Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 19 mars 2014 à 20:15

Qui s’en est bien sorti Déshérité, 144 messages Le 9 mars 2014 à 17:49

Bonjour
Parmi les enfants placés, il n’y avait aucun qui s’en est bien sorti ? J’aimerai voir ou moins un témoignage qui dit quelque chose de positive : quelqu'un qui était bien scolarisé, bâti une vie bien, fondu une famille, fait une carrière………..Ou sont ce gens là ?

Salutations
Déshérité

anonymous icon Crime contre la dignité humaine! Biondi, 2 messages Le 20 mars 2014 à 23:10

Le fait d’arracher un nouveau-né à sa mère dans la salle d’accouchement de l’hôpital en vue de son adoption obligatoire tout comme l’emprisonnement arbitraire sans décision judiciaire avec l’abus que représente le travail obligatoire gratuit sont, avec la stigmatisation perpétuelle comme « prisonnier » qui en découle, un crime contre la dignité humaine. Cette injustice ne pourra « JAMAIS » être réparée.

Nous, les personnes concernées, nous souffrons jusqu’à aujourd’hui de ce traumatisme, d’avoir perdu les vies que nous aurions pu avoir et que nous n’aurons plus jamais. Il ne nous reste que cette question désespérée:"Mais qu’ont-ils fait de nous?"

anonymous icon Une question à tous ceux qui ont été "placés" Palonique, 23 messages Le 21 mars 2014 à 14:37

Avez-vous été temptés de rechercher, et de confronter vos bourreaux une fois arrivés à l'âge adulte?

anonymous icon NOS AMIS SOCIALISTES VEULENT ENTRER DANS L'UE! ombredeshin, 1081 messages Le 22 mars 2014 à 18:00

UNION EUROPENNE = UNION SOVIETIQUE (ru, 9 mars 2013) -


Vladimir Boukovski est écrivain, ancien dissident soviétique et prisonnier politique, il a passé 12 ans dans les geôles de l’URSS.


Il vit aujourd’hui à Cambridge/GB.


Boukovski a exposé sa vision de l’U.E. et ses similitudes avec l’URSS ici :

http://www.youtube.com/watch?v=aXNAwEpOkC0

Voici la transcription (par l' UNEC) du texte de cette mémorable vidéo YouTube (parue le 27 mars 2013) :


« Il est très étonnant qu’après avoir enterré le monstre URSS, on en construit un autre, tout à fait semblable : l’Union Européenne. Qu’est-ce, au juste, que l’Union Européenne ? Nous y répondrons peut-être en examinant l’URSS.
L’URSS était gouvernée par 15 personnes non-élues qui se nommaient entre elles et qui n’avaient à rendre de comptes à personne. L’U.E. est gouvernée par deux douzaines de personnes qui se sont choisies entre elles, qui se réunissent à huis clos, qui ne rendent de comptes à personne et qui sont indélogeables.
On pourrait dire que l’U.E. a un parlement élu. Bien, l’URSS avait aussi une sorte de parlement : le Soviet Suprême. Ils approuvaient sans discussion les décisions du Politburo, tout comme au Parlement européen où le temps de parole de chaque groupe est limité et est souvent de moins d’une minute par intervenant.
Dans l’U.E., il y a des centaines de milliers d’eurocrates avec des salaires faramineux, du personnel, des serviteurs, des bonus et des privilèges, une immunité judiciaire à vie, simplement mutés d’un poste à un autre quoi qu’ils fassent ou ne fassent pas bien. N’est-ce pas exactement comme le régime soviétique ?
L’URSS a été créée par la contrainte et très souvent avec l’occupation armée. L’U.E. se crée, certes non pas par la force armée, mais par la contrainte et la pression économique.
Pour continuer d’exister, l’URSS s’est étendue toujours plus. Dès qu’elle a cessé de s’étendre, elle a commencé à s’effondrer. Et je pense qu’il en sera de même pour l’U.E.
On nous avait dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique : le Peuple, et qu’il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes. C’est la même chose avec l’U.E. Ils ne veulent pas que vous soyez Anglais ou Français, ils veulent que vous soyez tous une nouvelle entité historique : les Européens. Faire disparaître vos sentiments nationaux et vous forcer à vivre en communauté multinationale. 73 ans de système en URSS ont abouti à plus de conflits ethniques que nulle part ailleurs dans le monde.
L’une des grandes ambitions de l’URSS était de détruire l’État-nation. Et c’est exactement ce que nous voyons en Europe aujourd’hui. Bruxelles veut engloutir les États-nations pour qu’ils cessent d’exister.
Le système soviétique était corrompu de la tête aux pieds, et il en est de même pour l’U.E. La corruption endémique que nous voyions dans la vieille URSS fleurit en U.E. Ceux qui s’y opposent ou qui la dénoncent sont réduits au silence ou punis. Rien ne change. En URSS nous avions le goulag. Je pense qu’on l’a aussi dans l’U.E. Un goulag intellectuel nommé « le politiquement correct ». Quand quelqu’un veut dire ce qu’il pense sur des sujets de race ou de genre, ou si ses opinions diffèrent de celles approuvées, il sera ostracisé. C’est le début du goulag, le début de la perte de votre liberté.
En URSS, on pensait que seul un État fédéral éviterait la guerre. On nous raconte exactement la même chose dans l’U.E. Bref, la même idéologie et les mêmes systèmes. L’U.E. est le vieux modèle soviétique servi à la sauce occidentale. Mais j’insiste, comme l’URSS, L’U.E. porte en elle les germes de sa propre perte. Hélas, quand elle s’écroulera, car elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de gigantesques problèmes économiques et ethniques.
Le vieux système soviétique n’était pas réformable, L’U.E. non plus. Mais il y a une alternative à être gouvernés par ces deux douzaines de responsables autoproclamés à Bruxelles. Cela s’appelle l’indépendance. Vous n’êtes pas forcés d’accepter ce qu’ils ont planifié pour vous. Après tout, on ne vous a jamais demandé si vous vouliez les rejoindre. J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. »



anonymous icon De la mémoire mais ou ? Wuthrich jean m, 1 message Le 22 mars 2014 à 8:43

Merci de cette émission .
je regrette l'absence du corps médical semble ne pas vouloir participer au devoir de mémoire, qui pourtant est partie prenante


Donc Genève tergiverse ...
chers députés de cette république, j'ai confiance en vous.
Je sait bien que ça risque de faire un peut tache dans cette ville internationale,
mais j'ai ardemment besoin d un lieu, d'un coin de mémoire, d'une sculpture quelque chose ...
je sait pas ou honorer la mémoire de mon camarade jénish qui s'est suicidé après son séjour en..."internat"
on ma dénis de bien des droits, je me permet ici de revendiquer un droit au deuil, à la mémoire.
VITE !

SVP restons décent, parfois il me semble que il y a que les riches pour se poser la question de combien ça vas coûter.

anonymous icon Nouvelle forme de victimes humaines Biondi, 2 messages Le 21 mars 2014 à 21:35

Avec les personnes internées administrativement, l'État a non seulement engendré une nouvelle forme de victimes humaines, il a également créé une nouvelle forme de criminels dans la société qui aujourd’hui encore se moquent à l’envi des victimes du comportement arbitraire de l'administration de cette époque et les calomnient pour cacher leurs propres insuffisances voire leurs méfaits, et sans être punis pour cela ! Qu’il s’agisse de calomnies suggestives, indirectes ou direc-tes contre la victime, cette dernière a été transformée des décennies durant en bouc émissaire - la plus pure hygiène sociale sur le dos des innocents. L'État et ses administrations, ainsi que tous les citoyens qui ont de surcroît participé tout à fait délibérément à ce comportement criminel et en ont également profité pour s’enrichir, portent la responsabilité de ces situations désastreuses.

anonymous icon L argent ne guérit rien ! Ted 22, 2 messages Le 19 mars 2014 à 22:49

tout cela est horrible...Des excuses collectives,oui !....Mais l argent ne guérit rien !..Et combien d autres enfants victimes encore aujourd'hui hui ??...Alors pourquoi pas payer aussi dans ces cas la ! Lle respect,oui.....mais payer non !

anonymous icon Le passé oui ... mais le quotidien et le présent on en fait quoi ? Tabango, 3 messages Le 20 mars 2014 à 16:51

J'ai retrouver ma mère biologique; et elle m'a racontée notre histoire, comment, à l'époque, un avocat, une directrice de pouponnière et d'autres exécutants, lui fait croire à elle, à ma marraine et mon parrain de baptême , que j'étais "décédé"; pour me confier en adoption à une famille "catholique" intégriste; qui croyant bien faire, ont décidés de m'envoyer en pensionnat, après une enfance faite de coups et d'oppressions psychologique
Je suis d'accord que le passé est le passé mais à cause de celui-ci je n'ai jamais pu me construire sur des bases saines et ma vie est toujours bancale à cause de non-dit, de mensonges ...
Dans notre société actuelle, le nerf de la vie, malheureusement, c'est l'argent.
Il ne fait pas le bonheur; mais il y contribue grandement.
Être indemnisé décemment, ne me redonnera jamais ma vie volée; mais me permettra de réaliser sereinement ce qui me reste de ma vie et surtout de celle de ma fille qui indirectement souffre aussi de ces faits.
Car non seulement ce sont directement les gens concernés qui sont touchés mais aussi leur famille.

On débloque en 24 heures des fonds impressionnants pour des banques privées et des pays dans le besoin ... mais pour quelques milliers de survivants, proches de nous tous, et ayant vécue des d'actes odieux et inadmissibles on rechigne...

Arrêtez de discuter !
Les faits sont là et prouvés.
On ne définira jamais qui a le plus souffert de tout ça.
Car chaque personnes est différente.
Mais refaire vivre ce passé au gens concernés; pour définir sur une échelle de 1 à 10 leurs malheurs est une honte; ça rejoint les comportements de l'époque...

anonymous icon Intervention caramelita1984, 2 messages Le 19 mars 2014 à 21:29

Au lieu d'indemniser les criminels et les délinquants parce que les prisons ne sont pas assez confortables à leur goût, l'Etat devrait verser cet argent aux anciens enfants placés.

anonymous icon Intervention Tabango, 3 messages Le 20 mars 2014 à 2:03

Que du blabla ... ils attendent que les gens meurent ou quoi ?

Un table ronde ... alors que les fait sont là ...
Faire revivre à toutes ces personnes des souvenirs atroces...
Nos autorités, sans table ronde, à l'époque on prisent des décision de placement injustifiables, qui on eues des résultats inhumains
Et comme part hasard aujourd'hui il faut des années pour une reconnaissance et la mise en place de fonds d’indemnisation.

Pour moi, la décision a été prise dans les quelques jours suivant ma naissance... .
L'état ma volé ma Vie .... je ne dis pas qu'elle aurai été meilleure si j'étais resté avec ma mère biologique; mais ça aurai été MA Vie et non pas celle décidée arbitrairement par des fonctionnaires bien pensant !
Je suis scandalisé , outré ...

Je n'ai pas de mots assez fort pour m’exprimer là ...

L'argent est toujours le nerf de la guerre JLR, 294 messages Le 20 mars 2014 à 7:33

Pourquoi ? Les femmes dont le salaire est trop bas ou les hommes des lâches ! L'argent est le nerf de la guerre hélas ! Et les enfants sont malheureux encore actuellement mais il y a une détresse morale qui est de ne pas connaitre son père, de ne pas avoir de but dans la vie, la solitude...etc

Ne mettons pas toutes les églises dans le même sac ! UN GRAND MERCI ! JLR, 294 messages Le 19 mars 2014 à 22:32

Il y a eu des abus mais en ce qui concerne mon mari qui a fait environ 10 ans dans pensionnat chrétien protestant (dans le Jura) UN GRAND MERCI A TOUT CEUX QUI S'OCCUPENT DES ORPHELINS...

Nouvelle intervention dans le forum "Soirée spéciale «enfants placés»: la Suisse doit-elle payer?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Enfants placés: la Suisse doit-elle payer?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.