Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 13 février 2013 à 20:15

Spécial votation - LAT: protection du paysage ou injuste spoliation?

  • Révision de la LAT [1:01:26 min.]
  • Révision de la LAT, version courte [05:33 min.]

Y a-t-il trop de zones à bâtir en Suisse? Faut-il les réduire pour mieux préserver notre paysage? C'est tout l'enjeu de la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), sur laquelle vous voterez le 3 mars prochain. Pour ses partisans, ce projet permettra d'éviter un gaspillage du sol et de lutter contre la spéculation foncière. Ses opposants, au contraire, dénoncent une spoliation de la propriété privée. Ils craignent aussi une augmentation des prix pour les locataires et les propriétaires. Alors qui faut-il croire? Ne manquez pas la grande soirée Spécial votation d'Infrarouge, mercredi 13 février, dès 20h15.

site des opposants

site des partisans

Office fédéral du développement territorial

Si vous voulez assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59.

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Doris Leuthard, conseillère fédérale, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication, en duplex de Berne

Jean-François Rime, Président de l'USAM, conseiller national, UDC, Fribourg

Robert Cramer, conseiller aux Etats, Les Verts, Genève, président de Patrimoine suisse Genève

Jean-René Fournier, conseiller aux Etats PDC, Valais

Claude Nicati, conseiller d'Etat, Neuchâtel, en charge du Département de la gestion du territoire

Olivier Feller, conseiller national, PLR, Vaud, directeur de la Chambre vaudoise immobilière, secrétaire général de la Fédération romande immobilière

anonymous icon Les verts libéraux pour la LAT Quirinal, 3 messages Le 13 février 2013 à 20:30

Bonsoir,

Cela me fait vraiment rire que les verts libéraux et d'autres partis tel que celui de Mme Doris Leuthard.

D'un côté on veut éviter le mitage du territoire et de l'autre on veut planter des parcs éoliens (environ 1800 machines) avec des machines de près de 200m de haut et ce à proximité des villages.

Je croyais que le but de cette révision et de préserver le paysage.

1. Est-ce qu'un parc éolien ne gâche pas plus le paysage que des zones villas?

2. Est-ce que faire de la place pour les parcs éoliens construits par les promoteurs qui financent les partis favorables à cette revision n'est pas suspect?

3. EVidemment, les citadins y seront favorables au détriment des gens habitant à la campagne. Ils ne subiront pas les effets nefastes des eoliennes et auront bonne conscience. Malins.

J'ouvre le débat et attends vos commentaires.

Le Valais indépendant ? l'idée fait son chemin !! Constantin60, 1649 messages Le 3 mars 2013 à 16:57

lorsque plus de 80% de la population d'un canton s'oppose à ce que la totalité du reste du pays choisit, à combien pensez-vous être du clash ??? Je ne suis pas séparatiste, et pourtant si la question d'un Valais indépendant m'était posée aujourd'hui, je répondrais OUI sans hésiter!!!
lorsque je vois la "nullitude" des Grison qui arrivent à dire non aux JO 2022, je commence vraiment à avoir honte d'être Suisse !!!
Mais je suis fier de faire partie de ce canton totalement atypique et habité par des "têtes de lard comme la mienne" !!
Vive le Valais, et honte à la Suisse

anonymous icon A TOUS LES VALAISANS PLEURNICHEURS ombredeshin, 1081 messages Le 8 mars 2013 à 15:32

Mais quittez la donc, la Suisse! Vous redeviendrez un pays du tiers-monde, tout simplement.

Ou alors vous vendrez en masse aux russes pour qu'ils bâtissent des tours monumentales qui dépassent le Cervin.

Et moi, au lieu d'y aller en vacances comme plusieurs fois par année, tant en hiver qu'en été, j'irai en Autriche, ou aux Grisons, ou en France! Pas de problème.

Quelques fois je me demande ce que vous avez dans la tête, vous autres valaisans.

Combien d'entre vous seront chômeurs, le jour où vous quitterez la Confédération, parce qu'ils sont employés de cet état et qu'ils devront démissionner et rentrer chez eux, de Berne, de Genève, etc. etc.!

Je me marre, lorsque je lis de telles inepties!

Avant le déluge Marcel Chabbey, 63 messages Le 12 février 2013 à 21:43

Les adversaires de la LAT animent ces jours-ci un concert politique d'un autre âge. Tous les arguments sont bons pour contrer cette loi, pourtant une partie déjà en vigueur depuis plus de trente ans.Ils évitent de parler du fond du problème : que cette loi doit défendre les intérêts des générations futures.

Les communes et le canton du Valais en particulier, sont incapables de gérer l'application de la loi sur l'aménagement du territoire comme d'ailleurs la loi sur les résidences secondaires. Il y a trop de copinage et d'intérêts financiers en jeu. Il faut à tout prix imposer un cadre par la confédération.

Plus de 80% des valaisans disent NON à la LAT !! Constantin60, 1649 messages Le 3 mars 2013 à 16:45

Quelque soit le résultat Suisse. je suis ce soir fier de mon Canton et de ses citoyens !!
Rien ni personne aura pu influencer notre décision. Plus de 80 & de non à la LAT en Valais!! et les écolos pensent avoir gagné... :-))) laissez moi rire... !!!
Venez donc avec vos lois d'application expliquer à ces plus de 80 % de non qu'ils avaient tort... et qu'ils doivent se plier aux diktat de Berne, on va commencer à se marrer... !
Les poteaux électriques de Saxon il y a quelques dizaines d'années, çà ne vous rappelle rien...???

anonymous icon Peau de chagrin scolyme, 755 messages Le 21 février 2013 à 19:28

La croissance du nombre d'invités alias celle des besoins ne fait que rétrécir la part de gâteau: on se dirige droit vers le communisme (centralisation des décisions), avec ceux d'un côté qui défendront ce qu'ils ont mis de côté, honnêtement (par le travail) ou non, et de l'autre, ceux qui réclament leur part, au nom de l'égalité des droits dans les pays qui le garantissent. La croissance a atteint son point de bascule où il faut se faire la guerre pour viser une vie meilleure...La consommation tous azimuts détruit la liberté par la mise en place de chaînes qui ligotent la planète.

Bas les masques !!! Constantin60, 1649 messages Le 21 février 2013 à 14:24

Lors de la votation sur la Lex Weber, les opposants ont été accusés de trafiquer les chiffres concernant les pertes d'emploi, alors qu'ils parlaient de près de 4000 postes de travail supprimés.
Eh bien voilà qu'aux nouvelles de 12h00 sur la radio romande, on nous annonce que 2 études indépendantes arrivent exactement au même chiffre à court terme, et à plus de 8000 emplois perdus sur 15 ans... !!! On peut donc en déduire que la clique Weber est un magnifique ramassis de menteurs et d'hypocrites...
Au vu de ce qui précède, nous sommes raisonnablement en droit de nous demander ce que nous réserve la LAT comme "vacherie" cachée, en plus de celles qui vont nous toucher directement... !!!
NON à la LAT qui spolie encore un pu plus les petits propriétaires.

Faux problème! Bakounine, 2858 messages Le 30 janvier 2013 à 8:24

Le problème c'est le libéralisme sans foi ni loi! Il est pardoxal de remarquer que ceux qui sont contre cette initiative, contre la liberté personnelle, sont ceux qui défendent les rapaces bétonneurs de masse et les ravages écologiques qui en découlent!

anonymous icon Exemple de scénario dramatique possible pilou111, 81 messages Le 15 février 2013 à 20:22

Deux frères Jules et Pierre viennent de rentrer dans la vie active. Ils sont héritiers d’un terrain constructible en zone villa valant CHF 220'000.--. Jules n’a pas l’âme d’un futur propriétaire , alors que Pierre a pour objectif de construire une villa dans le futur. Pierre propose à Jules de lui acheter sa part de terrain. Pour concrétiser l’opération Pierre obtient un crédit de CHF 110'000.—en compte courant au taux de 4 1/2 % + une commission trimestrielle de ¼ % sdé , la banque ne finançant pas les terrains sous forme de prêt hypothécaire. Jules place sa part de CHF 110'000.-- dans un portefeuille d’actions. Pour le scénario tous les 2 vont connaître une baisse subite de 90 % de valeur l’un en raison d’un crash boursier et l’autre parce que son terrain vient d’être dézoné. Malgré une baisse de valeur identique, les conséquences sont très différentes. Pour Jules, c’est bien sûr difficile à avaler, mais il est plutôt philosophe. N’ayant pas besoin de cet argent pour vivre, il peut se permettre de conserver ses titres et escompter se refaire dans le temps. Par contre pour Pierre, la situation devient catastrophique. Il se retrouve avec une dette de CHF 110'000.-- et un terrain ne valant que plus que CHF 11'000.--. La banque décide alors de majorer son taux à 12 % sur la partie non couverte (CHF 105'000.--,, avec un taux d’avance de 50 %de la valeur du terrain considéré comme couvert) et exige un amortissement drastique de la dette. La charge financière est trop lourde à supporter. Pierre déprime et finit par perdre son emploi. Les charges financières la banque introduit des poursuites en vue de la réalisation du gage. Une année et demie plus tard le terrain est en vente forcée. Aux enchères, faute d’acquéreur la banque est contrainte de reprendre le terrain après avoir miser à hauteur de CHF 10'000.-- (valeur estimée du terrain). Elle va passer une perte de CHF 100'000.-- en capital + les intérêts. Pour compenser cette perte sur une année, il lui faut faire environ CH 10 millions nouveau crédits hypothécaires. En plus elle doit consacrer une part de fonds propres pour la possession d’un objet immobilier hors exploitation. La banque est donc aussi perdante, mais ce n’est qu’une perte matérielle qu’elle peut assumer. Par contre, la situation de Pierre est catastrophique. Il est en fin de chômage et se retrouve avec un acte de défauts de biens inscrit à l’OP de plus de CHF 100'000.--. Indépendamment du fait que des poursuites sont pénalisantes dans la vie courante, il s’avère que Pierre à une formation pour laquelle les employeurs potentiels n’engagent que des personnes inconnues de l’OP. Pierre sombre dans une grave dépression et finit pas mettre fin à ses jours. Bien sûr ce n’est qu’une fiction, mais des situations dramatiques comme celles de Pierre sont susceptibles d’arriver si la LAT passe. Est-cela que vous voulez. Bien sûr que non. ALORS VOTER TOUS NON POUR EVITER UN OU DES DRAMES HUMAINS.

anonymous icon Valaisans, sortons du bac à sable ! jeremys, 1 message Le 13 février 2013 à 17:43

Tout à fait d'accord avec Anticonformiste. Le Valais doit arrêter de jouer la carte de la victimisation et assumer ses responsabilités. Assumer, entre autre, trois décennies d'ingérence en matière d'aménagement territorial. Je suis valaisan et favorable à cette révision de la LAT (si, si, c'est possible !) et j'aimerais dire à Mr Fournier, que j'entends déjà se plaindre du "diktat de Berne" et de la "spoliation" des propriétés privées : Oui, il y a aura un dézonage massif en Valais, mais poussez votre réflexion plus loin : pourquoi ce dézonage ?
Parce que nos communes, plutôt que de respecter la première LAT, ont préféré créer de la richesse artificielle en affectant d'immenses surfaces agricoles (parfois très éloignées des villages) en zones à bâtir, de manière déraisonnable. C'est un fait avéré par les chiffres, personne ne peut pas le nier. Résultat : on a suffisamment de zones à bâtir pour les 60 prochaines années. Une situation dont profitent tous ceux qui veulent se construire des villas isolées, entourées de verdure... avec leurs lots d'équipements et d'infrastructures (routes, conduites d'alimentation...) qui accroissent le mitage du paysage.
Si des terrains sont dézonés suite à cette révision, ça veut dire qu'ils n'avaient rien à faire en zone à bâtir ! Par contre, l'évolution de la démographie et du bâti permettra certainement de les réaffecter dans 15 ou 30 ans. De manière raisonnable et logique cette fois-ci.
C'aurait été plus facile de respecter la LAT que de lutter aujourd'hui contre sa révision. Mais ça, la majorité valaisanne PDC se garde bien de le dire.

anonymous icon A doris Leuthard KRAKR, 232 messages Le 2 février 2013 à 9:02

Madame,

Vous avez tué votre parti.

Paradoxalement, cela va permettre d'enfin finir le travail qui aurait dû être fait en 1848.

Après Weber, votre comportement dans le cadre de la LAT a allumé un incendie que plus personne ne pourra éteindre.

Vous avez tué votre parti et la Suisse. Le Valais va quitter la Suisse et d'autres le suivront. Rester en Suisse ? Pour y faire quoi ?

anonymous icon Vue d'ensemble data, 1433 messages Le 17 février 2013 à 12:46

Lors de l'émission on apprend que les terrains déclassé ne conduiront certainement pas à un indémnisation car les canton concernés aurons peu de surface mis en zone à batir à taxer et n'aurons donc pas de ressources. D'autres canton vont classé et taxer des térrains en zone à batir, donc une forte somme va arriver dans les caisse de l'état payé par des gens qui n'ont riens demandé et qui seront éventuellement forcé de vendre leur biens pour payer. Simultanément le conseil fédéral tente de faire payer sa politique énergétique uniquement par les propriétaires. Tout ceci n'est il pas qu'une vaste manoeuvre du gouvernement pour dépouiller les propriètaires foncier au profit de l'état ? La politique énergétique ne doit elle pas être supportée par l'entier de la population ? Cela est il juste que des terrains qui on été classé par l'état inconstructible, il y a quelques dizaines d'année et qui le redeviennent soient taxés ? Lors de la création des zones agricole dans les années 60 et 70 il n'y a eu aucune indemnisation et le retour en zone à batir serait lui taxé ? Qui peut y trouver de l'équités ou de la justice ? Votons non a cette vaste injustice !

Nouvelle intervention dans le forum "Spécial votation - LAT: protection du paysage ou injuste spoliation?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Spécial votation. LAT: protection du paysage ou injuste spoliation?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.