Infrarouge

Prochains débats

Aucun forum.
Forum des internautes

Débat du 16 novembre 2010 à 22:25

Bernard Rappaz: peut-on laisser mourir un homme?

  • Bernard Rappaz: les meilleurs moments du débat [06:48 min.]
  • Bernard Rappaz: peut-on laisser mourir un homme? [1:01:21 min.]

Que faire avec Bernard Rappaz? Cette question est d'autant plus pressante que le chanvrier valaisan est en grève de la faim depuis près de 3 mois et que ses jours sont désormais comptés. Véritable casse-pieds pour certains, homme qui force l'admiration pour d'autres, Bernard Rappaz provoque l'embarras des autorités médicales et judiciaires. Faut-il lui accorder la grâce? Trouver des médecins d'accord de le nourrir de force? Ou le laisser mourir? Ne manquez pas Infrarouge!

Si vous voulez venir assister à l'enregistrement de l'émission, réservez votre place en appelant le 079 681 70 59

Pour en débattre, Infrarouge a invité:

Jean-Charles Rielle, conseiller national, socialiste, Genève



Philippe Nantermod, député suppléant au Grand Conseil, PLR, Valais



Jean-Luc Addor, député au Grand Conseil, UDC, Valais

Claude Ruey, conseiller national, PLR, Vaud



Jean Studer, conseiller d'Etat en charge du département de la justice, de la sécurité et des finances du canton de Neuchâtel, en duplex de Neuchâtel

Gaël Bourgeois, député suppléant au Grand Conseil, socialiste, Valais



Maggie Loretan, ancienne compagne de Bernard Rappaz



Aba Neemann, avocat de Bernard Rappaz



Manuella Crettaz, ancienne gréviste de la faim

				

Rappaz est mort ! gilles1820, 42 messages Le 17 novembre 2010 à 2:22

Minable! Un débat sans débat, avec pour invités tous les petits chiens du monopole de la bonne pensée unique !
Un vrai journal a osé publier ma façon de voir les choses. On n'aime, ou on n'aime pas, mais au moins, celà aura été dit !

http://valais-mag.ch/journalisme-citoyen/article/rappaz-est-mort

Soins dans un hôpital valaisan? , message Le 30 novembre 2010 à 15:25

Si Esther Waeber-Kalbermatten tient vraiment à ce que Bernard Rappaz soit alimenté de force, pourquoi il le gardent pas dans un hôpital à Sion? C'est trop facile de le transférer à Genève pis ensuite de poursuivre en justice les HUG car ils veulent pas le nourrir de force.

anonymous icon Si le combat de B. Rappaz était désinteressé... Panda, 855 messages Le 23 novembre 2010 à 19:37

et sincère, il aurait fait sa grève de la faim avant de se lancer dans la culture du chanvre.

Il aurait pu exiger la légalisation des plantations et du commerce qu'il entendait entreprendre, et une fois cette légalisation obtenue, il avait la possibilité de mener à bien son oeuvre bienfaitrice envers tous les consommateurs locaux.

Seulement voilà, B. Rappaz était surtout appâté par les bénéfices financiers que pouvaient lui apporter son exploitation.

Aprés avoir été démasqué à multiples reprises, ruiné, le criminel vénal tente maintenant de se faire passer pour une malheureuse victime.

Un peu tard, Bernard !

Croquant complices!!! gfdsa, 63 messages Le 3 décembre 2010 à 7:18

C?est vrai que le cas Rappaz énerve les bien pensants (Georges Brassens parlait de croquants). Ceux dont la dureté de jugement est mise en échec par la grève de Mr. Rappaz. Il en va ainsi de leurs « moutons » qui n?ont en rien été lésés par les activités de Mr. Rappaz. Leurs commentaires sont toujours très succins (qu?i crève, y?a cas obéir) et laissent filtrer une peur de devoir payer pour le chanvrier. Alors que d?autre affaires coutent bien plus chère, et leur broute bien plus surement la laine sur le dos, les coûts de l?affaire Rappaz sont surtout dus à une justice qui s?emmêle les pieds.
L?état du Valais en encaissant le premier franc de taxe de la part de la société Valchanvre, et en mettant à disposition la police pour protéger les cultures de Mr. Rappaz, s?est rendu complice du « blanchiment » et de tous les autres faits reproché.

C'EST SON CHOIX , message Le 12 novembre 2010 à 17:29

M. Rappaz a violé la loi, il a été incarcéré!

Personne ne lui a demandé de faire cette grève de la faim! Il a décidé de la faire, avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

Sa santé est certainement d'ores et déjà détériorée pour le reste de sa vie.

Maintenant nul n'a le droit d'ôter la vie. Mais en l'occurence, le non-agir des médecins ne serait pas à l'origine de la mort, mais bien la décision de faire cette grève de la faim.

Il est très difficile de répondre à votre question!

Chacun, sur cette terre, dispose de son libre-arbitre, il peut décider de n'importe quoi...mais doit assumer toutes les conséquences de sa décision, en bien comme en mal!

Personne ne connaît (quoi que) les conséquences que peuvent avoir, après la mort, dans l'au-delà, un suicide. Et des suicides, dans ce pays, il y en a beaucoup, car notre monde est de moins en moins supportable...

mais le suicide est un acte de désespoir, tandis que la grève de Rappaz ressemble plutôt à un chantage...

Nourrir Rappaz de force, pour en faire ensuite un handicapé à vie

le laisser mourrir?

Je me garderai bien de donner un avis, car après multe réflections, je ne trouve pas de réponse.

Voilà ce qui arrive... Larry, 12074 messages Le 12 novembre 2010 à 13:24

...quand on impose des lois violant les droits fondamentaux des individus. Il n'y a pas de crime sans victime et Rappaz n'a rien fait à personne. Sa volonté et celle du personnel soignant doit bien entendu être respectée, les juges du TF ont une nouvelle fois fait la preuve de leur partialité pro-État et anti-liberté.

anonymous icon Presque marrant joblina, 2 messages Le 6 décembre 2010 à 19:25

un patient qui choisi de mourir volontairement par choix et parce que son corps souffre ça choque, et un qui veut faire entendre sa voix par conviction, on s'en tape, (car ce n'est pas un criminel ou un terroriste) c'est ça la grande hypocrisie. un coup oui un coup non, et au nom de quoi svp ?

Petit joueur lesage79, 10 messages Le 18 novembre 2010 à 16:11

Benard Rappaz est un multirécidiviste et qu'en on joue avec les lois on en assume les conséquences... C'est trop facile de venir se plaindre après coup.!!!
Si il est assez bête pour se laisser mourir et abandonné sa fille et bien qu'il le fasse. Chacun décide de son destin mais qu'il arrête de faire croire que c'est lui la victime....

Brèves de Web gfdsa, 63 messages Le 1 décembre 2010 à 18:57

Heureusement qu'il y a des personnes que l'on comprend.

Quand je crois ne pas savoir,
je fais appel aux hommes.
Quand je crois savoir,
je fais appel aux anges de la création.
Quand je ne sais pas,
j?implore le ciel.
Quand je sais,
je flirte avec l?enfer.

http://www.hankvogel.net/

http://www.youtube.com/watch?v=ns-ABc1jm1A&feature=player_embedded

anonymous icon Les dangers du cannabis.... moz, 19 messages Le 1 décembre 2010 à 13:10

Le cannabis quand il est pris pour usage récréatif, comme ils disent, ouvre l'hémisphère droit, celui de l'intuition, la globalité, la compréhension mutuelle, refuse le conditionnement humain, bref, c'est le fameux calumet de la paix des indiens.
Pas besoin de faire un dessin pour savoir en quoi ça peut nuire au système social, politique et à l'uniformité ambiante qui nous dirige tout droit à la dictature économique.
Ceux qui fument ne sont pas rentables, ils sont dégagés de l'esprit de compétition, le monde tel qu'il est devenu, la Machine leur paraît absurde.
Voilà pourquoi il est dangereux pour le système.

http://cerveaudroit.ouvaton.org/article.php3?id_article=18


Trouvé sur le site Tapagoille : http://www.youtube.com/watch?v=ns-ABc1jm1A&feature=player_embedded
Ecouter quelqu'un qui perçoit et parle avec son "cerveau droit", et qui ne fume pas.


anonymous icon Bernard Rappaz ou comment faire du chantage à la justice !! Vayloe, 5 messages Le 1 décembre 2010 à 9:06

Bon,

Pour la justice : M. Rappaz n'est pas d'accord avec la justice rendue. Il fait une grève de la faim. Cette même justice décide de le nourrir de force alors qu'elle a interdit "l'acharnement thérapeutique"... bref, elle se tire une balle dans le pied cette justice...

Pour Monsieur Rappaz : hé bien, lui c'est le roi du chantage avec un syndrome de "petit calimero". En bref, il déclare une grève de la faim, mais trouve que les suisses le laisse mourir... désolée M. Rappaz, mais c'est un peu de but d'une grève de la faim, si vous ne le saviez pas, fallait lire la notice sur les effets secondaires du au manque de nourriture !!

Donc, pour moi, ce monsieur, doit faire ce qu'il a décidé et la justice doit le laisser mourir si tel est son désire. Comme ça il assumera une fois pour toute les conséquences de ces actes... Il commence à franchement nous énervé celui-là.

anonymous icon C'est la merde.... C'est devenu politique... infraroc, 8 messages Le 1 décembre 2010 à 1:09

Hello à toutes et à toutes...

Cette affaire et un des nombreux exemple
de ce que peut faire la Suisse en terme de lamentable!

Il a été jugé, on a voulu faire un exemple,
c'est devenu politique, on en a parlé dans les médias...

C'est la MERDE!!!

Pour la justice qui ne sait pas quoi faire!
Pour la politique qui ne veut plus en parler!
Pour cette dame qui a envie que l'on cite son nom
intégralement pour bien que l'on se rappelle d'elle

On sent très bien, que ce pauvre type,
s'est retrouvé au centre d'une immense connerie!
Et le voilà tellement déprimé, qu'il ne voit pas
autre chose qu'une grève de la faim!

Vous pouvez tous dire ce que vous voulez,
mais je ne pense pas que beaucoup ici,
serait capable de supporter ce qu'il supporte!

Ce qui embête cette politicienne valaisanne,
qui renvoie le dossier plus loins,
histoire de ne plus y être mêlée!

Ce n'est pas elle qui a dit:
"s'il veut mourir, je n'irais pas contre sa volonté"

Lorsque j'avais lu cet article, je me suis tout de suite dit: "Elle va vite se rendre compte de sa connerie!"

Mais qu'on lui foutte un bracelet,
qu'il dorme le soir en prison,
et qu'il puisse mener un débat sur le sujet!

Car très sincérement, je ne fume pas et ne consomme rien de ce genre,
mais qu'est-ce qu'on en a à fouttre des gens qui consomment du canabis?!

On en trouvait en vente dans des boutiques suisses-allemandes,
ça a des propriétés thérapeutiques, même aux USA
on peut envoir médicalement...

Alors quoi, on va nous trainer ça,
jusqu'à ce que le pire arrive?!

Ce qui est terrible, c'est que j'imagine
certains politique se demander "mais combien de temps il va mettre encore avant de mourir et qu'on en parle plus?!"

La Suisse, la politique, la justice = Quelle horreur! :(

Nouvelle intervention dans le forum "Bernard Rappaz: peut-on laisser mourir un homme?"

Vous devez être identifié pour intervenir dans le forum.

Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez vous inscrire.

Mot de passe oublié
Se connecter avec Facebook

MIX & REMIX

Migrants: la honte de l'Europe?
LEFT
RIGHT
Toutes les galeries MIX & REMIX

Voir et discuter en direct

Infrarouge est diffusé en direct sur ce site.

Au moment de la diffusion antenne (en général mardi à 22h30), le site d'infrarouge présente automatiquement la vidéo de l'émission en direct.

Une zone de discussion permet aussi de dialoguer avec les autres internautes à propos de l'émission en cours. Infrarouge est aussi diffusé en direct sur les applications iPhone et Android Play RTS.