Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 4 juin 2013 à 22:35

Secret bancaire: diktat américain et capitulation helvétique?

  • Infrarouge [1:02:21 min.]
  • Accord bancaire américain (version courte) [05:55 min.]

Les Etats-Unis ont gagné. Les banques suisses en délicatesse avec le fisc américain vont désormais pouvoir livrer en toute légalité les noms de leurs employés. De plus, elles risquent de très lourdes amendes si elles ne coopèrent pas. Un diktat auquel le Parlement va devoir donner son blanc-seing sans connaître précisément le détail des sanctions. Pourquoi la politique vole-t-elle une nouvelle fois au secours des banques? La Suisse s'est-elle couchée devant les Etats-Unis ? Eveline Widmer-Schlumpf a-t-elle définitivement bradé notre secret bancaire, elle qui veut aussi le supprimer pour les Suisses? Est-ce la fin de la protection de la sphère privée? L'heure de la transparence totale a-t-elle sonné? Infrarouge ouvre le débat ce mardi.

Si vous voulez venir assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Jean-François Rime, conseiller national, UDC, Fribourg

Géraldine Savary, vice-présdente PS et conseillère aux Etats, Vaud

Claude-Alain Margelisch, directeur de l'Association suisse des banquiers

Jean Ziegler, auteur notamment de «La Suisse lave plus blanc», 1990

Luc Thévenoz, professeur à l'Université de Genève et directeur du Centre bancaire et financier, ancien membre Commission fédérale des banques

Patrick Dorner, directeur Association suisse des gérants de fortune

Quand Jean Ziegler Commence à apprecier les Etats Unis: ALERTE Laissez-faire, 393 messages Le 16 juin 2013 à 8:59

C'est un signe qui ne trompe pas; "patriot Act", Scandale d'écoutes massives, Persécution fiscale mondiale, violation de la souveraineté des Etats de droits comme la Suisse, impôts et dettes élevés, Plans massif de sauvetages de 0.01% de la population en faillite.

Les Etats unis passent du coté obscure, c'est évident.

avatar de Courage dit-il Quel secret bancaire et pourquoi ? Courage dit-il, 7228 messages Le 31 mai 2013 à 17:49

Les banquiers suisses fournissent d'excellents états à destination du fisc: pourquoi s'en priver ? :-)
A quels Suisses le secret bancaire (vis-à-vis du fisc) est-il utile: aux fraudeurs seulement ? Dans ce cas, pas de raisons d'accepter qu'il subsiste ...

Le système bancaire mondial! Siloe, 5 messages Le 4 juin 2013 à 22:46

Excellent test Larry, 12074 messages Le 31 mai 2013 à 18:00

Cet "accord" va permettre de voir exactement qui sont les collabos de l'impérialisme US. Pour l'instant, on peut déjà citer EWS et son parti, ainsi que l'ASB.

anonymous icon UBS le retour : '' Fichiers vaches et carnet du lait '' RedShark56, 172 messages Le 7 juin 2013 à 15:29

'' La Croix est en mesure de révéler l’existence d’une liste de 92 « chargés d’affaires » (commerciaux et gestionnaires de fortunes) suisses d’UBS, attachés aux bureaux de Genève, Bâle, Lausanne et Zurich, qui se livraient sans doute, selon un témoin capital de l’affaire, au démarchage illégal sur le territoire français, jusqu’en 2011.Ce document et l’attestation qui l’accompagne sont entre les mains des juges d’instruction, après avoir été remis aux officiers de la douane judiciaire nationale, lesquels ont récolté une nouvelle liste mise à jour en 2012. Le nombre impressionnant des commerciaux ainsi listés corrobore les termes d’une note d’information transmise à l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) de la Banque de France par des cadres supérieurs d’UBS France révoltés par les pratiques illégales de leur groupe, dès 2010...''
.
http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Le-groupe-suisse-UBS-est-mis-en-examen-2013-06-07-970219
.
http://www.rts.ch/info/suisse/4966786-ubs-mise-en-examen-en-france-pour-demarchage-illegal-de-clients.html
.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/18/d-anciens-salaries-d-ubs-ont-denonce-les-pratiques-douteuses-de-la-banque_3161785_3234.html

La Suisse n’est pas à vendre « not to sale» ... SuisseRomand, 2199 messages Le 7 juin 2013 à 0:32

La Suisse n’est pas à vendre « not to sale» … affirmation économique mais espérons aussi politique !!!.

anonymous icon USA-CH Arnaud, 5 messages Le 4 juin 2013 à 23:03

Mais qu'ont les USA comme cartes dans leur manche pour faire que la Suisse se couche à ce point devant eux ? Je me demande quels armes ils ont contre nous pour qu'on se mette à genoux à ce point ?! Mais quelles sont les dossiers top secret que le conseil fédéral nous cache-t-il dans cette affaire ?

avatar de Courage dit-il Pas de justice étrangère ici ! Courage dit-il, 7228 messages Le 31 mai 2013 à 17:28

La prétention des USA de prélever des impôts sur toute la Terre est de l'arrogance: qu'on n'aide pas des fraudeurs américains domiciliés aux USA et les banquiers ayant sévi en personne aux USA va de soi; l'administration fiscale doit recevoir les noms des clients domiciliés aux USA et des banquiers coupables, mais de personne d'autre.

Pour chaque fraudeur trouvé dans ces listes, l'entraide judiciaire existe et peut être demandée; cependant aucun nom d'employé de banque suisse exerçant en Suisse seulement, ne peut et ne doit être livré: la justice des USA ne peut en aucun cas commencer à sévir ici.

J'espère bien que le Parlement va ramener cette discussion à un rappel de l'indépendance suisse en Suisse ...

Qui a élu EWS à la place de Blocher? AB, 4949 messages Le 1 juin 2013 à 13:26

Je me rappelle encore les cris et sauts de joie au parlement dans les rangs de la gauche lorsque C. Blocher n'a pas été réélu. Evelyne Widmer-Schlumpf ne fait que suivre la politique de celles et ceux qui l'ont élu.....

Il faudra changer tout ça en 2015!

Rien à voir avec votre sujet... quoique... Ptah Hotep, 743 messages Le 3 juin 2013 à 19:32

Chères et chers organisatrices et organisateurs d'Infrarouges, chères et chers camarades,

Je m'étais dite que j'allais davantage laisser de place aux autres, m'étant suffisamment et longuement exprimée, et voilà t'y pas que je reçois une lettre de mon assureur.

Joie et volupté en ouvrant l'enveloppe de la facture de notre RC ménage et vols,

Que vois-je? Une augmentation substantielle de plus de 10%.

La dame du call center parle de 9 %, ok... on passe d'un peu moins de fr. 345.- à fr. 389.75... c'est pas 9%, c'est plus. Donc ça commence mal...

De plus, il faut savoir qu'en général, je bénéfice d'une remise, car n'ayant pas recours à mon assurance et cela depuis plus de 18 ans...(touch wood).

Néanmoins, je désirai partager avec vous quelques mots de la lettre que j'ai reçu.

"Chère Cliente, cher client,

Vous avez souscrit votre assurance ménage auprès XXXX, et nous vous remercions de la confiance que vous nous avez ainsi témoignée.

Vous trouverez ci-joint votre décompte de prime pour la nouvelle année d'assurance. Comme vous le remarquerez, nous avons été contraints de procéder à une adaptation.

Au cours des dernières années, une forte recrudescence des vols a en effet été observée en Suisse, qui s'est traduite pour nous par une forte augmentation des charges liées au règlement des sinistres de vols et vols avec effraction. Par ailleurs, la suppression de la vignette vélo obligatoire début 2012 et l'inclusion de la couverture correspondante dans l'assurance de responsabilité civile privée ont également entraîné une hausse de nos coûts.

Nous espérons que vous comprendrez les motifs de l'adaptation réalisée et que nous pourrons continuer de vous compter parmi nos clients.

...''

Comme disait un autre internaute... c'est vraiment nous prendre pour les dindons de la farce.

Mais cette fois, cela ne se passera pas comme cela. Je vous écrit à vous IR pour peut-être vous inspirer d'un sujet d'émission et après une petite discussion avec mon assureur préféré, je n'hésiterai pas, si un accord plus raisonnable ne pouvait être trouvé, à écrire aussi à vos camarades d'ABE ainsi qu'à la FRC.

Ne pas se laisser faire.

C'est fini les âneries.

Bien à vous toutes et tous!

Aux armes citoyens ! Non mais je rêve, il y a encore des gogos pour y croire? Cyan, 3718 messages Le 2 juin 2013 à 16:46

« Cet "accord" va permettre de voir exactement qui sont les collabos de l'impérialisme US. »
« On voit bien qu'il s'agit ici d'une guerre économique. IL NE FAUT RIEN CEDER! »
De tout côté et même sur notre forum la mode est au discours guerrier, l 'Helvétie, notre Helvétie se fait trousser par le « tonton pervers » oncle Sam ».
Et bientôt pourquoi pas une mobilisation générale de notre vaillante armée de milice ?
Voire l'établissement de la loi martiale et l'arrestation d'EWS pour haute trahison ?
Pourtant, notre pays n'est pas la cible de drones tueurs ou menacé d'une invasion étrangère.
Les marines n'ont pas été partachutés sur le Moléson.
Il ne s'agit que de quelques établissements bancaires qui se sont autorisés à carrément ignorer les lois fiscales de pays étrangers, sous prétexte que dans notre pays elles n'existent pas.
Tout suisse grimperait aux murs, si la communauté musulmane appliquerait la charia dans notre pays en place de notre propre législation. Or d'un point de vue technique, c'est exactement ce qu'ont fait nos banques incriminées et ce que défendent nos libéraux.
  Pourquoi la politique vole-t-elle une nouvelle fois au secours des banques? 
La réalité du libéralisme, tout simplement.
Quand on fait des bénéfice, le moins possible d'interférences, de ponctions fiscales et de réglementations de l'état.
Mais quand cela se gâte... on ne crache plus sur les subventions et les aides juridiques de ce même état, quitte à en exiger le protectionnisme le plus drastique.
Plus cynique encore, on en appelle même au patriotisme du bon peuple.
La perte du secret bancaire permettrait au fisc prédateur de se servir à sa guise sur nos comptes épargnes.
Sur nos économies laborieusement mises de côté, à coup de repas de pauvres, lasagnes à la viande de cheval en place de viande de boeuf, 29 jours sur le mois entier, le 30ême, pour les plus méritants d'entre nous consacré au jeûne épargnant, l'infect machine à assister les masses passives oisives pourrait sans mesure se servir indûment.
Quelle bonne blague !
Pour plus de quatre- vingt dix pour cent de mes compatriotes, le simple fait de devoir fournir au fisc son certificat de salaire ainsi que par son employeur, le secret bancaire est un mythe.
Ne soyons pas dupes, dans cette affaire, ce n'est pas notre pays, ses lois, sa conception de la société, son indépendance qui est en cause, mais la stupidité, l'incompétence et l'arrogance de notre place financière qui est mis en lumière.
Mais ce qui est plus inquiétant, c'est la fable, que propage nos politiques, que notre pays devrait se prononcer sur un diktat auquel le Parlement va devoir donner son blanc-seing sans connaître précisément le détail des sanctions.
Mon cul ! Oui !
Comme si nos grands établissements bancaires ne disposaient pas des services de cabinets d'avocats spécialisés dans les affaires fiscales aux USA ?
http://www.suisse.attac.org/Banques-suisses-et-secret-bancaire
« ...les banques suisses disposent des mêmes armes que leurs concurrentes anglo-saxonnes. Comme on l’a vu, elles ont même pu obtenir pour les trusts gérés en Suisse, un avantage considérable en faveur de contribuables résidant à l’étranger. Leur grande réputation de discrétion, euphémisme qui désigne la rétention d’informations, leur assure de rester longtemps encore à la première place de la gestion de fortune, avec un tiers environ du marché mondial.
Mais le bon peuple doit rester dans l’ignorance. L’opacité totale est nécessaire au fonctionnement du système bancaire et financier et doit être maintenue à tout prix. Cette opacité permet tous les mensonges et toutes les manipulations de l’opinion publique.
 On utilise un amalgame – banques suisses égal Suisse – pour cacher le fait que les banques suisses sont extrêmement puissantes et mondiales plutôt que suisses. On en vient à perdre toute objectivité et toute mesure. L’affaire UBS – États-Unis le montre avec évidence. Les gérants de fortune d’UBS ont enfreint volontairement et systématiquement la loi américaine sur le sol américain, notamment quant à leur statut d’intermédiaire qualifié, avec la bénédiction de leurs supérieurs. En conséquence, ils auraient pu être poursuivis sur le plan pénal et auraient été contraints de révéler le nom de leurs clients. 
Il s’agit de laver l’honneur perdu des banquiers suisses et de protéger un secteur de l’économie dont la prospérité repose depuis plus d’un siècle sur le vol des états de la planète, sur la malhonnêteté, l’immoralité et le mensonge.
Le conditionnement par les médias est efficace. Contrairement à ce qui se passe aux États-Unis où les banquiers sont très mal vus, la majorité des Suisses soutiennent ces derniers sans se poser de question. La population ne sait pas que c’est elle que les banquiers volent : c’est plus de 9 milliards de francs qui manquent dans les caisses de l’État chaque année (plus de 250 milliards pour les pays du Sud). « 
Dernièrement Temps présent a fournit un documentaire fort intéressant sur la gestion et l'histoire de notre deuxième pilier.
Nul n'ignore que quand la crise financière de 2008 a forcé les états occidentaux a sauver leurs banques, comme d'ailleurs la confédération, pour l'UBS, la réaction prévisible de ces états seraient d'augmenter leurs fiscalités, y compris envers leurs grandes fortunes et d'envisager des programmes de rigueur anti-sociaux.
Programmes ne pouvant être maintenu si les principaux responsables de cette crise financière n'étaient pas mis à contribution.
Or qu'ont fait nos banques. Elles ont mis en place le plus grand « hold Up » des revenus fiscaux dans ces pays, sans la moindre précaution, au vu de ces états, couvertes, en théorie par notre législation bine complaisante en la matière et subventionnée par la politique de concurrence fiscale indécente de notre pays.
Et je ne parle pas des manipulations sur le LIBOR.
Avec pour conséquence une flambée de notre franc, mettant à mal bien des secteurs de notre économie.
Flambée dan l'immobilier, baisse drastique de notre tourisme, hausse de la vie, intervention de la banque nationale, tourisme d'achat des produits vitaux etc...
la suisse va soit-disant mieux que les autres pays de l'UE, pourtant le nombre de faillite dans le pays ne cesse de progresser.
Et aujourd'hui, nos médias, nos politiques voudraient qu'on se mobilisent pour nos banquiers et qu'on resserrent les rangs autours d'un gouvernement qui nous roule dans la farine depuis très longtemps ?
Moi tout ce que je retiens de ce cirque, c'est qu'il est impératif de faire élire nos conseillers fédéraux par le peuple, ne serait-ce pour savoir pour qui ils roulent vraiment.
Que les grands managers de nos banques assument leurs responsabilités, ils touchent après tout les salaires qui vont avec, à ce qu'on raconte.
Et ma foi, puisque les lois qu'ils ont fait voter par nos parlements, risquent de se retourner contre eux, s'ils essaient d'échapper aux amendes auxquelles leur irresponsabilité , leur arrogance et leur cupidité les exposent dans d'autres pays, en sacrifiant leurs clients et leurs employés, qu'ils l'assument aussi dans le nôtre.
Dura lex, sed lex !
Les seules choses dont nos parlements devraient débattre, est quel vol affréter vers les USA pour y envoyer les grands mangers des banques incriminés, et le montant de la caution financière leur imposer au cas où ils se mettraient en délit envers nos lois pour sauver leurs miches.

anonymous icon Les collabos n'ont-ils jamais quitté la coupole ? RedShark56, 172 messages Le 5 juin 2013 à 18:46

'' Ne faut-il pas donner les moyens aux banques de se défendre? – Non, car les banques concernées ont déjà collaboré. Pour le reste, on ne doit pas accepter qu’un pays étranger impose un diktat pour modifier nos lois (...) Cette façon d’accepter le chantage et de céder sans combattre est digne du régime de Vichy (...) ''

http://www.bilan.ch/economie/accord-fiscal-les-americains-nont-besoin-de-rien
---
'' (...) Il ne saurait être question de tolérer une répétition de ce qui s'est passé il y a 18 mois. Une
dizaine de banques poursuivies par les autorités américaines avaient alors discrètement, et à
grande échelle, livré au Département américain de la justice les données personnelles de leurs
employés, des gérants indépendants et d'autres personnes impliquées dans le service à la
clientèle, avec l'absolution tacite du Conseil fédéral (...)

http://www.vsv-asg.ch/uploads/file/news/2013/2013-05-29-mitgliederinformation-globaldeal-usa-final.pdf
---
Hypocrisie et amnésie, à sa manière, l'histoire se répéterait-elle ?

http://regardscroises.blog.tdg.ch/archive/2012/11/11/le-tampon-j-ou-l-histoire-d-une-amnesie.html

Nouvelle intervention dans le forum "Secret bancaire: diktat américain et capitulation helvétique?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Secret bancaire: diktat américain et capitulation helvétique?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.