Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 22 mai 2013 à 20:10

Votation sur l'asile: encore un durcissement?

  • Votation sur l'asile : encore un durcissement ? [1:00:44 min.]
  • Révision de l'asile, version courte [05:18 min.]

Pour faire face à l'augmentation des demandes d'asile liées au printemps arabe, le Conseil fédéral et le Parlement ont pris des mesures urgentes sur lesquelles vous voterez le 9 juin prochain. Elles visent à accélérer le traitement des demandes, qui peuvent parfois durer des années. Elles prévoient aussi de confiner les requérants récalcitrants dans des centres spécifiques. Enfin, les motifs qui donnent droit à l'asile sont restreints. Un déserteur, par exemple, ne pourra plus prétendre au statut de réfugié. Pour les opposants, ces dispositions ne servent à rien, car elles vident notre droit d'asile de sa substance et durcissent encore la procédure. Cette nouvelle révision est-elle encore digne de notre tradition humanitaire ? Y a-t-il urgence à réguler le flux de réfugiés ?

Infrarouge ouvre le débat en direct mercredi 22 mai dès 20h10 avec notamment la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Si vous voulez venir assister à l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale, cheffe du Département fédéral de justice et police

Ueli Leuenberger, conseiller national Verts/GE

Pierre Maudet, conseiller d'Etat, chef du Département de la sécurité, Genève

Christophe Darbellay, président du PDC et conseiller national Valais

Cesla Amarelle, conseillère nationale PS/VD

Philippe Bovey, secrétaire romand EPER, Entraide Protestante Suisse

anonymous icon Le besoin d'asile politique n'est plus. Le droit d'asile économique doit être REDEFINI ours debout, 23 messages Le 3 mai 2013 à 21:30

Constat: il n'y a plus de besoin d'asile politique en Suisse, sauf cas individuel à traiter.

On est passé à une organisation globale des besoins d'asile politiques.

Actuellement, la Suisse avec le HICR, l'UE et tous pays s'organisent pour apporter sur place tous supports humanitaires possibles, selon conflits.

La Suisse reste en droit de le faire, et peut traiter les VRAIES demandes d'asile politiques, au cas par cas.

Il faut DISTINGUER une fois pour toutes LE DROIT D'ASILE POLITIQUE des demandes d'asile économiques.

Soyons clairs:
LE DROIT D'ASILE ECONOMIQUE N'EXISTE PAS.

OK, on ne peut pas accepter tout le monde, mais notre politique d'asile fabrique des criminels ! Joseph Calamo, 7 messages Le 5 mai 2013 à 13:58

Je ne suis pas opposé à une politique d'asile qui lutte efficacement contre les abus, et qui permet uniquement aux personnes réellement menacées de détention arbitraire, de torture et/ou d'exécution si elle retournent dans leur pays, d'obtenir l'asile politique en Suisse. Toutefois, on entend souvent parler, au sujet des requérants d'asile, de trafics de drogue, de violence, de prostitution de rue, de vol et de brigandage. Cette réalité est malheureusement indéniable, il y a effectivement un fort taux de délinquance parmi les requérants d'asile, et je le déplore.
Mais, sans chercher à justifier la délinquance, je dois malheureusement dire que notre système actuel pousse les requérants d'asile à devenir des délinquants, voire des criminels, en leur interdisant purement et simplement de travailler (alors que de très nombreux requérants pourraient se rendre utiles à la société et le feraient très volontiers), en les maintenant volontairement dans une pauvreté extrême avec environ 6 francs par jour d'argent de poche, et on les poussant à glander des heures et des heures dans la rue. Moi, je dis que notre système est pervers car, à cause de tout ça, de nombreux vrais requérants d'asile plongent dans la délinquance, et finalement, ce fort taux de délinquance arrange l'UDC et une partie de la droite, qui se donnent un malin plaisir à la pointer du doigt... En définitive, on fabrique sciemment des criminels pour mieux pouvoir diaboliser les requérants et tous les mettre dans le même panier... C'est très vicieux et indigne !!!

9 Juin 2013 Victor Liviu Dumitrescu, 20 messages Le 9 juin 2013 à 18:17

Voila, la votation est terminée.
Le Peuple, souverain vient de dire un OUI massif à ce durcissement.
Tant mieux.
Quelqu'un doit prendre le taureau par les cornes et stopper l'invasion de l'Europe.

Combien de "citoyens suisses" sont-ils dans des cas de précarité extrême et pourraient à juste titre demander l’asile dans un autre pays SuisseRomand, 2199 messages Le 18 mai 2013 à 1:58

Eh oui cela existe même chez nous, mais ...

Question: je suis de nationalité "suisse" et pour des raisons économiques je quitte mon pays pour demander l’asile ? .... quel pays ou combien de pays seraient-ils d’accord d’entrer en matière et me garder plus que 1, voire 2 mois à la charge de leur société !!!.

Voilà Kaa, 461 messages Le 9 juin 2013 à 15:28

Comme ça les réfugiés légitimes se verront refuser l'asile et les criminels qui piratent le processus d'asile pourront continuer à agir en toute impunité.

Ah oui, et les requérants viendront en Suisse pour demander l'asile au lieu de le faire dans l'ambassade dans leur pays respectif. Trop bien.

Bravo le peuple suisse, tout ça va certainement dans la bonne direction.

anonymous icon Réfugiés ET comment gérer les demandes d'asiles??? benwicki, 1 message Le 22 mai 2013 à 20:38

OUI le problème des réfugiés est important et extrêmement délicat à gérer. MAIS ayant épousé une femme sénégalaise, nous avons voulu inviter une de ses filles et ses 2 enfants l'été dernier. Et bien NON!!! L'ambassade suisse de Dakar a refusé les visas, recours à l'ODM refusé!, et... recours au tribunal administratif fédéral refusé!!! La Suisse est devenue une île bien "grasse" qui ne veut plus accueillir des personnes d'une même famille qui ont le tort de venir d'un pays africain pauvre! C'est scandaleux. Ma femme et moi-même qui suis suisse avons honte pour ce pays si frileux qui prend de mauvaises décisions dans des situations touchant des relations familiales essentielles. Inviter des enfants pour les vacances est devenu impossible! Le problème des réfugiés ne doit pas aveugler les personnes qui peuvent accorder des visas dans des situations qui touchent aux relations familiales essentielles. Nous avons l'impression de vivre dans un bunker dont la porte ne s'ouvre que dans un sens unique!!!

TRAITE DES BLANCS(ches) !!! SuisseRomand, 2199 messages Le 30 mai 2013 à 21:02

Temps présent de ce soir (30.05.2013): «Tous les Blancs sont riches» ou plutôt «TRAITE DES BLANCS(ches) !!!

Un bon sujet pour un prochain Infrarouge !!!.

anonymous icon Intervention scolyme, 755 messages Le 22 mai 2013 à 22:54

La révision est liée à la forte proportion de demandes et également à la criminalité qui serait liée au fait que ces gens sont interdits de travail. On entend que c'est le gouvernement en place qui crée les problèmes.
La solution ne serait-elle pas de supprimer l'obligation de faire une demande et de laisser les personnes s'installer ici comme ils l'ont décidés, que l'Etat ne se mêle pas de leurs affaires, ne les force pas à un accueil dans des centres ad hoc ni de comment ils subviennent à leur besoins?

Question travail, c'est plus compliqué: en effet, celui-ci exige un permis de séjour car tout travail est lié à des contrats, des minimums salariaux, des cotisations qui donnent accès au chômage, voire à l'AI. On pourrait libérer le travail de toutes ces contraintes, supprimer les exigences de cet Etat décrié qui permettrait aussi de supprimer les contrôles, les surveillances, les impôts. Que chacun se débrouille par lui-même.

On ne peut pas d'un côté demander à l'Etat de pourvoir aux besoins de dizaines de milliers de personnes qui débarquent chaque année et d'autre part leur tomber dessus parce qu'il veut gérer les tensions que cela induit. L'Etat s'ingérerait-il dans la liberté des migrants de migrer?

Et ceux qui évoquent la globalisation comme motif d'ouverture des frontières, savent-ils pourquoi le droit ne se globalise pas, mais qu'il reste coincé à l'intérieur de frontières territoriales?



anonymous icon Protéger les clandestins du laxisme de Genève ? Pasvraiment, 165 messages Le 28 mai 2013 à 22:21

Vous avez vu la dernière "dénonciation" de l'observatoire du droit d'asile ? C'est à se demander si nous sommes le 1er avril. La situation à Genève est tellement catastrophique que le canton du Valais a décidé de mettre en détention administrative un clandestin pour l'empêcher de regagner Genève et profiter du laxisme des autorités de ce canton...

http://www.odae-romand.ch/spip.php?article456

Il serait intéressant que Pierre Maudet s'exprime sur ce cas et si ses services ont enfin mis à exécution le renvoi de cette personne.

On peut d'ailleurs mettre en perspective ses déclarations sur la difficulté de renvoyer un clandestin.

Genève : 3 ans sans que rien ne se passe
Valais : 8 jours pour l'arrestation, la mise en détention, la réservation du vol et l'accompagnement jusqu'à l'aéroport
Tribunal fédéral : un petit fax pour tout bloquer ...

Ya pas le feu au lac R57, 2260 messages Le 25 mai 2013 à 1:38

Etant donné la proposition : des ghettos pour requérants récalcitrants, dont la classification arbitraire renvoie aux méthodes utilisées à l'époque des détenus administratifs; des procédures qui traînent et continueront de traîner, faute de moyens, faute d'accords avec les pays d'origine des requérants concernant leur retour; la démission des cantons via une centralisation fédérale du traitement des demandes; la non-reconnaissance des déserteurs et objecteurs de conscience, inapplicable en termes de droit humanitaire; la remise en question du droit d'asile, faisant partie intégrante de notre tradition; le tout couronné par la suppression de pouvoir soumettre une demande d'asile dans une ambassade suisse à l'étranger, un comble !

Pendant que nous y sommes, pourquoi ne pas se poser la question d'une possible fermeture des ambassades, véritables clubs de vacances pour fonctionnaires en mal d'exotisme ?

En attendant, ya pas le feu au lac pour sombrer dans la médiocrité, donc NEIN.

Des requérants d'asile rouent de coups un chauffeur d'autocar Capricio, 1773 messages Le 17 mai 2013 à 12:14

Lu hier dans la presse : un chauffeur d'autocar avait à son bord plusieurs requérants qui allaient vers leur centre d'accueil. Or, comme à l'habitude ils criaient fort, buvaient de l'alcool et se comportaient de manière inacceptable. Le chauffeur leur dit de s'arrêter, qu'il ne pouvait plus conduire ainsi. Il a été roué de coups ...

Tous des bisounours les réfugiés vraiment ?

La Suisse était une terre d'accueil pour des gens qui étaient reconnaissants, elle l'est devenue pour des sauvages, colporteurs de drogue et de violence. Une bonne partie d'entre eux tout au moins.

Infos complémentaires (Emission Arena 24 mai) Capricio, 1773 messages Le 25 mai 2013 à 10:46

La Suisse a reçu en 2012
28'000 demandes d'asile

7 millions ont été budgetés pour 2014 uniquement pour les "programmes d'occupation" des demandeurs d'asile. Il n'est pas connu si de tels programmes sont organisés dans les autres pays ou en tous les cas cela n'a pas été précisé.

Le fait que les cantons gardent parfois les dossiers longtemps car il faut des interprêtes et qu'il arrive que Berne doive les renvoyer aux cantons pour renseignements complémentaires ou indications insuffisantes, ces allers-retours par courrier prennent à nouveau beaucoup de temps.
A cela s'ajoute qu'on demande un traitement très consciencieux de chaque dossier ce qui n'est peut-être pas le cas pour tous les pays qui avancent ainsi plus vite, fait que le délai est d'autant plus long pour la prise de décision.

100 employés supplémentaires ont été accordés par le parlement à Mme Sommaruga (mais on ne voit pas la différence au niveau traitements des dossiers) ...

Pourquoi "viennent-ils tous en Suisse" ? Les pays environnants de ces demandeurs d'asile n'offrent que des baraquements sommaires ou des tentes. Or, en Suisse ils se savent dans des bâtiments et avec 3 repas par jour, ce qui est loin d'être le cas ailleurs, faute de personnel, de place, d'infrastructures, bref : d'argent ou de volonté d'en dépenser pour les réfugiés.

Ne plus accepter de demandes d'asile dans les ambassades : celles-ci croulaient sous les demandes chaque jour. En supprimant cette possibilité, on a par contre des gens qui viennent jusqu'ici alors qu'ils n'ont aucune chance d'être admis en tant que réfugiés.

Les requérants d'asile "problématiques". Parmi ces requérants il y a des alcooliques et autres dépendants et qui l'étaient déjà en arrivant. De plus, des violents qui cassent les meubles et battent leurs camarades lorsque ce ne ne sont pas des employés des centres.
Ces cas sont minoritaires mais mettent une très mauvaise ambiance et sont dangereux pour les autres et pour le personnel.
Il faut donc les mettre dans un centre "à part".

A Zurich, un centre de requérants d'asile a été ouvert en ville même, afin qu'on puisse constater si oui ou non le fait de les avoir en ville et non à la campagne, change quelque chose. Il est trop tôt pour dire s'il y a des effets positifs ou négatifs.

De toute manière, la population qu'elle soit en ville ou à la campagne a peur des requérants.

En Hollande les décisions se prennent en 30 jours. Or, les "recours" sont quasiment systématiques et tant que cette possibilité existera (on n'accepte pas la décision du pays) cela ne fera pas progresser plus rapidement les choses au final.
A chaque fois ce sont d'énormes frais.

La situation ne vas pas s'améliorer, nous n'aurons pas moins de demandes d'asile, bien au contraire, il y en aura certainement de plus en plus.




Nouvelle intervention dans le forum "Votation sur l'asile: encore un durcissement?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Votation sur l'asile: encore un durcissement?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.