Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 24 septembre 2013 à 22:45

Alcool et picole: jeunesse en danger?

  • Alcool et picole: jeunesse en danger ? [1:01:18 min.]
  • Alcool et picole, version courte [06:02 min.]

Les milieux de la prévention sont en colère: les jeunes boivent plus, plus vite et toujours plus tôt. Pourtant, une majorité politique refuse de restreindre l'accès à l'alcool. La liberté du commerce justifie-t-elle de laisser les jeunes seuls face à l'alcool? Faut-il interdire l'achat pendant la nuit, fixer un prix minimum dissuasif et punir ceux qui finissent aux urgences? Les ravages de l'alcool, responsabilité personnelle ou question de société? On en débat, dans Infrarouge, ce mardi.

Le dossier de RTS Découverte sur l'alcool et les jeunes

Reportage de Mise au point du 14 avril 2013 sur la hausse des admissions aux urgences pour consommation excessive d'alcool

Si vous voulez venir assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Christophe Darbellay, président du PDC suisse, conseiller national, VS



Ada Marra, conseillère nationale PS, VD

Jean-Bernard Daeppen, chef service alcoologie, CHUV

Julien Morand, vice-président de la Fédération suisse des spiritueux

Stéphane Caduff, responsable secteur prévention Fédération vaudoise contre l'alcoolisme

Jacques Deillon, président sortant des Jeunes UDC fribourgeois

Témoignage d'un jeune victime d'un coma éthylique

Toutes ces bitures de d’jeunes d’à ctheures ne sont que de la petite bière… chat'du'meunier, 1075 messages Le 26 septembre 2013 à 7:11

…comparées à la liqueur que la planète doit avaler à Fukushima dès ce mois de novembre.

http://bistrobarblog.blogspot.ch/2013/09/le-moment-le-plus-dangereux-pour.html

Il faut que TEPCO fasse appel à la communauté internationale des spécialistes en la matière afin de ne pas rater l'opération.

Et salutations à Courage dit-il.

L'hypocrisie des adultes DocteurLove, 228 messages Le 29 septembre 2013 à 11:52

Qu'est-ce que l'on serait pas capable pour vivre "bien", protéger "son économie", encaisser de l'argent, etc.

N'est-ce pas Monsieur Darbellay? N'est-ce pas Monsieur Morand?

Je tenais à vous dire, la colère passée, que je vous ai trouvé particulièrement inadéquat et irrespectueux: les adultes sont des adultes, les jeunes méritent le plus grand soi de ceux qui se disent adultes. Ce qui ce passent actuellement dans le cadre des dépendances est aussi la conséquence des actes des soit-disant "adultes responsables", tels que vous.

Je vous ai bien écouté: vive l'alcool durant les premières 18 minutes de l'émission, dont le sujet était pour le rappel, les conséquence des beuveries sans limites. C'est scandaleux.

Pour moi, vous êtes co-responsables de ce qui se passent actuellement.

Vous sacrifiez l'innocence à vos propres intérêts et m'inspirez le plus profond mépris.

http://www.youtube.com/watch?v=jakI86u5Kas

Vous êtes insouciants et irresponsables, soit définitivement pas crédibles en termes d'exemple.


IR: vous pouvez même transmettre à ces deux "Messieurs" ce commentaire, sous ma véritable identité.

J'assume totalement ma position,

Et les genevois qui veulent ouvrir les boîtes de nuit jusqu'à 8h du matin ! cequoi, 195 messages Le 30 septembre 2013 à 15:33

C'est un non sens total. Imaginez la santé qu'auront les pauvres enfants nés de toute cette multitude de jeunes qui boit jusqu'à être ivre morts durant leur prime jeunesse et qui font des enfants ensuite ? Leur système nerveux par exemple aura déjà beaucoup souffert et ce ne sera pas leur seul problème. La prochaine génération naîtra déjà malade à cause des beuveries autorisées des jeunes.

Faire payer les frais par ceux qui se saoulent! sean, 3040 messages Le 23 septembre 2013 à 14:45

Si quelqu'un veut se "droguer" à l'alcool ça le regarde mais il doit en assumer seul les conséquences et ne pas toucher à autrui (accident de voiture, agressions, etc). Et en ce qui concernent ceux qui sont admis aux urgences ils devraient en assumer seul les frais d'hospitalisation.
Ce projet est en cours d'étude en G-B soutenu par 70% de la population. On devrait faire pareil ici, il n'y a pas de raison que des gens payent des primes d'assurances pour subvenir aux besoins d'alcooliques volontaire en plus.
Notons également que beaucoup de jeunes qui se saoulent recommencent ensuite même après un coma éthylique.

Un(e) patient/te) admis aux urgences doit pouvoir être soigné(e) sans distinction SuisseRomand, 2199 messages Le 26 septembre 2013 à 2:12

Par contre, pour des cas d’admission aux urgences en cas d’abus d’alcool "pour des personnes mineures" à partir de 22h00 devraient faire l’objet d’une étude approfondie (sanctions éventuelles diverses).

anonymous icon Realités anthyr, 117 messages Le 24 septembre 2013 à 9:57

plus globalement, au lieu d'augmenter le prix de l'alcool, il faudrait peut-être baisser le prix des boissons non alcooliques.
Dernièrement, dans un restaurant,j'ai payé 13.- un demi-litre d'eau minérale.

Evidemment, l'effet n'est pas le même, et les habitudes sont prises!

De toute façon, prix ou heures de fermeture, ceux qui veulent de l'alcool en trouverons toujours, car ces beuveries sont préméditées, et les acteurs doivent en supporter les frais.

avatar de Courage dit-il Une affaire de comportement ! Courage dit-il, 7228 messages Le 23 septembre 2013 à 23:31

Les abus constatés sont les faits surtout d'adolescents et de jeunes pseudo-adultes, de jeunes écervelés ayant peu de self-contrôle.
Pour dissuader durablement ce genre de comportements, on peut proposer une mise sous tutelle des intéressés: ce sera ensuite au tuteur à prendre les mesures de contraintes nécessaires.
Je suis bien sûr que la perte d'indépendance, liée aux déportements, aura un puissant effet curatif et préventif - la seule menace de mise sous tutelle, avec de temps en temps confirmation de la réalité des choses, en faisant quelques exemples, ramènera les pieds de tout le monde sur terre !

anonymous icon Continuons à payer les comas éthyliques pour éviter les décès danwi, 103 messages Le 24 septembre 2013 à 22:14

Les comas éthyliques doivent continuer à être payer par l'assurance maladie, sinon il y a un risque qu'on n'amène pas les gens à l'hôpital, ou trop tard. Il est difficile de savoir comment réagir quand on est avec qqn qui a trop bu et qui est entre le conscient et le comas. On ne sait pas s'il dort ou s'il fait un comas. Si les potes de la personne savent qu'il devra payer le comas, ils vont attendre avant de l'amener à l'hôpital. Cette mesure risque de créer des décès et, sans considérer l'aspect humain, coûtera plus cher que ce qu'elle est censé rembourser.

anonymous icon Pourquoi consommer un soda? Betsy, 3 messages Le 24 septembre 2013 à 23:12

Au café une bière est moins chère qu'une boisson sans alcool. Chercher le problème....

Les prohibitionnistes sont de retour ! Cyan, 3718 messages Le 24 septembre 2013 à 18:45



La clope, l’alcool, les stupéfiants, bientôt le jeu et les femmes.
A chaque crise, quand toutes les expériences pourtant démontrent que ce n’est pas en interdisant, les mêmes réflexes surgissent chez les bien pensants.
La prohibition de l’alcool aux USA, un cinglant échec.
Celle de la drogue, n’en parlons pas.
A chaque fois que la misère des travailleurs revient en force dans la société, que les nantis sentent leur pouvoir menacé, les mêmes recettes.
Notez au passage, que de s’attaquer aux fournisseurs de ces addictions, n’entre jamais en ligne de compte. Que ce soit par des taxes, ou en brisant leurs monopoles.
Non, on préfère criminaliser les consommateurs. Parce que pauvres ou sans travail, ou pour une grande parie de notre jeunesse sans avenir digne dans cette société.
Oh ! Je sais bien certains prétendront que ces produits sont déjà bien taxés.
Les cigarettes par exemple.
C’est vrai, mais pas pour soigner ou pour aider le fumeur.
De même pour l’alcool.
Il semble de plus en plus démontré aux USA, que la guerre contre la drogue n’est en réalité que le vecteur principal d’une nouvelle société de castes, nouvel avatar du racisme ordinaire américain, après l’esclavage et la ségrégation.
Vous en doutez ?
Pourtant au XIXème siècle, on fumait même en Europe dans nos capital de l’opium. On connaissait des addictions à la morphine et le laudanum s’achetait comme aujourd’hui de l’aspirine.
N’a-t-on pas interdit l’absynthe, non parce qu’elle était criminogène, mais parce que bon marché et par conséquent très en vogue dans les classes laborieuses ?
Les américains n’ont-ils pas criminalisé l’opium, que quand ils se sont aperçu que les chinois constructeurs de leurs chemins de fer, ne voulaient plus quitter le pays?
http://blogs.rue89.com/drogues-et-addictions/2013/05/31/quand-la-segregation-raciale-se-camoufle-derriere-la-lutte-contre-la-drogue-230451
Pourquoi le crack par exemple vaut plus d’années de prisons en gramme, (Jusqu’ à 30 fois plus) que l’héro ou la cocaïne ? Parce que bon marché et parce que consommées surtout par les noirs défavorisés de leurs banlieues ouvrières.
A chaque poussée immigratoire dans leur pays d’une communauté autre que blanches dans ce pays, l’accent est mis sur une drogue.
Opium pour les chinois.
Héro pour les asiatiques.
Cocaïnes pour les sud américains.
Re-héro pour les afghans.
etc...
S’il faut criminaliser l’alcool, cela part du même principe, appliqué aux travailleurs, aux cas sociaux ou aux jeunes qui préfèrent de bourrer la gueule, pour le moment que de se révolter.
Ne nous trompons donc pas sur ceux qui au nom des libertés ou qui sont contre les taxes au sujet de leurs motivations réelles.
Si notre système carcérales comme aux USA est privatisé, il demanderont sa criminalisation, vous pouvez y compter.
En vérité, la vraie chose logique serait de consacrer les taxes existantes sur ces substances à combattre vraiment leurs méfaits.
Et là... il n’y a aucun politiciens qui le souhaitent.
Une fois de plus, il faut se rendre compte, que le seul problème qui se pose vraiment est une transparence et une réelle redistribution dans le pays de notre fiscalité indirecte.








anonymous icon Jeunes et vieux.... joliesenior, 49 messages Le 25 septembre 2013 à 6:52

ils consomment tous de l'alcool à certaines occasions!
on boit deux verres et on ne se rend plus compte qu'on continue..... a chacun de connaître ses réactions et son corps. et que les assureurs fassent leur travail en les informant qu'ils ne paieront plus...

anonymous icon Mind Control Baron Cohen, 1 message Le 24 septembre 2013 à 23:55

Vous ne réglerai rien sans aller a la cause...

les media actuel les clips les films et énormément de masse media delivre une forme de controle de l'esprit par le biais de message subliminale et de messages qui s'adresse directement au subconscient...

ainsi se crée une promotion de la débauche de la consommation et une meilleur prise concernant l'asservissement des foules d'esclave humain.

de plus de nombreuses boisson tel que coca cola contiennes de l'alcool en petite doses se qui habitue les cerveaux des le jeune âge a cette substance...

Bref un peuple ignorant et ignare est bien plus facile a enchainer...

l'ordre par le chaos...ect ect ect...

la REVELATION nous sauvera...


Nouvelle intervention dans le forum "Alcool et picole: jeunesse en danger?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Alcool et picole: jeunesse en danger?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.