mai 68 en détruisant toutes les structures traditionnelles a ouvert un boulevard à l'omnipotence de la loi du marché(elle existait déjà au 19° siècle très longtemps avant 68, mais bon... ) et n'aurait donc servi qu'à ça, en omettant de dire que cette analyse n'est pas de lui mais de l'intellectuel (?) néo-nazi et franco-suisse Alain Soral. Petit problème : si Alain Soral a exactement les mêmes idées radicales et dé-fi-ni-ti-ves qu'Eric Zemmour il est, hélas ,hélas ,trois fois hélas pour Zemmour , également antisémite ( eh oui ,l'arroseur arrosé... ). Et puis pour la petite histoire , signalons qu'on retrouve chez son vrai-faux ami la même exaltation troublante de "la virilité des hommes" menacée par la "féminisation de la société" ,elle est pas belle la vie ?

Poursuivons. Pour nous amadouer et nous préparer à faire passer en douceur ses idées qui lui viennent
de son désorde identitaire , il nous régale d'une citation de Chamfort , auteur du charmant 18° siècle
libertin .C'est mignon tout plein et ça vous place son homme parmi les intellectuels policés. Et bien ,mon bon ami , qu'en est-il de cette citation ? Que, grosso modo (ou le contraire si vous voulez), qu'à l'époque de Monsieur Chamfort , les gens comme lui qui criaient au feu, hé bé, déjà on les aimait pas beaucoup . Vraiment ? Mais comment est-ce possible ? La peste soit de l'ingratitude !

Nous apprenons ensuite que Monsieur est "bonapartiste". Rappellons qui était Napoléon Bonaparte :prend le pouvoir par un coup d'état , s'autoproclame empereur, fait régner un pouvoir dictatorial , met l'Europe à feu et à sang pendant une quinzaine d'années pour envahir et annexer un maximum de pays afin de satisfaire ses rêves mégalomanes. Un homme , un vrai , n'en doutez pas .
A été au 20° siècle l'exemple rarement égalé de tous les dictateurs d'Amérique Latine (ainsi que d'autres
dictateurs plus proches de chez nous dont je vous laisse deviner les noms).

Zemmour le bonapartiste admire "malgré tout" la démocratie directe suisse, ou plutôt l'idée très
personnelle qu'il s'en fait , on va comprendre plus tard pourquoi.

Puis notre lanceur d'alerte commence à dévider son fil : "On a une France que les français ne
reconnaissent plus. Ils sont en exil intérieur." Ah ? Peut-être y-a-t-il des cliniques pour ça ? Puis il nous parle de sa mère , heu non , pardon, de son papa. Un vrai père. Et l'on apprend que dans les années 70 le kid Zemmour était un vrai rebelle. Yeah. Qu'il "avait les cheveux longs , écoutait les Rolling Stones et lisait Charlie Hebdo". Moui. En somme ni plus ni moins que n'importe quel autre ado' de ce temps-là. Mais , enhardi par ce nouvel éclairage, propre, pense-t-il, à lui attirer la sympathie il ne résiste pas au plaisir de nous gratifier d'une nouvelle citation. Du Proust cette fois-ci : "L'adolescence le seul âge où l'on ait appris quelque chose". Mazette. On se pâme.

Vient le moment où il s'épanche sur sa perte inconsolable d'une France "d'avant" , carte postale idéalisée et fantasmée d'un monde qu'il n'a jamais connu, si ce n'est dans ses rêves, mais qui lui sert à étayer et justifier son "idéologie". Idéologie grincheuse, rancuneuse , qui est l'exact reflet de ses propres frustrations identitaires. Et puis de toutes façons , mais ceci est une autre histoire , il ne se rend même pas compte que dans cet "autrefois" de contes de fées il n'aurait pas été plus heureux qu'aujourd'hui , vu qu'il est de ceux qui se complaisent dans l'aigreur et le ressentiment.

"C'est dans les années 70 , nous apprend-il, que pour lui tout a commencé à déraper "
Relisez attentivement cette phrase et observez bien les deux sens qu'elle renferme ,
vous-y avez la clé de voûte de la névrose Zemmour.
C'est de lui-même qu'il parle.
Dans les années 70 tout a commencé à déraper pour lui .Et c'est là qu'on commencé ce qu'il dénomme
« les 3 D », Dérision Déconstruction et Destruction pour lui. Dans ces années-là (pourquoi ? mystère..) il
s'est senti "tourné en dérision , déconstruit et détruit". Et si, comme il le pense "l'adolescence est le seul âge où il ait appris quelque chose" , cela signifie qu'à part partir en vrille ("déraper"), se sentir tourné en dérision , déconstruit et détruit, il n'a pas appris autre chose . C'est gai.

Ensuite il nous reparle encore de son papa ,un "vrai" père. Pas un efféminé. Qui a su lui transmettre un
"vrai" héritage. Wouaouh.

Puisqu'on en est aux confidences , l'accorte Esther Mamarbachi ne peut s'empêcher de poser la question
ô combien pertinente "Qui êtes vous Eric Zemmour"? On sent alors chez lui un flottement , ça le met mal
à l'aise ( constatons le petit sourire en coin de Mme Mamarbachi qui visiblement n'est pas dupe) et il est
soulagé de voir qu'on va passer des images d'archives. Images d'archives chez Jean-Jacques Bourdin à BFM TV qui lui répète la même question "Qui êtes vous Eric Zemmour " et qui là aussi préfère
prudemment esquiver. Dommage que Bourdin n'ait pas insisté un peu plus.
Qui est-il ? C'est un secret de Polichinelle . Zemmour est un maghrébin juif , ceux que l'administration coloniale française d'Afrique du Nord répertoriaient sous l'apellation "indigènes israélites". La population autochtone d'Algérie , de Tunisie et du Maroc est composée d'arabo-berbères majoritairement convertis à l'islam , mais également au judaïsme. Au 19° siècle lorsque la France a envahi et annexé l'Afrique du nord (Maghreb en arabe) , elle a décidé au bout de quelques décennies (1870 , décret Crémieux) d'accorder la nationalité française aux maghrébins juifs (et donc les mêmes droits qu'aux colons européens) mais pas aux maghrébins musulmans. Exactement comme si sous l'occupation de la France
par l'Allemagne le Reich avait décidé d'accorder la nationalité allemande aux français protestants.
Cet octroi de la nationalité française aux "indigènes israélites" n'a jamais été accepté par les colons
européens qui accueillirent avec satisfaction sa suppression par les lois raciales de Pétain en 1940.
( Pétain ? oui , le même à qui Zemmour , qui n'en est pas à une contradiction près, tresse des lauriers..)
Le rétablissement après-guerre du décret Crémieux en Afrique du Nord a d'ailleurs été diversement apprécié par les colons européens "de souche" , c'est le moins qu'on puisse dire.
De la même façon qu'en France il peut y avoir dans la même famille des catholiques et des protestants
(c'est souvent le cas dans le Midi) , il y avait fréquemment dans la même famille maghrébine des juifs et des musulmans. Quantité de Tunisiens , de Marocains ou d'Algériens musulmans s'appellent Zemmour ,Zemmouri , Ben Zemour , Ben Zema ou Zamora . Patronymes indifféremment portés par les juifs comme
par les musulmans d'Afrique du nord , tout comme Benguigui , Allouche ,Bensaïd , Elkrief , El Kabbach ,
Benhamou , Khalifa ,Boujenah , Hanin , Hanouna , Halimi..etc..

Première explication sur cette haine (haine de soi ?) qu'Eric Zemmour voue aux maghrébins musulmans
qu'il qualifie avec mépris de "maghrébins" (comme si lui-même n'en était pas un) et qui ont sans doute le
défaut de lui être un peu trop proches ? Toujours est-il qu'au final on se retrouve avec un individu judéo-maghrébin qui vomit sur les"étrangers"
(tout ce qui est basané, noir et/ou musulman ) et se présente en chevalier blanc défenseur de l'européanitude , de la blanchitude voire de l'aryanité ( reportez-vous à son "analyse" de cet été sur la victoire de l'équipe de foot allemande "majoritairement" "nordique" sur l'équipe brésilienne "métissée" ,ça vaut son pesant de cacahuètes...).

Pour mieux cracher sur les "non-blancs" et les immigrés les plus récents , il veut nous faire accroire qu'il est un français "de souche" .Désolé , il n'en est pas un , sa "souche" est ailleurs , un point c'est tout .Ce qui n'a rien de répréhensible en soi Mais Monsieur a la foi du converti et se rend encore plus borné que "les imbéciles heureux qui sont nés quelque part" chantés par Brassens. On est dans la configuration surréaliste d'un, appelons-le par exemple Ali Ben Abdallah, né à Londres ou Birmingham, qui se prétendrait anglais "de souche" et qui passerait son temps à pourfendre les "étrangers" qui viennent souiller la "Belle Angleterre"!!

Zemmour est obsédé par la "race" ( quand il arrive à se retenir , il euphémise en disant "l'identité" ) et
racialise tout . Exemple : que dit-il à propos de la loi sur le mariage homosexuel ? Texto : " Cette loi se
place dans une vaste conspiration qui vise à la destruction de l'homme blanc". Qui donc vise à la
destruction des "hommes" ? Les femmes.(Ah?) Or il se trouve que le ministre qui a fait passer cette loi ,
Madame Taubira , est une femme. Pourquoi cette loi vise-t-elle plus précisément l'homme "blanc" ?
Parce-que , ça ne vous aura pas échappé , la dite ministre est ..."noire" ! Bon sang , mais c'est bien sûr !Le complot noiro-fémino-homosexuel , comment n'y avons-nous pas pensé plus tôt ? Et puis , si l'on suit
la "méthode" Zemmour , il est très probable que Mme Taubira soit financée par les salafistes de l'Etat
islamique, puisque après tout , eux aussi veulent la destruction du mâle blanc occidental , pas vrai ?
Donc ,on vous aura prévenu , le mariage gay c'est pas si anodin que ça .

Heureusement , précise-t-il à Mme Mamarbachi , que son père a lui a été un "vrai" père , c'est à dire un
père qui a l'au-to-rité. Cette autorité parée de toutes les vertus , après laquelle court désespérément
Zemmour . Ayons tout de même à l'esprit qu'un père investi des valeurs viriles de l'autorité et qui sait
faire respecter l'ordre sous son toit (non mais !) ça s'appelle aussi un tyran domestique. Gageons que le pater familias , de culture judéo-maghrébine , c'est à dire appartenant à cette aire culturelle méditerranéenne d'Afrique du nord (à faire
certainement passer un macho sicilien pour une
suffragette anglo-saxonne ) a su au moins lui transmettre ces valeurs-là.

Il y a apparemment autre chose que son papa ne lui a pas transmis et qui le chagrine profondément ,
d'où son autre lubie sur cet " héritage introuvable " que la détestable génération 68 aurait refusé de
transmettre , tuant ainsi "le" père . De quel héritage non transmis se sent-il orphelin ? J'ai un début d'explication (mais à mon avis il n'y a pas que cela): la langue maternelle du père d' Eric Zemmour,
comme celle de tous les maghrébins , qu'ils soient juifs ou musulmans , c'est l'arabe. Zemmour est né
en France , pays d'hyper-centralisme monolinguistique et monoculturel où la moindre "déviance"linguistique ou culturelle est considérée comme une tare (demandez aux basques , bretons et autres corses). Dans la France des années soixante , même les pieds-noirs d'origine française réfugiés d'Algérie étaient perçus comme des étrangers. Alors pour ceux qui en plus étaient d'origine judéo-maghrébine et parlaient l'arabe entre eux... En conséquence de quoi,ses parents ne lui ont pas transmis la langue de
ses ancêtres et il se revendique "plus français que français" et "plus blanc que blanc". Ne serait-ce pas là une des autres clés de son malaise identitaire ? Malaise identitaire dont il a fait son fonds de commerce et qu'il essaie de refiler à la Terre entière.

Fermons donc cette parenthèse et revenons à "Infrarouge" avec Jean Ziegler , premier intervenant de la soirée :
Le moins qu'on puisse dire c'est que ça ne démarre pas sous de très bons auspices, car visiblement Jean
Ziegler n'a pas compris que Zemmour a basé toute sa construction de la Grande Décadence Qui Nous
Croque sur le rejet absolu et névrotique de Mai 68 .Il est donc hors de question pour lui d'acquiescer quoi que ce soit à Mai 68 , sinon tout ce fantasme qu'il a patiemment construit et qui est sa raison de vivre s'écroule Et que fait le malheureux Ziegler ? Il lui vante les bienfaits de 68 , la libération du désir , de la sexualité , la destruction du patriarcat , bref , tout ce que Zemmour déteste .
Evidemment il lui réplique avec la théorie-bateau qu'il a piquée à Soral sur " L'horrible Mai 68 , boulevard pour le capitalisme sauvage" . Cette théorie lui sert (autant qu'à Soral) , de masque , d'une part pour avoir une raison politiquement correcte de rejetter la libération des moeurs (femmes, homosexuels..etc..) qui lui fait horreur , d'autre part pour nous faire croire qu'il aurait d'abord et avant tout de louables préoccupations sociales , s'érigeant ainsi en défenseur du peuple contre le capitalisme mondial , alors que son fonds de commerce est exclusivement de nous vendre ses problèmes identitaires personnels . Marine Le Pen ,qui n'est pas née de la dernière pluie, a récupéré le concept et emballe désormais ses discours avec des considérations sociales et anti-capitalistes que n'auraient pas reniés les partis communistes d'autrefois. Or Zemmour (autant que ses deux autres vrai-faux collègues "identitaires" )se contrefout du "peuple" , il s'en sert uniquement pour tenter de parvenir à ses objectifs narcissiques .

Ceci dit il est absolument fascinant (quel acteur !) de l'entendre déblatérer ce discours de circonstance
sur la critique du capitalisme, qui nous le ferait passer pour plus marxiste que nature. Jean Ziegler s'y
laisse d'ailleurs prendre (on le comprend ,c'est toujours comme ça la première fois qu'on a affaire à un manipulateur relationnel. ) , baisse la garde , se fait conciliant , ne réalise pas que cette tirade n'est qu'un écran de fumée cachant les véritables mobiles : le racisme identitaire comme solution à son mal-être et à ses angoisses personnelles . Il est tombé dans le panneau. Zemmour lui balance son habituel discours doloro-pétainiste "travail-famille-patrie-honteusement-tués-par-Mai-68" , le fait sortir de ses gonds , le tourne en dérision. De toutes façons ça ne peut être qu'un dialogue de sourds , puisque , on l'a déjà vu , Zemmour a basé toute son identité sur le rejet de Mai 68 , enlevez-lui ça et il n'existe plus. Or c'est quelqu'un qui aime se sentir fort , qui ne veut surtout pas se considérer comme un faible , et pour lui se sentir fort c'est dominer l'autre , toujours se situer au-dessus de lui. Cela passe par l'humiliation ,la dévalorisation, (Dérision ,Déconstruction ,Destruction..eh oui..) , carburant qui le grise, l'euphorise et le maintient en vie , car comme il l'assènera plus tard à Benoît Gaillard,"l'homme ne vit pas que de pain". Tremblez...

Pour amadouer son public et entretenir une certaine confusion , il nous jure la main sur le coeur que
contrairement à ce qu'on a pu lire dans son livre et qu'évidemment on a mal compris , il n'a bien sûr
rien ,mais alors rien, contre les immigrés et que toutes les calamités qu'il leur attribue ne sont
absolument pas de leur faute. En clair il nie ce qu'il a écrit et il nie ce qu'il va nous dire par la suite.
Et ça ne tarde pas : Il n'en veut pas aux travailleurs "immigrés" ( arabes/noirs/basanés) mais quand (horreur!) ces travailleurs s'installent avec femmes et enfants (comme avant eux les polonais ,les
espagnols , les italiens et les portuguais..) là c'est carrément intolérable , il peut pas les supporter , il peut pas les voir , y'en a trop , c'est une invasion ! Et pour faire passer ça en douçeur et agréer au marxiste de la soirée, Jean Ziegler, tout en se payant sa tête , il nous gratifie d'une citation passe-partout de Engels :" à partir d'un certain nombre la quantité est une qualité". Citation qui ne veut rien dire en soi , qu'on pourrait appliquer à n'importe quoi , qui peut vouloir tout dire et son contraire.
Prenons n'importe quelle autre phrase de Engels, par exemple " "vous avez provoqué le chaos " ou " rien
ne va plus" ou " passe-moi l'éponge" et faisons-lui dire qu'elle signifie " on en a marre de Poutine " ou
de Hollande , ou de Zemmour , ou de la voisine qui me fait la gueule. C'est ce que fait notre champion ,
qui fait dire à la phrase dûment estampillée Engels (ou pourquoi pas Bill Gates ou Einstein ?) " à partir
d'un certain nombre la quantité est une qualité" , qu'elle s'applique (bon sang mais c'est bien sûr ! ) "à l'éviction des français de souche des banlieues par une masse d'immigrés aux traditions islamiques".
Engels , si la citation est réellement de toi , tu dois te retourner dans ta tombe !

Curieusement , quand il s'agit des vagues d'immigration polonaises, portugaises , italiennes ou
espagnoles (pour qui on avait dans la France des années 50 , 60 et 70 autant de considération qu'on en
a aujourd'hui pour les "arabes") il ne parle pas d'immigration de peuplement alors que concrètement , ils ont "peuplé" la France . Il n'emploie cette expression " immigration de peuplement" ( qui dans son esprit est en fait synonyme "d'invasion" ) que quand il s'agit de l'émigration maghrébo-musulmane. Et de celle d'Afrique noire , mais ce soir il est plutôt branché "arabes potentiellement islamistes" , c'est plus vendeur. Donc , il n'aurait rien contre eux , mais il estime "qu'il y en a trop" ( c'est ce qu'on disait tout aussi benoîtement à propos des Juifs dans l'Europe des années 30 ). En fait pour lui ça serait même encore mieux s'il n'y en avait aucun (c'était mieux avant quand ils n'étaient pas là..). Et ne pensez surtout pas qu'il soit raciste , d'ailleurs il arrive même à le faire dire au pauvre Jean Ziegler qui ce soir-là n'a décidément rien compris !

Déconstructor est lancé , rien ne peut l'arrêter , et, décidément très en verve, il nous balance cette
sentence définitive : "Puis tout ça c'est aussi la faute des élites françaises qui ont méprisé le peuple et ont refusé d'intégrer l'immigration maghrébine , c'est ce qu'on voit dans un film comme "Dupont la Joie "où le Français passe pour un violeur raciste".
Qu'est-ce que cet amalgame délirant ? Et cette utilisation tordue du film "Dupont la Joie" ? Ce film
tourné dans les années 70 relate un fait-divers dans lequel "un" français (pas "le" français censé
représenter "tous" les français, comme voudrait le faire croire Zemmour ) , un type pas très futé , un
beauf' comme il en existe partout, viole une adolescente , la tue et se débrouille pour faire accuser des travailleurs algériens à sa place. Ce qui vu le racisme ambiant passe comme une lettre à la poste et n'étonne personne. De nos jours on aurait fait accuser des roms , si vous voyez ce que je veux dire.
Donc , quel est le lien entre "Dupont la Joie", ( pourquoi dans son mélange habituel de parano et de
mauvaise foi dit-il qu'il "passe pour un violeur" comme s'il n'avait pas vu le film ?) , fait-divers tout à fait vraisemblable dans le contexte de l'époque où il a été tourné , les années 70 ( où paraît-il , Zemmour lisait "Charlie-Hebdo"...) et ces méchantes "élites françaises qui méprisent le peuple et qui ont refusé d'intégrer les maghrébins" ?Aucun . Il s'agit d'une astuce ,d'une technique d'enfumage où on vous embrouille dans la confusion pour vous faire avaler ce qu'on veut vous faire avaler.
A essayer de décoder ce package de messages décousus et contradictoires, votre esprit va se raccrocher
à la seule phrase à peu près compréhensible qui surnage dans cette bouillie verbale. Cette phrase "en
clair" à laquelle votre esprit se raccroche avec soulagement est un hameçon qui contient le message que
Zemmour veut vous faire passer . Ici ce message est : " Les élites se sont servies des arabes pour me
nuire et me mépriser ; et je veux que vous aussi vous vous sentiez menacés et méprisés par la conspiration des élites et des arabes, comme ça à moi ça me paraîtra normal d'avoir ce sentiment"
Il est absolument persuadé que quand il aura enfin réussi à imposer ce message à toutes et à tous il
sera enfin apaisé , rassuré , heureux, (comme "avant" ? ). Ce qui est comique c'est que ces techniques
d'auto-persuasion et de manipulation n'excluent pas une forte dose de paranoïa et de doute qui fait que
tôt ou tard ça finit par lui retomber dessus. D'où son acharnement fébrile, hargneux et angoissé.

Mais poursuivons-donc la visite du cirque Zemmour. La troisième raison , plaide-t-il à un Jean Ziegler
tétanisé, pour laquelle il n'a rien(mais alors rien!) contre les "populations maghrébo-musulmanes" mais
ne peut pas non plus les saquer. c'est , à tout seigneur tout honneur : l'Islamisme. S'il n'existait pas ,qui-vous-savez l'aurait probablement inventé. La manière politiquement correcte de dire qu'on n'aime pas les "arabes" c'est de dire qu'on n'a rien contre les "arabes" (c'est si mal vu d'être raciste !) mais qu'on est contre "l'islamisme". Sauf qu'on n'a pas attendu le 11 Septembre 2001 , l'islamisme ( ou le "salafisme" ,pervertisseur du "rite malékite" , comme nous le précise obligeamment l'érudit Zemmour) pour ostraciser les "arabes" (appellation qui désigne en France les maghrébins musulmans ).
Ce racisme anti-arabe , auquel souscrit notre homme tout en s'en défendant , remonte à la conquête puis
à la colonisation de l'Afrique du Nord par la France . L'administration coloniale française instaura un
racisme d'Etat régi par le "Code de l'Indigénat" (Ah, le bon vieux temps des colonies ! )où les
populations autochtones maintenues dans un état de subordination n'avaient aucun droits et où le colon
les avait presque tous. Et comment faire autrement , quand on est un colonisateur minoritaire pour
arriver à contrôler une population majoritaire qu'on a envahie ?

Les travailleurs algériens ,tunisiens ,marocains, nombreux dans l'Hexagone (où le "Code de l'Indigénat"
ne s'appliquait pas) dès les années 50 subissaient un peu moins ce racisme qu'en Afrique du nord française, mais les plus "identifiables" devaient quand même raser les murs.
Ce racisme "allant de soi" s'est exacerbé lors de l'éviction de la France d'Afrique du Nord (Indépendances)de la Tunisie, du Maroc , Guerre d'Algérie) et l'expulsion des "Pieds-Noirs" d'Algérie (les colons d'origine française , espagnole , italienne et maltaise auxquels se sont ajoutés les maghrébins juifs , nationalisés français et donc vus comme "traîtres" par les maghrébins musulmans. )
Racisme qui est encore monté d'un cran dans les années 70 et 80 quand on a compris que, pas plus que
les autres vagues d'immigration , les travailleurs nord-africains que l'industrie française avait fait venir(pour les employer à des travaux que les français ne voulaient pas faire) , allaient rester en France.Et surtout quand on s'est aperçu (décidément tout fout le camp !) que leurs enfants nés en France
refusaient de raser les murs comme leurs pères et entendaient être traités sur le même pied d'égalité
que le reste de la population.Ce que l'impayable Zemmour traduit par "comportement agressif ,vindicatif
et colonisateur inspiré et travaillé par l'islamiste salafiste". Petite réflexion ,comme ça : Les quartiers
pauvres du Marseille d'autrefois, alors majoritairement peuplés d'immigrés italiens, qui constituaient le vivier "naturel" de la pègre marseillaise, étaient-ils "travaillés" par le "vaticanisme" ? Ou l'Opus Dei ?)

Zemmour s'énerve et engueule Esther Mamarbachi qui fait rien qu'à vouloir le contredire quand elle lui
oppose que tous les arabes immigrés en France ne sont pas forcément des salafistes .Lui il y tient et veut
à tout prix les mettre tous dans le même sac . Et il y réussit , le bougre ,en nous expliquant que
finalement la solution , pardon , le problème (The Problem) c'est le Coran ,le Coran et encore le Coran !
On dirait presque un slogan soixante-huitard actualisé à la sauce djihad. Quand il a fini d'agresser Madame Mamarbachi , il tend une perche à Jean Ziegler avec qui il va aller s'enliser (bâillements) dans une sorte de débat pseudo-théologico-humaniste qui de toutes façons ne mène à rien. Non seulement parce-que c'est tout aussi illusoire et vain que de vouloir tenter une ébauche de
compréhension de l'Inquisition ou des Guerres de Religion en dissertant doctement sur les versets de la
Bible. Mais qu'en plus, là aussi, Monsieur Ziegler n'a pas compris que pour Zemmour , le Coran (ou les
arabes), Mai 68 , la libération de la femme , l'homosexualité , la mort du patriarcat et tutti quanti , c'est même pas la peine d'en discuter , c'est NON. Il n'est pas venu sur ce plateau pour dialoguer (encore un truc de gonzesse , ça ) , il est venu pour imposer ses états d'âme ,pardon,ses idées, coûte que coûte.A la hussarde. Comme papa Napoléon. Non mais !

On passe ensuite à un interlude d'archives où l'on voit notre homme déclarer sa flamme à l'initiative du
9 février 2014. Pour comprendre son enthousiasme il n'est pas inutile de mettre à jour l'étrange
malentendu qu'il y a dans l'interprétation française de cette initiative contre l'immigration de masse. En
France "immigration" est synonyme de "non-blancs" (en gros, les noirs , les arabes et autres basanés )
qui déferlent "en masse" sur notre Gaule bien-aimée. Zemmour (tout comme le Front National et nombre
de médias parisiens ) a donc cru que cette initiative était dirigée contre cette invasion d'"extraeuropéens"
et absolument pas contre les ressortissants de l'Union Européenne et autres frontaliers
(pensez donc , contre des "blancs" ? Impossible ! ). D'où son enthousiasme de circonstance pour la
démocratie directe suisse (de la part d'un bonapartiste c'est plutôt sympa quand on sait ce qu'a fait Napoléon de l'Europe en général et de la Suisse en particulier...).
On a d'ailleurs un échantillon de ce malentendu dans Infrarouge du 11 Fev 2014 où le français Michel
Charrat (président du Groupement Transfrontalier Européen) fait vertement remarquer à un Florian
Philippot (vice président du Front National) tout émoustillé par le succès de l'initiative suisse
anti-émigration de masse , que "du pied de la tour Eiffel" il n'a visiblement pas saisi que ce vote était en premier lieu à l'encontre des voisins français , italiens et allemands attirés par l'emploi suisse. Pour Philippot qui a en tête « étranger = non-blanc » c'est totalement inconcevable et d'ailleurs il en reste sans voix.

Entrée en scène de Benoît Gaillard (président du parti socialiste de Lausanne) qui nous fait une très
bonne analyse sur la corrélation entre la peur du déclassement social dû à l'effondrement économique en
Europe et la montée des votes anti-étrangers. Pas parce-que les étrangers seraient devenus "plus
méchants" ou "moins assimilables" mais tout simplement parce-qu'avec la Crise , la part du gâteau a fortement diminué. Oh ! Jeune impudent ! Qu'as-tu donc proféré ? Dire un truc pareil à Eric Zemmour
c'est lui ôter, lui arracher sa raison de vivre ! Il est pour lui indispensable et vital que "l'étranger"
(les arabes, les noirs ,les petits hommes verts ) soit par définition "méchant" et "inassimilable". Car si ce n'est pas le cas le monde de Zemmour s'effondre et il n'est plus rien.

C'est donc reparti ( et au trot !) pour les sophismes, les acrobaties pseudo-logiques et autres
manipulations agressives pour faire coller à tout prix ses obsessions identitaires personnelles avec la
réalité .

Donc , les considérations économiques("ma-té-ria-listes" nous dit ce disciple caché du Dalaï
Lama ) des "socialistes" et des "libéraux " ça ne compte pas. Assez savoureux pour quelqu'un qui en
début d'émission nous a abondamment cité Marx dont il a loué la justesse des analyses. Mais peut-être
était-ce pour nous en mettre plein la vue et se faire passer pour ce qu'il n'est pas ? Poursuivant sur sa
lancée notre prêcheur exalté déclame à Benoît Gaillard que son cerveau de "socialiste" (toujours sa
manie de ranger les gens en catégories immuables) est "réduit" au matérialisme et à l'économisme, il
enfonce des portes ouvertes et nous assène que "l'homme ne vit pas que de pain" , que "tout ne se vend pas", que "tout ne s'achète pas" .Oui et alors ? Où veut-il en venir ? L'amour ? L'amitié ? La compassion ? L'empathie ? La fraternité ? Apparemment pas le genre de la maison . La culture ? (Tout ce qui n'est pas "français" est donc "inculte" ?) La spiritualité alors ? (C'est ce que proclament à longueur de journée ses chers islamistes ). Non , l'i-den-ti-té . Nous y voilà.

Ce dont souffrent les français , (Zemmour est à la télé suisse, mais c'est bien connu , les souffrances
françaises sont universelles , tout comme ses souffrances identitaires à lui le sont et nous concernent tous) ce ne sont pas des difficultés économiques : chômage , perte de pouvoir d'achat , déclassement social..etc...etc... Bien sûr que non , puisque pour palier à ces broutilles économiques, il suffit de faire comme lui et d'écrire un livre aux confortables retombées financières. Non , ce dont souffrent les français "C'est que les gens ils en ont assez de sortir dans la rue et de changer de continent". C'est du De Gaulle ou du Coluche ? Mais à quoi voient-ils qu'ils changent de continent ? Et pour quel autre continent quittent-ils le leur ? Le problème de ce monsieur Zemmour (qui est lui-même , ça serait bien de le lui rappeler , issu d'un autre continent que l'Europe) c'est que pour lui un français c'est d'abord et avant tout un blanc , tout comme pour ma grand-mère un français c'était d'abord et avant tout un catholique.
On sait où ça mène.

Benoît Gaillard qui ne se laisse pas démonter revient à la charge et lui pose cette question pleine de bon
sens : "Si vous divisez le chômage en deux , est-ce que les problèmes se posent avec la même acuité ?"
Et oui , il a vu juste ! Il enfonce le clou en lui démontrant qu'il réduit tout à la crise identitaire (qui est , mais vous l'aviez compris, d'abord celle du sieur Zemmour). Mis au pied du mur il nie et ment avec une facilité déconcertante . "Tout ça est archi-faux !!". Quand on lui présente les occurrences de son livre il nie , joue les étonnés , tourne en dérision ("ça veut rien dire" , na-na-nère !) , pour essayer de nous faire avaler que son bouquin serait aussi un ouvrage d'analyse économique et pas du tout un délire d'identité grincheuse et problématique.

Devant l'insistance d'Esther Mamarbachi qui réitère la question de Mr Gaillard : "s'il y avait moins de
chômage en France ça serait pas mieux ? " , là il ne peut plus esquiver et il répond avec une pointe
d'agacement qui masque mal son embarras : "oui et alors ?". Et alors, on comprend que l'économie c'est
pas son problème , que son problème c'est son identité maladive à lui , mais qu'il préférerait se faire hara-kiri plutôt que l'avouer.

Dans l'Europe d'antan , les pestes et épidémies voyaient fleurir un nombre invraisemblable de
prédicateurs illuminés et apocalyptiques. Ils culpabilisaient et appelaient les gens à pénitence et
repentance , car si le ma

Juste encore pour dire.... Promethee14, 149 messages Le 17 décembre 2014 à 23:57


Que je ne suis pas le seul à dire que Zemmour est un menteur.... et qu'il délire....

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/12/15/zemmour-se-lache-en-italie-deporter-cinq-millions-de-musulmans-ca-peut-se-voir/

Vous avez raison et vous avez tort, je vais vous expliquer pourquoi... saladerouge, 3922 messages Le 27 novembre 2014 à 10:03

Suite à la publication de son livre, les débats sont stériles, on pointe du doigt certains passages et on tire des conclusions réductrices... La famille recomposée, décomposée n'est pas une évolution qui rend libre et heureux. Les familles monoparentales sont précarisées. L'endettement, lors de divorce est fréquent. Le mal être est généralisé, mai 68, nous a conduit à décembre 2014 et mis à part quelques castes, politiciens, chercheurs, banquiers, gros industriels, tout le monde souffre. Nous sommes réduit à notre individualité avide, chips, télé et bon marché. Les personnes face à Zemmour ne propose rien, ils crient au scandale devant un diagnostique qu'ils aimeraient ne pas voir ou cacher sous le tapis... L'abîme entre nos élus, élites et la population se creuse, Zemmour a le mérite de le voir, de le publier...

Comme quoi...... Promethee14, 149 messages Le 11 décembre 2014 à 4:56


Il n'y a pas besoin d'être doué pour vendre un bouquin.... à noter que Zemmour ne vend plus aussi bien.... il rétrograde.... l'effet de mode passe....


http://www.lexpress.fr/culture/livre/infographie-meilleures-ventes-de-2014-trierweiler-devant-le-prix-nobel_1631081.html

Et tous les traficans de drogues sont noires, bien sûr Betty Eugli, 567 messages Le 6 décembre 2014 à 7:56

C'était mieux avant ? Pour certaines choses oui. ultra, 425 messages Le 27 novembre 2014 à 7:04

Toute une littérature a été écrite pour dénoncer les ravages suite à mai 68. Vouloir améliorer certaines choses c'est bien, vouloir tout détruire, se révolter contre tout, faire l'exact contraire de ce qui s'est fait des siècles durant, c'est aller beaucoup trop vite en besogne et ne pas réfléchir aux conséquences sur la vie des enfants et des adultes.

En une génération on a voulu tout chambouler. Les psy sonnent l'alarme depuis longtemps : plus personne à la maison pour les enfants qui ne sont ni accueillis lorsqu'ils rentrent et partent à l'école le matin seuls, quittant un appartement déjà vide.
Aussi le temps consacré aux enfants a diminué de 80% en une génération !
Non seulement les deux parents travaillent mais lorsque enfin rentrés il faut faire le ménage, la cuisine, les téléphones etc. Dans un récent ouvrage, une psy citait le cas d'une femme qui admettait voir son bébé au maximum une heure par jour - et encore, elle était souvent au téléphone lorsqu'elle rentrait du travail. Beaucoup d'enfants vont mal et souffrent d'abandonite : personne ne les veut à la maison.
Vacances : idem, on les expédie en camps, ils ne peuvent les passer avec les parents.

Il faudrait revoir toute la structure familiale car cette situation ne peut perdurer.Les enseignants doivent faire l'éducation des enfants car à la maison il n'y a plus aucun cadre, on ne leur apprend plus, mais surtout on ne leur montre pas l'exemple.

Il faudra trouver des solution car comment imaginer que ces enfants-là deviendront nos gouvernements de demain ? Sur quelles bases vont-ils décider de la société ? De la famille ?

L'enfant a été lontemps le critère NO 1 de la famille maintenant il est un "manque à gagner" si la mère reste à la maison, donc elle va travailler, rentre fatiguée, stressée et avec plein de tâches encore à accomplir. Le samedi courses et ménage, le dimanche repassage, bref : jamais disponible pour l'enfant qui souvent n'a déjà plus son père à la maison.

On va au-devant d'un désastre. Ce ne sont pas seulement les enseignants qui le disent mais les psychologues. On n'a tenu aucun compte des enfants dans cette course à l'argent. L'enfant a besoin d'un foyer paisible, serein, accueillant.

Sinon, comment pourrait-il en créer un plus tard ?

Et ainsi vont les divorces : trop de stress, trop de tout, sauf du temps et de la présence positive et à l'écoute.


Peu importe QUEL parent est à la maison, mais que ce soit le père où la mère il est indispensable qu'il y ait quelqu'un qui veille sur tout, organise, est là lorsque l'enfant part et lorsqu'il revient.

La douceur d'un foyer, c'est cela qui manque aux enfants souvent. Je vous invite à aller voir en librairie les ouvrages consacrés sur ce sujet.

A force de "modernité" on en oublie l'essentiel.

Monsieur Zemmour n'aime pas le pape François Urushima, 797 messages Le 30 novembre 2014 à 15:05

Oui tout le monde le dit le débat fût navrant. Ce qui me semble intéressant c'est que M. Zemmour unis les oppositions sur la désunion! Il n'est pas adepte du pape François question d'opinion sur les différentes religions. Il est vrai un Pape qui s'intéresse aux problèmes de notre époque avec une vision contemporaine c'est suspect à ses yeux, ref: http://www.tak.fr/eric-zemmour-pape-francois/

Zemmour voudrait imposer la famille idéale.... Promethee14, 149 messages Le 26 novembre 2014 à 14:00


Zemmour, fait un constat.... et ne l'accepte pas.... il refuse la famille (changée) telle qu'elle est aujourd'hui.... il se bouche les yeux... il dit que la société a démoli la famille.... mais ce sont les familles qui ont décidé... personne ne demande ou oblige de divorcer... de se remarier... ou de ne pas se marier et d'avoir quand même des enfants... je ne dis pas que c'est bien.... mais c'est comme ça.... et on fait comment avec ça.... ??
Zemmour, lui dit.... c'est scandaleux, la famille normale ce n'est pas ça....
En fait, Zemmour voudrait que la famille soit comme celle qu'il a souhaiterait.... mais personne n'a le droit de dire : "Voilà comment doit être la famille !" Lui il prend ce droit.... c'est absurde.....

Grande déception de l'attitude de ces dames... Aurora, 675 messages Le 25 novembre 2014 à 23:42


Pensais que qu'elles poseraient des questions... pas qu'elles feraient un procès.

Dommage...

anonymous icon Merci Eric Zemmour, vous êtes formidable ! Ulysses, 3 messages Le 27 novembre 2014 à 14:06

Voir et entendre Eric Zemmour déclenche chaque fois en moi quelque chose de sain, de tonique et de régénérateur, une grande joie, le sentiment que tout devient clair, logique, compréhensible pour ne pas dire limpide, tant la cohérence de sa pensée est tout à fait exceptionnelle.
Une fois de plus ceux qui étaient face à lui n’ont pas fait le poids. Miss Mamarbadji n’a pas réussi à être aussi insupportable que d’habitude en interrompant toujours mal à propos l’invité, en le coupant dans ses explications intéressantes, et ne sachant pas le faire parler, alors que le propre d’un bon interviewer est d’obtenir de l’invité qu’il se livre un maximum, Eric Zemmour l’a muselée d’autorité. Jean Ziegler s’est retrouvé minimisé – dans la problématique de mai 68, l’individualisme et le capitalisme – pour ne pas dire ramené au niveau de l’élève, et complètement à côté de la plaque concernant l’islam, face à un invité aussi brillant. Le président du parti socialiste vaudois a tout simplement dû faire honte aux membres de son parti tant son argumentation était dérisoire et balayée par les excellentes démonstrations d’Eric Zemmour. Quand aux deux dames elles ont montré une telle difficulté à percevoir les évidences les plus élémentaires de la réalité que cela en devient inquiétant.
Il faut reconnaître à Jean Ziegler une correction parfaite dans le débat, il se comporte avec respect à l'égard de son interlocuteur, alors qu'au contraire les deux dames et le président du parti socialiste vaudois se sont montrés pour le moins excessivement agressifs, voire clairement teigneux pensant probablement pouvoir ainsi compenser la faiblesse, pour ne pas dire l'absurdité de leur argumentation.
Encore une fois, Eric Zemmour s’est retrouvé face à des gens incapables de se hisser à son niveau.

L'effet Zemmour.... Promethee14, 149 messages Le 5 décembre 2014 à 0:27


Je viens de comprendre pourquoi Zemmour et ses fans ne sont contents de la façon dont s'est déroulé le débat....

Je viens de voir à la TV en France comment se passe ses soit-disant débats en France.... c'est assez effarant... il est reçu dans des salles ou tout le monde est fan de lui et de son bouquin... pas une seule personne dans les salles pour un peu le contredire... tout monde est acquis à sa cause et à ses idées.... les personnes présentes ne sont là que pour l'applaudir et dire combien elles l'admirent...

Je suis donc bien content qu'à Infrarouge, Zemmour aie pu découvrir qu'il n'y avait pas que des admirateurs de son livre et de ses idées... ça a dû le surprendre... tant mieux.... qu'il prenne conscience que nous ne sommes pas tous des moutons et des endoctrinés....

Ca fait plus de 10 ans que Zemmour propage ses idées.... mais il a du succès maintenant parce qu'il a un fort soutien médiatique... les journaux qui veulent vendre et les chaînes TV qui veulent de l'audience invitent Zemmour.... même ce soir sur une émission politique... il y avait une référence à lui et à son bouquin.... un véritable effet de mode... et comme je n'aime pas suivre la mode aveuglément... voilà.....

Nouvelle intervention dans le forum "Alors Monsieur Zemmour, c'était mieux avant?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Alors Monsieur Zemmour, c'était mieux avant?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.